Publié par Abbé Alain Arbez le 8 octobre 2018

En 1703, le tsar Pierre le Grand décide de construire une métropole russe tournée vers l’Occident et capable de rivaliser par sa splendeur avec les plus belles capitales européennes.

Il fait alors appel à Domenico Trezzini, un architecte tessinois renommé, ayant fait ses preuves au Danemark. Trezzini est né à Astano près de Lugano en 1670. Le Tessin n’existe pas encore comme canton, mais ses vallées ont été annexées par la Confédération helvétique lors des batailles de 1512, et elles sont administrées par un bailli local qui rend des comptes aux autorités de Zurich, Berne, Lucerne, Uri, Schwytz, Unterwald, Glaris, Zoug, Fribourg, Soleure, Bâle et Schaffouse.

Domenico Trezzini est chargé par le Tsar de concevoir et coordonner la réalisation du grand projet d’urbanisme. Sous ses ordres, une armée d’urbanistes, de maîtres d’œuvre, de maçons, de décorateurs se met en mouvement. La cathédrale St Pierre et Paul, la forteresse inspirée du style Vauban, les grandes avenues de la ville et les multiples parcs de plaisance et palais portent sa signature. Ses créations architecturales de style baroque gardent une certaine sobriété qui n’est pas incompatible avec la magnificence qu’elles dégagent.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Trezzini fonde une Ecole d’architecture, la Komanda qui enseigne le dessin et la théorie constructive. Ses relations avec le Tsar sont si proches que le souverain est le parrain de baptême de son fils Pietro. Sur ordre de Pierre le Grand, dès 1714 toutes les constructions devront prendre l’œuvre architecturale de Trezzini comme modèle. St Petersbourg porte vraiment la marque du Tessinois. La Tour Menchikov à Moscou avait été édifiée en 1707 selon ses plans.

Avant de démarrer les grands travaux, Trezzini s’assure que les fondations de la ville seront assez sûres malgré le sol instable du delta de la Neva, et il fait implanter des quantités de troncs d’arbre dans les sables, à la manière de Venise. Une foule de serfs et d’ouvriers mobilisés pour cette réalisation pharaonique va matérialiser le rêve du Tsar Pierre le Grand.

Un autre architecte issu de la tradition des maîtres d’oeuvre tessinois comme lui s’était également illustré dans de grandes constructions célèbres : Francesco Borromini, magicien du style baroque dans la Rome pontificale. D’autres immigrants créatifs venant des mêmes vallées tessinoises ont su apporter leur savoir-faire en Bavière, en Autriche, en Pologne et en Russie.

Ayant été un trait d’union entre l’Occident et la grande Russie, Domenico Trezzini meurt en 1734 à St Petersbourg.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz