Quantcast
FLASH
[14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  |  [13/07/2019] Médias : « Alex Acosta doit démissionner! ». Acosta a démissionné. Médias : « il n’y a pas de Latinos dans l’Administration #Trump! »  |  [12/07/2019] Nihiliste. Miley Cyrus dit qu’elle n’aura pas d’enfants parce que « la terre est en colère »  |  Les Démocrates ont mis sur Twitter une photo d’enfants migrants en cage pour tenter de blâmer Trump sur la crise frontalière. Problème : la photo a été prise sous l’administration Obama-Biden !  |  [08/07/2019] Alerte danger Iran: Les forces navales de la coalition ont déjoué une tentative d’attaque contre un navire commercial en mer Rouge par un groupe Houthi financé par l’Iran  |  [07/07/2019] Le premier candidat gay à la présidence tunisienne, Mounir Baatour, a déclaré: «Je vous ai dit que la normalisation [avec Israël] n’était pas une trahison. La normalisation est dans l’intérêt de la Tunisie en termes d’économie et de relations internationales  |  Sondages de sortie des urnes en Grèce : le parti conservateur de la nouvelle démocratie remportera 40 % des suffrages, battant l’extrême gauche de Tsipras  |  [05/07/2019] L’Iran menace de saisir un pétrolier britannique après que les Royal Marines aient saisi un pétrolier iranien transportant du pétrole vers la Syrie  |  [04/07/2019] 6 terroristes recherchés ont été arrêtés durant la nuit dernière en Judée Samarie  |  [02/07/2019] Après avoir comparé les camps de migrants aux camps nazis, Edward Mosberg, survivant de l’Holocauste, demande qu’Ocasio-Cortez soit retirée du Congrès, et les médias refusent d’en parler  |  [01/07/2019] #Israël a mené sa plus grande vague de frappes sur des cibles liées à l’Iran en #Syrie depuis plusieurs mois – ciblant une base près de #Homs & ~10 installations à l’extérieur du #Damascus. + de 15 personnes ont été tuées  |  [29/06/2019] Kamala Harris lève plus de 2 millions de dollars en 24 heures après avoir fait entendre que Joe Biden est rac site durant le débat Démocrate  |  La république du Kosovo désigne le Hezbollah “organisation terroriste”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 septembre 2018

Citant des travaux de l’Université Harvard*, l’islamisation d’un pays ne peut plus être stoppée lorsque la population musulmane atteint 16% de la population totale. C’est ce que Nikoletta Incze, spécialiste de l’islam, a déclaré en juin à la télévision publique hongroise.

Incze est chercheur au Center for the Study of Political Islam (1) de la fondation Bill Warner, et il nous a paru important d’évoquer le sujet, dans le contexte alarmant d’une nouvelle étude citée par Oumma.com (6) selon laquelle 84 % des jeunes Algériens, 91 % des jeunes Marocains et 53 % des jeunes Tunisiens veulent partir vivre dans les pays occidentaux.

Selon le Centre pour les Etudes moyen-orientales de l’Université Harvard*, « l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord abritent des minorités musulmanes en expansion rapide ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’interview de l’experte de l’Islam a été publiée dans le cadre d’un reportage de la télévision nationale hongroise, Hirado.hu (2) consacré à la propagation de l’Islam en Europe et intitulé « progression de l’islam : déjà 44 millions de croyants en Europe ».

Pour situer la conversation dans son contexte académique, Nikoletta Incze rappelle quelques faits historiques qui sont généralement occultés par les médias :

  • De nombreux pays qui sont aujourd’hui islamiques étaient à l’origine chrétiens, par exemple la Turquie, l’Égypte et la Syrie.
  • Dans d’autres pays, l’islam a remplacé la religion précédente : le Pakistan était hindou, l’Afghanistan était bouddhiste, l’Iran était dominé par le zoroastrisme.
  • Mohamed et ses successeurs ont assujetti militairement ces pays et les ont islamisés.
  • L’islamisation a été un processus qui a pris des siècles.
  • La question est de savoir à quel moment il a été décidé que l’islam prévaudrait dans ces pays.

« A une autre époque, nous aurions résisté »

A la dernière question, Nikoletta Incze, citant l’étude de l’Université Harvard, avance deux chiffres clefs qui répondent aux questions que se pose la majorité des Européens :

  1. L’islamisation d’un pays est irréversible dès lors que la proportion de musulmans dans la population atteint environ 16 %.
  2. A partir de ce moment, il faut compter 100 à 150 ans avant que l’islamisation soit complète.

Nikoletta Incze compare ensuite l’islamisation de l’Europe d’aujourd’hui avec l’expansion de l’islam au Moyen Âge, et note une différence fondamentale : à l’époque, nous aurions résisté.

Aujourd’hui, les musulmans sont traités avec tolérance et acceptation, et l’islam est traité comme une religion au même titre que les autres. Aujourd’hui, les hommes d’Etat ignorent la dimension de l’idéologie politique de l’islam : la conquête.

Préparez vos petits-enfants à vivre dans un pays islamisé

L’expert de l’islam décrit ensuite à quoi ressemblera la vie des non-musulmans dans une société islamisée. Elle se réfère au « Pacte d’Omar », un ensemble de règles qui prévoit le statut des citoyens d’autres religions.

« Dans une société islamique, les personnes d’autres confessions sont traitées comme des gens de seconde classe selon le Coran et les Hadiths. Le pacte d’Omar », explique l’experte, « remonte probablement au IXe siècle et fait toujours partie intégrante de la sharia. Il contient, par exemple, les règlements suivants pour les chrétiens et les juifs : »

  • Interdiction de construire de nouvelles églises et synagogues
  • Interdiction d’apposer des croix sur les églises
  • Contrôle du volume sonore des cloches des églises [et par contrôle, il faut entendre suppression]
  • Interdiction de montrer publiquement la foi chrétienne
  • Les non-musulmans doivent porter une certaine coupe de cheveux.
  • Les non-musulmans ne peuvent pas s’habiller comme des musulmans. (Les chrétiens devaient porter une ceinture bleue et un turban, les juifs une ceinture jaune et un turban.)
  • Les chrétiens et les juifs doivent se lever si un musulman veut s’asseoir.
  • Interdiction de porter des armes
  • Interdiction d’élever des porcs près des musulmans
  • Obligation d’héberger les voyageurs musulmans pendant trois jours

Est-il encore temps ?

A l’exception de quelques pays des Balkans, la proportion de musulmans dans les pays européens est encore bien inférieure à 16 %. Toutefois, dans certains pays d’Europe occidentale, dont la République fédérale d’Allemagne et l’Autriche, elle se situe déjà entre 6 et 9 %. Ces proportions augmenteront si les pays ne s’opposent pas à l’islamisation.

L’expert de l’islam Michael Ley estime que dans dix ans, la part des musulmans en Autriche pourrait déjà atteindre 20 %.

Le Pew Research center (3) dans son étude de novembre 2017, avance que « La part des musulmans dans la population européenne va augmenter même si l’immigration s’arrête. »

Son étude avance trois scénarios possibles à l’échelle européenne :

  1. Si toutes les migrations vers l’Europe devaient cesser immédiatement et définitivement – un scénario de « migration zéro » – la population musulmane d’Europe devrait passer du niveau actuel de 4,9% à 7,4% d’ici 2050.
    • En effet, les musulmans sont plus jeunes (13 ans en moyenne)
    • Ils ont un taux de fécondité plus élevé (un enfant de plus par femme, en moyenne) que les autres Européens, ce qui reflète une tendance mondiale.
  2. Le scénario de migration « moyenne » fait une distinction entre l’arrivée de « réfugiés », un phénomène conjoncturel, et la migration structurelle. Si tous les flux de réfugiés cessent à la mi-2016, mais que les niveaux récents de migration « régulière » se poursuivent, alors les musulmans pourraient atteindre 11,2% de la population européenne en 2050.
  3. Enfin, troisième scénario, celui d’un migration « élevée », prévoit que si le flux record de réfugiés en Europe entre 2014 et 2016 se poursuit indéfiniment dans l’avenir, avec la même composition religieuse (principalement des musulmans) en plus du flux annuel « habituel » de migrants, les musulmans pourraient représenter 14 % de la population de l’Europe d’ici 2050, soit près du triple de la part actuelle, mais toujours nettement moins que la population des chrétiens et des personnes sans religion en Europe.

Dans chacun des trois scénarios, note Pew, les non-musulmans d’Europe devraient voir leur nombre total diminuer.

Pourquoi c’est important

Selon une étude Cevipof de janvier 2018 (4) :

  • 60% des Français considèrent que l’islam représente une menace pour la République.
  • 37% estiment que les enfants d’immigrés nés en France ne sont pas vraiment Français.
  • 63% des Français pensent qu’il y a trop d’immigrés en France.

63%, c’est un chiffre énorme. Songez-y : quel autre grand sujet de société réunit un tel consensus. Et aucun débat national honnête, prolongé, bipartisan, n’est proposé, l’audiovisuel public ne s’y intéresse pas. Les journalistes ne savent même pas que le sujet préoccupe une écrasante majorité de leurs concitoyens.

D’ailleurs, dans son étude de juin 2018 (5), l’IFOP constate que 3 Français sur 4 ont une opinion extrêmement critique de l’immigration musulmane, alors qu’ils ne sont pas contre l’immigration :

  • 75% des personnes interrogées disent qu' »il faut passer d’une immigration subie à une immigration choisie ».
  • 30% pensent que « l’immigration est une chance pour la France ».

Conclusion

En France, Nikoletta Incze ne sera pas invitée à s’exprimer à la télévision du service public ou à la radio. D’ailleurs elle se ferait immédiatement insulter par les journalistes.

Mais quelle gifle !

  • Aucun débat public n’est permis.
  • Les lanceurs d’alerte, les Zemmour, les Onfray, les Finkielkraut et les Elizabeth Levy sont traînés dans la boue pour que personne ne les écoute.
  • Les citoyens, par peur d’être traités d’islamophobes ou de facho se taisent.
  • Des années et des années de matraquage des médias et des élites ont bourré le crâne des Français que l' »immigration est une chance pour la France »

Et rien de tout cela n’a produit le moindre résultat ! 75% rejettent cette immigration, 70% pensent qu’elle ne fait aucun bien.

De quoi broyer du noir dans le rêve d’un monde sans blanc des journalistes.

Je me dis que nous autres, déplorables populistes de la fichue sphère, avons finalement gagné le combat des idées. La majorité de l’opinion publique, sur ce sujet, pense comme vous et moi. Reste à transformer l’essai.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

* Dreuz.info n’a pas été en mesure de retrouver les chiffres ni l’étude d’Harvard à laquelle fait référence l’experte. Voici le lien dut site du programme sur l’islam d’Harvard : cmes.fas.harvard.edu.

(1) politikai-iszlam.hu

(2) hirado.hu

(3) pewforum.org

(4) youscribe.com

(5) Ifop.com

(6) Oumma.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz