FLASH
[15/10/2018] 22 terroristes Palestiniens arrêtés en Judée-Samarie. Des armes, cartouches, munitions et propagande de haine saisis  |  3 Palestiniens armés de marteaux ont agressé le juge David Mintz à la Cour suprême. Il a réussi à s’échapper et s’est présenté devant le tribunal indemne  |  [14/10/2018] Un garçon de 12 ans blessé à mort à coups de barre de fer en Seine-Saint-Denis  |  L’Italie a expulsé 3 islamistes, dont l’un voulait tuer des « touristes blancs » (entendre par là chrétiens)  |  Elections en Bavière : revers historique des alliés de Merkel. Ceux que les médias appellent « l’extrême droite » entrent au parlement régional selon les premières estimations  |  Conseiller économique de Trump: « Je pense que le rapport de l’ONU surestime les conséquences du changement climatique »  |  Un directeur de lycée a été viré pour avoir forcé un étudiant à retirer son T-shirt Trump lors d’un match de foot  |  Nick Conrad ne sera pas poursuivi – si vous croyez en la justice de ce pays, il vous manque une case  |  Religion de paix en Somalie : 19 morts, 12 blessés dans un double attentat commis par 2 bons musulmans, 1 an après l’attentat qui a fait 500 morts  |  [12/10/2018] 1 groupe de terroristes palestiniens a franchi la clôture de sécurité de Gaza en Israël, tenté de prendre une tour de guet. 1 sniper a tué au moins 3 terroristes  |  Paris : Les gendarmes mobiles aspergés de gaz lacrymogène durant la manifestation pour la défense du -modèle social-  |  Ille-et-Vilaine : Une femme a été aspergée d’acide en pleine rue, elle est grièvement blessée – l’ethnie du monstre n’est pas mentionnée  |  [11/10/2018] Sauf erreur, le parti auquel appartient le président a conservé 3 fois dans toute l’histoire des Etats-Unis la majorité au Congrès lors des élections de mi-mandat  |  « Cet homme ne s’arrête jamais ! » Trump a annoncé sa 18e vague de nomination de juges à la magistrature hier soir, 4 jours seulement après la confirmation du juge Kavanaugh  |  Que ce soit la droite ou la gauche, la France a une économie socialiste. Résultat du socialisme, elle a 9 millions de pauvres  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 10 octobre 2018

Je m’intéresse peu aux actualités qui concernent la France tant elles sont désespérantes et peuvent plutôt m’inciter à l’humour noir.

En lisant ou écoutant certaines déclarations, je ne peux m’empêcher de repenser à la plaisanterie que m’avait raconté dans les années 1980 mon ami Martin Anderson, conseiller de Ronald Reagan à la Maison Blanche. La plaisanterie parlait d’un avion en perdition à bord duquel se trouvait le président français qui disait être le président le plus intelligent du monde, et qui, pour survivre, sautait de l’avion en ayant cru prendre un parachute, mais avait confondu le parachute avec un sac de couchage.

Ces derniers jours, Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat à “l’égalité entre les femmes et les hommes” (cela ne s’invente pas) et, semble-t-il, auteur de romans porno parmi lesquels (sous pseudo) “Les filles bien n’avalent pas” (avec Macron, amateur de noirs torse nu, pantalon baissé et en sueur, elle fait la paire) a déclaré que la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour Suprême des Etats-Unis était une mauvaise nouvelle pour les femmes. Dans un pays où la grande presse continue à écrire que Brett Kavanaugh est soupçonné d’agressions sexuelles (j’ai trouvé cela dans quasiment tous les journaux français), alors que toutes les accusations se sont avérées scandaleusement diffamatoires et infondées, cela ne devrait pas être surprenant. Mais Marlène Schiappa est membre du gouvernement ! De quoi se mêle-t-elle ? Qu’est-ce qui la dérange chez Brett Kavanaugh ? Qu’il soit chrétien et catholique pratiquant ? Qu’il ait une famille aussi exemplaire que sa vie ? Qu’il soit hostile à l’avortement et au mariage homosexuel ? Il a dit sur ces points que son hostilité personnelle ne le pousserait pas à remettre les lois en vigueur en cause. Si Marlène Schiappa avait été à Washington, se serait-elle jointe aux malades mentales qui ont poussé des cris d’hyène en rut et se sont roulées par terre dans l’enceinte du Sénat ? Elle a fait réaliser des spots publicitaires contre le viol dans lesquels le violeur est un jeune homme blanc de type européen et ceux qui arrêtent le violeur sont maghrébins, ce qui constitue une falsification des faits digne de celles qui se pratiquaient dans les défunts régimes communistes. Ces spots sont dignes de figurer dans la collection des spots grotesques dont fait déjà partie le sinistrement célèbre spot produit par Anne Hidalgo sur le thème “fais pas pipi dans Paris”, couleur jaune pipi d’un bout à l’autre, et dans lequel sont accusés de faire pipi dans Paris des jeunes gens bon chic bon genre et pas du tout ceux qui font effectivement pipi dans Paris, qui sont ceux qui transforment des avenues de l’Est parisien en des bidonvilles et viennent de pays du tiers monde où l’hygiène n’est pas la qualité première.

Le gouvernement français étant riche en beaux spécimens, on a vu ces derniers jours Gérard Collomb démissionner en annonçant ce qu’on savait : qu’il existe deux France et que le pays est au bord de la guerre civile. On n’a pas vu Gérard Collomb expliquer ce qu’il a fait pendant les mois où il a été ministre de l’Intérieur, sans aucun doute parce qu’il n’a rien fait et s’est conduit comme le sous-capitaine d’un bateau qui coule et qui le regarde couler sans rien dire jusqu’au moment où il parle en quittant le navire.  Un aussi beau spécimen remplacera-t-il Collomb ? Sans doute : à bord du rafiot rouillé et en plein naufrage qu’est le gouvernement français, un clou hors d’usage chasse l’autre. Nicolas Hulot, ayatollah frelaté de l’écologisme fantasmatique a bien trouvé un remplaçant.

L’un des superbes spécimens au sein du gouvernement est le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire. Il vient de la droite modérée, ce qui n’est pas une référence dans un pays où tous les partis politiques ont des programmes économiques nuls.

Et face à la question d’une journaliste qui lui demandait ce qu’il pensait de la politique économique de Donald Trump, il a fait une réponse superbe qui peut être considérée comme la preuve indubitable et officielle qu’on a affaire à un crétin.

Bruno Le Maire a débité une suite d’inepties qui semblaient tirées d’un mauvais article du Nouvel Observateur, auquel il doit sans doute être abonné. Il a osé dire que la France allait être un “moteur” pour un “modèle de croissance européen”. Et il a accusé les Etats-Unis de Trump de “saccager la planète” (rien que ça !), de relancer la production d’hydrocarbures pour mieux polluer, de “tirer un trait sur les accords de Paris”, si beau, si merveilleux, de “laisser grandir les inégalités”, de “rayer le système de soin et de protection sociale des plus faibles”. Puis il a embrayé sur la “montée des addictions en Amérique”, et dit que Trump menait “avec la Chine une guerre commerciale qui pourrait menacer la croissance mondiale”. Et il ose ajouter qu’il est un ami des Etats-Unis !

Dire autant de choses fausses et ineptes en moins de deux minutes implique d’en avoir une couche très épaisse qui obstrue la vue et l’intelligence. Rajouter une dose d’hypocrisie épaissit encore la couche et la rend puante.

Si la France doit être un moteur, l’Europe est encore plus mal partie que je le pensais : la croissance française va osciller alentour de 1,5 pour cent, le chômage en France est supérieur à 8 pour cent depuis des décennies et cela ne s’arrange pas, la France compte 8,8 millions de pauvres, et cela sans compter les immigrants en situation illégale. Quel moteur de compétition !

Les taux de pollution aux Etats Unis sont tous en baisse en raison d’innovations technologiques, et l’administration Trump sait ce que Le Maire ne sait pas(mais c’est logique, il ne sait rien) : que ce ne sont pas les mesures bureaucratiques et socialistes qui optimisent la production économique et font baisser la pollution (les dirigeants chinois eux-mêmes le savent, mais trois points au moins les distinguent de Le Maire : ils ne sont pas socialistes, ils sont intelligents, ils ne sont pas analphabètes en économie). La production d’hydrocarbures n’accroit pas la pollution, et permet aux Etats-Unis de disposer d’une souveraineté énergétique (la France ne peut pas produire d’hydrocarbures : elle n’a pas de pétrole et elle a les idées de Le Maire, donc pas d’idées du tout).

Donald Trump est effectivement sorti des accords de Paris, car il ne fréquente pas monsieur Hulot et est entouré de scientifiques sérieux : il sait que les accords de Paris n’auront d’effet ni sur la pollution ni sur le réchauffement global anthropique qui n’existe pas et est juste un prétexte pour tenter de mettre en place un système de redistribution socialiste à l’échelle planétaire. Donald Trump n’a pas pu remplacer l’Obamacare jusqu’à présent, mais ne l’a pas “rayé”.  L’Obamacare agonise tout seul sans avoir besoin de personne pour cela (c’est un système socialiste, et comme tout ce qui est socialiste, il était destiné à faire faillite). La rayure n’existe que dans le cerveau sans neurones de Le Maire : il faudra remplacer d’urgence l’Obamacare quand il sera mort, mais sa mort n’est pas encore prononcée. Les systèmes de protection sociale existant avant Trump sont toujours en place et ne sont eux-mêmes rayés que dans le cerveau sans neurones de Le Maire. Les addictions ont augmenté ces dernières années aux Etats Unis et le nombre de surdoses mortelles a augmenté aussi : cela est venu de l’action d’Obama, qui a laissé s’accroitre l’immigration illégale et l’implantation de gangs vivant du commerce de la drogue passant par la frontière mexicaine, très poreuse sous Obama. C’est Obama, que Le Maire adore visiblement, le coupable, et Trump, que Le Maire déteste, s’efforce de remédier à la situation en luttant contre les gangs et le commerce de drogue et en rendant la frontière mexicaine moins poreuse. Le Maire déplore un mal créé par un président néfaste et s’en prend à un président qui agit pour remédier au mal. C’est ce qu’on appelle une boussole inversée. Et après, on s’étonne que la France soit dans une impasse !

Enfin, Trump ne mène pas une guerre commerciale avec la Chine. Il répond à la guerre commerciale que la Chine, en recourant à des procédés mercantilistes et prédateurs, mène contre le reste du monde. Il entend endiguer la Chine avant qu’elle ne devienne hégémonique et impose ses conditions au reste du monde. Il sait, à la différence de Le Maire qui ne sait décidément rien du tout, que la Chine est gouvernée par des gens intelligents, non analphabètes en économie, et non socialistes comme je l’ai dit plus haut, mais imprégnés d’une mentalité dictatoriale aux dimensions fascistes, et il ne veut pas d’un monde ou la Chine imposerait ses conditions au  reste du monde (Le Maire, lui, semble prêt à en vouloir, mais il veut aussi commercer avec l’Iran des mollahs, ce qui montre son degré de lucidité).

Trump sait aussi ce que sont les faiblesses de la Chine : surendettement des entreprises, nécessité de maintenir une croissance forte pour éviter les troubles intérieurs, vieillissement rapide de la population, dépendance au commerce extérieur. Et il sait que la Chine peut céder et reculer : elle a déjà d’ailleurs commencé à le faire, ce que Le Maire ne sait visiblement pas (quand je dis qu’il ne sait rien, c’est qu’il ne sait vraiment rien). Pour penser que les Etats-Unis, première économie de la planète, avec une croissance supérieure à 4 pour cent menacent la croissance mondiale, il faut avoir laissé son cerveau sans neurones au vestiaire.

C’est officiel : la France a un ministre de l’économie crétin qui désinforme, ne sait rien, dit n’importe quoi et pense disposer d’un moteur sans voir que le moteur est en panne.

En ayant déjà une ministre pornographe digne des hystériques hurlantes qui se sont égosillées à Washington ces derniers jours, un ministre de l’intérieur qui avoue qu’il n’a rien fait contre une catastrophe imminente et qui démissionne, et un Président qui pense faire remonter sa cote de popularité en se frottant contre des noirs torse nu, en sueur, pantalon baissé, et (il l’a fait aussi) en insultant des retraités (et je ne parle pas de la politique étrangère!), la France va vraiment très bien.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz