Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 29 septembre 2018

Ces derniers jours, des « jeunes » sont entrés avec des couteaux et un marteau dans le lycée Paul-Éluard à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), et ont attaqué un élève.

Les enseignants ont fait valoir leur droit de retrait, ils seront en grève lundi 1er octobre (les profiteurs n’en ratent jamais une), soutenus par les parents. Ils réclament d’urgence plus de sécurité.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un lycée au pied des cités de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) est devenu le terrain d’affrontements de bandes rivales, que la police a instruction de ne pas affronter pour ne pas déclencher d’émeute générale dans tout le pays.

Depuis la rentrée 2018, il y a déjà eu trois intrusions suivies d’agressions dans l’établissement, avec des blessés, mais heureusement aucun mort. Cependant, les enseignants craignent maintenant le pire.

Le lycée Paul-Éluard est parmi les plus réputés du département, mais les 1 800 élèves vivent de plus en plus mal la situation.

Quand les no border réclament des barrières de sécurité

L’établissement fait plus de 7 hectares. Alors que les activistes no border – certains parmi ces enseignants – réclament la disparition des frontières, des murs de séparation et des barrières de sécurité, ils demandent que les 3 000 m de clôture soient mieux sécurisés.

A chaque infiltration de gangs, des mesures sont prises pour renforcer cette barrière si poreuse.

Un sas de sécurité a été installé, puis une chaîne épaisse à la grille d’entrée, mais cela n’a pas suffit.

Les clôtures de séparation ont été rehaussées, et depuis quelques jours, des patrouilles de sécurité privée ont doublé les rondes de police, en vain : le lycée vit au quotidien ce que les habitants de Sderot, dans le sud israélien, subissent quotidiennement depuis Gaza.

Les pouvoirs publics se sont engagés à faire remplacer toute la clôture, à installer des caméras de vidéosurveillance et à engager un médiateur. Mais pour beaucoup de parents et d’enseignants, c’est encore insuffisant. Ils réclament davantage d’effectifs, de sécurité, et prévoient un mouvement de grève lundi 1er octobre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

francetvinfo.fr/sante/enfant-ado/violences-le-ras-le-bol-des-enseignants-d-un-lycee-de-saint-denis_2961557.html#xtor=AL-67-

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz