FLASH
[18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  |  Bruxelles : les manifestants contre la pacte de Marrakech sont 5 fois plus nombreux que ceux en sa faveur. A Paris, on les cherche, en vain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 8 octobre 2018

Le premier des livres que je publie cet automne est sorti voici peu. Je l’ai intitulé Ce que veut Trump*, une façon de rappeler que j’avais publié, il y a quinze ans, Ce que veut Bush*.

À l’époque, George Walker Bush avait enclenché, après les attentats du onze septembre 2001, la guerre globale contre le terrorisme islamique.

Il avait renversé le régime taliban à Kaboul, détruit les bases arrière d’al Qaïda, et s’apprêtait à procéder à un changement de régime en Irak.

Il se disait dans la presse française que c’était un être plus abominable qu’Oussama ben Laden.

La diabolisation qui s’abattait sur lui préparait le terrain qui allait permettre l’élection de Barack Obama, le premier président islamo-gauchiste de l’histoire des États-Unis.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

J’ai d’emblée dit qui était Barack Obama dans un livre appelé La résistible ascension de Barack Obama*, dans lequel je prévoyais le pire (on me disait alors que j’exagérais).

Quand le pire est survenu, j’ai tracé un premier bilan dans un livre appelé Le désastre Obama*.

Quand le désastre a pris fin, j’ai écrit Après Obama, Trump ?*.

À l’époque nul n’aurait parié que Donald Trump serait élu.

C’est pourtant ce qui s’est passé.

Quand Donald Trump est devenu président, les discours omniprésents ont annoncé un cataclysme.

La vague de haine anti-­Trump avait déjà pris forme et était déjà bien pire que celle qui s’était levée contre George Bush.

Le programme de Trump étant totalement enseveli sous les délires les plus abjects, j’ai publié un livre d’explication : La Révolution Trump ne fait que commencer*.

Nous sommes à mi-parcours du premier mandat de Donald Trump (je pense qu’il sera réélu en 2020). J’ai pensé utile, au vu du degré qu’a atteint la vague de haine, d’écrire un livre expliquant ce que Donald ­Trump a déjà accompli, ce qui lui reste à accomplir, mais aussi qui est le vrai Donald ­Trump, ce qui a permis sa victoire, ce qui explique l’exécration que lui vouent ses opposants politiques, nombre de journalistes, et une partie des intellectuels “conservateurs” américains.

J’ai ajouté un chapitre sur l’État profond et sur la véritable guerre que celui-ci, qui se place au service d’un parti démocrate en proie à une frénésie totalitaire, livre contre l’administration Trump et dont on ne parle nulle part en langue française, ainsi que sur ce qui se joue dans cette guerre (rien moins que la survie des institutions américaines telles qu’elles existent depuis la fondation du pays, et on est en train de voir une tentative de déstabilisation de la Cour Suprême elle-même).

J’ai également ajouté un chapitre sur les perspectives à moyen terme qu’on peut esquisser à partir de la situation présente.

J’y parle des élections de mi-mandat qui vont bientôt avoir lieu et de l’élection présidentielle de 2020, car la campagne pour 2020 est d’ores et déjà lancée. Les postulants démocrates (frénétiques et totalitaires, bien sûr) sont déjà connus. J’explique lapidairement qui ils sont.

J’ai conçu le livre comme un antidote destiné à ceux qui veulent connaître la vérité et refusent d’être ensevelis sous les jets de bile qui découlent de la haine.

J’y présente le Donald Trump que connaissent ceux qui travaillent avec lui, celui que soutiennent les millions de gens qui se pressent à ses réunions publiques, et il n’a rien à voir avec ce qu’en disent ceux qu’imprègne la haine. Strictement rien à voir.

J’y décris la stratégie économique et géopolitique de Donald ­Trump, et ce qui constitue la “doctrine Trump”, car il y a une doctrine Trump, n’en déplaise à ceux qui disent que Trump est “imprévisible” ou ignorant : ­Trump sait très exactement où il va, sur tous les plans. Et il sait pourquoi il va où il va.

J’y décris la monstrueuse machination montée contre Trump par Barack Obama et Hillary Clinton pour faire gagner cette dernière, et qui s’est transformée en machination pour abattre Trump et pour qu’un ensemble de crimes infiniment plus graves que le Watergate (et commis par Barack Obama, Hillary Clinton et leurs comparses) ne soient jamais découverts.

J’y explique pourquoi les attaques contre Donald Trump sont un écran de fumée destiné à cacher cet ensemble de crimes. J’explique ce que sont ces crimes.

Ceux qui veulent savoir pourront savoir. Les autres peuvent continuer à absorber les jets de bile. Chacun a le droit de s’empoisonner et de se détruire les neurones.

Je précise que si Ce que veut Bush a pu sortir chez un grand éditeur, ce n’est pas le cas de Ce que veut Trump. Une censure qui ne dit pas son nom s’exerce à laquelle peu d’auteurs échappent. Le livre est donc sorti chez un petit éditeur. Je ne suis pas maitre de sa distribution. Il est disponible sur Amazon en France. Hors de France, il peut être commandé en utilisant le lien indique ci-dessous. Je suis en train de tenter d’organiser une série de conférences en France, Belgique, Suisse et Israël. Je donnerai des détails ici dès qu’ils seront disponibles.

Sachant que le livre sera le seul à rétablir la vérité sur ce que fait Donald Trump, il serait logique dans une société démocratique et pluraliste que des articles paraissent sur le livre dans la grande presse et que je sois invité à en parler à la radio et à la télévision.

Ce serait d’autant plus logique que je ce que j’ai écrit sur George Walker Bush (j’ai même prévu sa réélection quand personne n’y croyait) s’est révélé exact et résiste à l’épreuve du temps, et que, hélas, ce que j’ai écrit sur Obama s’est révélé exact aussi et résiste tout autant à l’épreuve du temps.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mais je doute que la France soit encore une société pluraliste et démocratique.

Il fut un temps où des journalistes en désaccord avec un livre parlaient quand même du livre en question. Nous sommes dans un temps où les journalistes des grands médias ignorent totalement les livres qui peuvent contredire leurs affirmations, en espérant que les livres disparaitront, et leurs auteurs aussi.

J’ai voulu que le livre soit bref. Je pense que ce qui se conçoit bien peut s’énoncer clairement et en allant directement au but.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Lien pour l’achat en France : Ce que veut Trump*

Lien pour l’achat hors de France : les4verites.com/produit/ce-que-veut-trump

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz