FLASH
[20/02/2019] L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 23 septembre 2018

Sa démission pourrait entraîner une législative partielle dans sa circonscription d’Evry.

En quête de rebond politique, l’ancien Premier ministre français Manuel Valls devrait annoncer mardi sa candidature à la mairie de Barcelone, un pari risqué pour le député de 56 ans.

« L’ex-Premier ministre de la République française Manuel Valls annoncera le 25 septembre quelle sera sa position par rapport aux élections municipales qui auront lieu à Barcelone en mai 2019 », indique un communiqué transmis vendredi par son entourage, après un tweet énigmatique de Manuel Valls montrant une photo de ses pieds sous l’inscription « Barcelona… ». L’annonce est prévue mardi à 19 heures (17 heures GMT) au Centre de culture contemporaine de Barcelone.

Barcelona… pic.twitter.com/6IAsPznecP — Manuel Valls (@manuelvalls) 21 septembre 2018

Sauf que de ce côté des Pyrénées, des députés de divers bords politiques estiment qu’il devrait démissionner de son siège à l’Assemblée nationale en cas de candidature, une décision dont ne doute pas l’un de ses ex-conseillers.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Il faut lui faire confiance »

« C’est un homme cohérent qui a le sens des responsabilités. J’ai donc peu de doute sur sa décision dès lors qu’il aura fait son choix sur la candidature. Il faut lui faire confiance », a affirmé l’ancien conseiller de Manuel Valls, Harold Hauzy. »

L’ex-Premier ministre avait « porté et défendu la loi sur le non-cumul des mandats dans le quinquennat précédent en tant que ministre de l’Intérieur », a rappelé Harold Hauzy, fondateur d’Objet H, cabinet de conseil en stratégie de communication.

Manuel Valls, qui avait été réélu en 2017 dans sa circonscription d’Evry (Essonne), va annoncer mardi s’il brigue la tête de la deuxième ville d’Espagne. « Il est plus correct vis-à-vis des électeurs qu’il démissionne dès sa déclaration de candidature », a affirmé la députée PS Cécile Untermaier, dans le sillage de la présidente des élus socialistes à l’Assemblée nationale, Valérie Rabault.

« On ne peut pas être élu de la République française et en même temps mener une campagne à Barcelone », avait estimé cette dernière dimanche sur France 3. »

Même constat pour Marie Lebec, députée de la majorité LREM que Manuel Valls avait rejointe en juin 2017 après avoir quitté le PS. « Il sait qu’il faudrait qu’il démissionne. On en avait discuté et il m’avait dit qu’il n’y allait pas pour perdre, donc lui-même sait qu’il prendra cette décision » de quitter l’Assemblée, a-t-elle expliqué.

Législative partielle ?

« S’il est bien candidat, il est indispensable sur le plan démocratique qu’il annonce aussi sa démission de ses fonctions de député et d’élu municipal d’Evry et que des élections législatives soient convoquées », a tweeté le député LFI Alexis Corbière.

« Cela fait depuis avril qu’il réfléchit à sa candidature à Barcelone. Cette situation n’a que trop duré. C’est une situation intenable! », a dit l’ex-rivale de Manuel Valls aux élections législatives, Farida Amrani (LFI), dont la pétition pour réclamer la démission de l’ex-Premier ministre a recueilli 11.500 signatures. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La démission de Manuel Valls devrait logiquement entraîner une législative partielle. Le chef de file des députés Insoumis Jean-Luc Mélenchon a cependant accusé vendredi soir sur Twitter la « macronie » de « magouille(r) » pour l’éviter.

Grosse magouille de la macronie pour éviter une élection législative partielle après la démission de #Valls. La peur du peuple met la panique à l’Élysée.
— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) 21 septembre 2018

Farida Amrani a affirmé avoir des « échos » selon lesquels Manuel Valls pourrait être nommé maire adjoint d’Evry, ce qui permettrait à sa suppléante d’occuper son siège sans passer par l’élection.

« Penser qu’il pourrait, alors qu’il fait un choix de vie, être dans une magouille c’est bien mal le connaître », a répliqué le cabinet du maire d’Evry, Francis Chouat.

En cinq jours seulement, la pétition « Exigeons la démission de Manuel Valls, député fantôme », lancée par Farida Amrani, a déjà recueilli 15.000 signatures.

Source : Nouvelobs

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :