FLASH
[12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  |  Attentat de #Strasbourg : juste pour se tenir informé, les journalistes ont-ils déjà commencé à parler de « dérangé mental » ?  |  #Strasbourg – info non confirmé : le terroriste devait être interpellé ce matin à son domicile pour homicide  |  #Strasbourg : selon BFM, le nouveau bilan est d’au moins 4 morts  |  Suède, Malmö : Le père d’un garçon de 7 ans a été arrêté pour avoir frappé un cambrioleur qui a mis une arme dans la bouche de l’enfant  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 octobre 2018

Europe 1 rapporte que la plateforme d’appels créée fin mai par le ministère de l’Éducation nationale reçoit pas moins de 30 appels par jour d’enseignants déplorant l’islamisation de l’école.

La stricte pratique de la religion musulmane impose le rejet des valeurs républicaines, interdit la démocratie et refuse la Déclaration universelle des droits de l’homme. Cette «radicalisation des pratiques religieuses» sème la torpeur dans le corps enseignant en quête d’aide, de conseils et de réponses, notamment pour des questions liées à la religion islamique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cela n’existait pas il y a encore trente ans. Il doit y avoir une raison à cela. J’ai bien une théorie, à savoir que les musulmans sont en train de remplacer la culture française par la leur, où leur religion est omniprésente dans tous les aspects de la vie quotidienne, mais puisque les élites disent que c’est un fantasme et que cela n’existe pas, j’ai du mal à percevoir l’explication.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le contenu d’une note de synthèse annuelle des renseignements territoriaux, datée de juillet et révélée mardi par Europe 1, n’étonnera guère nos lecteurs.

Communautarisme musulman dans les établissements scolaires

  • La note signale que le communautarisme musulman dans les établissements scolaires est « stable ». Ouf !
  • Les dégâts, explique Europe 1, sont de plus en plus inquiétants.
    • Certaines élèves refusent d’avoir cours dans une classe au mobilier rouge, jugé «haram» – interdit par le Coran. (Qu’à cela ne tienne, après les repas halal, les Français, plutôt très conciliants, seront ravis de se plier aux demandes des futurs maîtres et ils changeront tout le mobilier.)
    • Des élèves refusent tout simplement de dessiner des représentations humaines.
    • D’autres se bouchent les oreilles quand on passe de la musique.
    • Des jeunes garçons refusent de donner la main à une petite fille.
    • Les enfants pratiquent le ramadan de plus en plus jeune.
    • «À Troyes, des élèves de sixième ont refusé d’aller à la piscine avec leur classe, de peur de “boire la tasse et de casser leur jeûne”».
    • Certains élèves musulmans sont insultés par d’autres enfants musulmans quand ils mangent des produits qui ne sont pas halal…

J’ai beau chercher, je trouve la note très alarmiste, et je ne vois rien dans tout cela qui soit différent de ce qui se passe dans les pays musulmans très pratiquants.

Il y a aussi une histoire d’un tournoi de foot annulé pour des considérations religieuses. Il s’agissait en réalité d’une annulation liée au désir d’un élève juge-arbitre de se consacrer à la préparation du bac, a déclaré le rectorat de Strasbourg qui a formellement démenti. Ouf !

Iannis Roder, professeur d’histoire-géographie en éducation prioritaire renforcée (Rep +) affirme qu’on ne peut pas parler d’offensive politico-religieuse, «mais de développement de pratiques rigoristes». Tout va donc bien dans le meilleur des mondes.

Iannis Roder évoque d’ailleurs une récente sortie scolaire avec 50 collégiens, parmi lesquels 35 ont refusé de manger du poulet parce qu’il n’était pas halal.

«Au moment du ramadan, depuis trois ans, quelques élèves refusent d’écouter de la musique et de franchir la porte du cours d’éducation musicale. Je n’avais jamais observé cela auparavant, raconte Roder. Ce n’est pas anodin. Manger halal, c’est ce que dit la Mosquée de Paris. Ne pas écouter de musique, c’est ce que dit Daech.»

Mais braves gens, dormez bien car «ces gamins ne sont pas “radicalisés” ou salafistes. Ils sont davantage dans un conformisme, une appartenance à un groupe majoritaire», estime encore Roder.

Et puis, pourquoi se plaindre, puisque, dit l’enseignant, ce sont toujours les mêmes sujets qui sont rejetés depuis vingt ans :

  • Des élèves qui remettent en question les idées des Lumières,
  • Qui rejettent Voltaire,
  • Qui expliquent que «Oui, la mer s’est ouverte devant Moïse»,
  • et qui, plus généralement, «confondent croyance et fait historique».

Bref pas de quoi fouetter un chat, je trouve Europe 1 bien inquiète pour rien : tout cela se pratique aussi à Gaza, qui après tout, d’après mes confrères, est une région modérée…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz