Publié par Christian Larnet le 29 septembre 2018

Dans une interview à la radio catalane RAC1, l’ancien Premier ministre français a choisi son camp : l’Espagne et non la France.

[dreuz-paypal]
Sur les ondes de la radio RAC1, jeudi 27 septembre, Manuel Valls a choisi entre son pays de naissance et celui dont il espère gagner un avantage, et qui est devenu son pays d’accueil :

« En 2022, si l’Espagne et la France arrivent en finale de la Coupe du monde, je veux que l’Espagne gagne », a-t-il déclaré.

L’ancien socialiste brigue la mairie de Barcelone aux municipales qui se tiendront au mois de mai prochain, et il prépare sa campagne de séduction, et ce dans un pays où le football a valeur de religion.

La candidature de l’ancien maire d’Évry ne l’empêche toutefois pas d’être toujours député de l’Essonne pour encore quelques jours – et donc d’être rémunéré par le contribuable français -, ni de jouir, dans l’Hexagone, de son statut d’ancien Premier ministre.

Est-on en droit de questionner la sincérité de son engagement passé ? Avait-il convoité les plus hautes responsabilités de l’Etat pour servir la France, nation de son cœur, ou ses intérêts personnels ? Cet article devrait-il être classé dans la rubrique France ou Espagne ?!

[dreuz-newsletter]

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous