FLASH
[12:25] Ilhan Omar soupçonnée d’avoir organisé un racket pour des votes à Minneapolis  |  L’EPA notifie le gouverneur californien Newsom que l’interdiction des voitures avec moteurs à explosion d’ici 2035 est « peut-être illégale »  |  La « Coalition des pasteurs noirs » déchire Kamala Harris pour avoir célébré le « lumineux » fondateurs de Black Lives Matter (qui détruit les quartiers noirs)  |  NYC se prépare au confinement alors que 8 quartiers connaissent une augmentation alarmante du nombre de cas de coronavirus  |  Règlement de comptes tribal : 6 corps, dont 1 blessé, retrouvés dans une fosse d’épuration d’un village palestinien  |  Le suspect de l’attaque au couteau à Paris voulait venger les caricatures du prophète  |  Le parlement arménien condamne l' »attaque militaire à grande échelle » de l’Azerbaïdjan  |  La crise égypto-palestinienne agumente alors qu’Abbas se rapproche de la Turquie, du Qatar et du Hamas  |  La police de Portland refuse de communiquer l’identité d’un violent émeutier antifa pro-Biden accusé de 4 crimes parce qu’il a 17 ans  |  Les forces de sécurité égyptiennes ont éliminé 2 terroristes à Qalioubiya  |  Le chef de la milice irakienne justifie les attaques contre l’ambassade américaine en la qualifiant d' »envahisseur »  |  Les États-Unis déplacent leur ambassade de Bagdad à Erbil  |  Un Américain condamné à 30 ans de prison pour avoir voulu décapiter notre amie Pamela Geller  |  Des soldats de l’armée israélienne ont appréhendé en Judée des terroristes avec des cocktails Molotov  |  Nigeria : Au moins 30 morts dans un attentat islamiste contre le convoi du gouverneur régional  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 27 septembre 2018

Nouvelle affaire de cyber-harcèlement. On se croirait dans un épisode de South Park, et pourtant, tout est réel.

Rokhaya Diallo, militante afro-féministe, journaliste à RTL et réalisatrice d’un documentaire sur le harcèlement en ligne, a publiquement apporté son soutien au rappeur Jok’air lorsque celui-ci a traité la journaliste Charlotte d’Ornellas de “pute” sur Twitter. Dans une série de tweets agrémentés de petits smileys mignons, Rokhaya Diallo a gentiment corrigé le rappeur en lui indiquant que”pute” était un terme encore trop respectueux pour qualifier Charlotte d’Ornellas, jugée inférieure à une “pute”.

Retour sur la chronologie des faits

  1. Rokhaya Diallo publie un extrait vidéo d’une intervention télévisée de Charlotte d’Ornellas pour marquer sa désapprobation.
  2. Le rappeur Jock’air (29 000 abonnés) s’écrie en commentaire “C’est qui cette pute ?”. Il s’agit d’une injure publique à caractère sexiste. Ce délit est passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

C’est qui cette pute ?

— Jok’air (@jok_daddy) September 21, 2018

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

3. Rokhaya Diallo répond au rappeur. Elle ne pointe pas le caractère délictueux des propos tenus et renchérit sur un ton humoristique : “Faut respecter les putes qui gagnent leur argent honnêtement :)”

Preach 🙌🏿🙌🏿🙌🏿

— Rokhaya Diallo (@RokhayaDiallo) September 21, 2018

4. Interpellée par Bastien Lejeune, rédacteur en chef à Valeurs actuelles, Rokhaya Diallo réplique : “le terme n’est pas une injure à mes yeux”, “quelle est l’insulte puisque « pute » n’en est pas une ?”. Selon elle, traiter une femme de “pute” ne constitue nullement une injure envers la femme visée. C’est le fait de comparer les prostituées à Charlotte d’Ornellas qui constituerait une insulte envers les prostituées.

Et quelle est l’insulte puisque « pute » n’en est pas une 🧐🧐

— Rokhaya Diallo (@RokhayaDiallo) September 21, 2018

“Pute” est une injure en français

Rokhaya Diallo s’est ensuite fendue d’une longue série de tweets dans lesquels elle utilise la lutte contre la stigmatisation des prostituées pour justifier sa réaction complaisante face à un cas flagrant de harcèlement sexiste en ligne. Elle a recours à deux arguments pour nier le fait que dire “pute” à une femme, c’est l’injurier :

  • “pute” désigne un métier respectable
  • des prostituées féministes se sont réappropriées le terme “pute” pour en faire un étendard de fierté

Sauf qu’en suivant ces deux arguments, le terme “nègre” pourrait être utilisé par n’importe qui, soit au prétexte qu’étymologiquement, “nègre” signifie juste “noir”, soit au prétexte que certains auteurs noirs (comme Aimé Césaire) se sont réappropriés ce terme péjoratif. Rokhaya Diallo n’a pas manqué de traiter de racistes les personnes relevant ces deux points.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

On peut enfin se demander si le harcèlement d’une journaliste était le moment le mieux indiqué pour déployer une réflexion lexico-politique sur le mot “pute”.

Quoi qu’il en soit, Le Trésor de la langue française est formel : “pute” est une injure en français. Dérivé du verbe latin “putere” (“puer”), “pute” fut pendant longtemps un adjectif synonyme de “sale”, “puant”, “mauvais”, “méchant”. Le terme devint ensuite la dénomination péjorative des prostituées.

Source : Bellica

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz