FLASH
[18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  |  Bruxelles : les manifestants contre la pacte de Marrakech sont 5 fois plus nombreux que ceux en sa faveur. A Paris, on les cherche, en vain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 octobre 2018

Les deux mystérieux auteurs du meurtre de l’ex-braqueur chevronné, ont été filmés par des caméras de vidéoprotection de la préfecture de police.

Il est 6 h 11, dimanche 7 octobre, avenue George-V dans le 8e arrondissement à Paris. Les premières lueurs du jour peinent à percer. Sur des images extraites du dispositif de vidéoprotection de la préfecture de police de Paris et que Le Point a pu se procurer, on distingue clairement une Smart, immatriculée en Allemagne, rouler au pas, avant de s’engager dans une contre-allée de cette avenue cossue de la capitale. Le conducteur, Sophiane Hamli, 42 ans, ancien braqueur chevronné, et son passager, Romain L., n’ont pas vu la moto qui les suit.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les deux hommes stationnent leur véhicule, et c’est à ce moment-là que tout bascule. Le pilote de la moto qui les traque accélère, son passager gicle du siège arrière avant de faire feu sur Sophiane Hamli et son passager. Dans un réflexe, le conducteur, très grièvement blessé par plusieurs projectiles, notamment à la tête, poursuit sa route sur quelques mètres avant de venir emboutir une voiture garée juste devant lui. Le tireur a, lui, déjà rejoint son complice resté en retrait.

Des investigations « très compliquées »

Sophiane Hamli, figure du grand banditisme, est décédé de ses blessures dimanche soir. L’état de santé de son passager est considéré comme particulièrement préoccupant. Les enquêteurs de la brigade criminelle de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Paris ont été chargés de remonter la piste des auteurs de cet assassinat. « Les investigations débutent, mais elles s’annoncent déjà très compliquées, souffle un haut fonctionnaire. C’est une exécution opérée par des professionnels. Ça faisait un moment qu’on n’avait pas eu un tel meurtre sur un membre du grand banditisme à Paris. Le mode opératoire, un tireur accompagné par le pilote d’une moto, se retrouve notamment dans les affaires de règlements de comptes en Corse. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Lepoint

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz