FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 23 septembre 2018

Depuis la période de réforme économique qui a débuté dans les années 1970, le Parti communiste chinois a adopté une attitude ambiguë à l’égard de l’héritage de Mao Zedong, le dictateur qui a dirigé la Chine entre 1949 et 1976, et dont le règne a culminé dans la Révolution culturelle traumatique et destructrice.

Mais récemment, alors que le PCC cherche à renforcer son emprise idéologique sur ses cadres et sur la société chinoise en général, il a apporté des éléments de propagande de l’ère Mao Zedong, comme les « huit opéras modèles » révolutionnaires, et les manuels d’histoire ont été révisés pour donner un ton plus positif à son règne.

Selon un rapport de Chinascope du 13 septembre, les internautes chinois ont découvert que la nouvelle édition des manuels d’histoire chinoise de huitième année publiés par la Presse populaire pour l’éducation, contrôlée par le PCC, omet le mot « à tort » dans sa description de la façon dont Mao a commencé sa campagne politique finale et la plus longue, la Révolution culturelle.

Pendant la Révolution culturelle, les gens de tous les milieux, y compris les membres du Parti, ont fait l’objet de critiques éreintantes, d’humiliations publiques et parfois de violences mortelles. La campagne a également dévasté la culture traditionnelle chinoise. Après la mort de Mao, les dirigeants du PCC ont critiqué la Révolution culturelle et renversé certains des dommages qu’il a causés.

Mais alors que l’ancienne édition du manuel dit que Mao Zedong « croyait à tort qu’il y avait du révisionnisme au sein du Comité central du Parti » et lançait la Révolution culturelle, la nouvelle édition souligne les dangers du capitalisme et le contexte idéologique communiste de la campagne :

« Au milieu des années 1960, Mao Zedong croyait que le parti et le pays étaient confrontés au danger de la restauration capitaliste. À cette fin, il a mis l’accent sur le fait de ‘prendre la lutte de classe comme la clé’ et d’essayer de empêcher cela en lançant la ‘Révolution culturelle’. Au cours de l’été 1966, la ‘Révolution culturelle’ était en pleine effervescence », dit le texte de la nouvelle édition.

Si le PCC ne suit plus les même interprétations du communisme que Mao Zedong, il vénère toujours l’idéologie communiste et Karl Marx. Les membres du Parti et les responsables du régime sont tenus de lire les publications du Parti, de regarder ses émissions de télévision et de naviguer sur les sites Internet du Parti, comme l’indique un « avis urgent » adressé aux responsables locaux par les autorités du PCC à Luodi, province du Hunan, Radio Free Asia, rapporté le 13 septembre.

Le 11 septembre, le service public China News Service a annoncé que l’opéra de propagande révolutionnaire chinois La Légende de la lanterne rouge serait présenté les 4 et 5 octobre à Nanjing, dans l’est de la Chine. Le rapport mettait l’accent sur le fait que tous les interprètes de l’opéra sont nés dans les années 1980 et 1990, et sur la façon dont le spectacle pouvait éduquer les jeunes générations dans l’histoire du PCC.

La Légende de la lanterne rouge est l’un des « huit opéras modèles » prévus par l’épouse de Mao, Jiang Qing. Pendant la Révolution culturelle, ils ont été parmi les seules formes d’arts du spectacle acceptées dans toute la Chine. Installée pendant l’occupation japonaise, La Légende de la lanterne rouge suit l’histoire de plusieurs guérilleros communistes qui se sont martyrisés pour la cause révolutionnaire.

Source : Epochtimes

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :