FLASH
[23/01/2019] Nancy Pelosi a fait dépenser à la Force aérienne près de 200 000 $ pour transporter sa famille et d’autres législateurs en Italie et en Ukraine – comme elle est Démocrate, personne ne parlera de corruption  |  [22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 octobre 2018
Le pasteur Andrew Brunson embrasse le drapeau américain après sa libération de Turquie

« Le pasteur Andrew Brunson, libéré par la Turquie, sera avec moi dans le Bureau ovale à 14h30 (cet après-midi). C’est un formidable chrétien qui a vécu une expérience si difficile » a tweeté il y a quelques instants le président Trump, après avoir fait libérer ce pasteur détenu par le dictateur Erdogan.

Le premier arrêt d’Andrew Brunson avant de rentrer chez lui aux États-Unis, après avoir été libéré de Turquie, était sur la base aérienne de Ramstein en Allemagne. Il a été accueilli par l’ambassadeur américain Richard Grenell et un drapeau américain plié en triangle, dont il s’est saisi pour l’embrasser.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Brunson était en prison ou, comme disent les Turcs, « en résidence surveillée » en Turquie depuis plus de deux ans. Il a été arrêté en octobre 2016 et accusé d’avoir aidé des terroristes par l’intermédiaire d’une petite église chrétienne dont lui et son épouse, Norine Brunson, s’occupaient dans la ville côtière d’Izmir.

Les Brunson travaillaient en Turquie depuis 23 ans sans incident, jusqu’à l’arrestation d’Andrew Brunson par Erdogan sous de faux prétextes, car la vraie raison est que l’islam ne tolère pas la chrétienté sur son sol, qu’il est interdit de construire une église en Turquie – ce qui n’empêche jamais le dictateur turc de se mettre dans une colère folle et de lancer les pires menaces lorsqu’un pays occidental refuse la construction d’une mosquée.

Andrew Brunson a finalement été libéré à la suite d’efforts sous haute pression supervisés directement par le président Donald Trump, le vice-président Mike Pence et le secrétaire d’État Mike Pompeo.

En juillet, M. Trump croyait qu’il avait un accord solide avec le président turc Recep Tayyip Erdogan pour libérer Andrew Brunson, dont on disait qu’il était en mauvaise santé alors qu’il était en prison. Après qu’Erdogan ait renié l’accord, l’administration Trump a immédiatement réagi par une série de sanctions économiques qui a fait trembler le gouvernement turc.

Lors d’un simulacre d’audience d’Andrew Brunson, vendredi, pour sauver la face, quatre témoins du gouvernement ont rétracté leur témoignage selon lequel Andrew Brunson aidait des organisations terroristes. Sans l’accord d’Erdogan, ces quatre témoins ne seraient jamais revenus sur leurs témoignages – ils auraient eu la tête tranchée avant de pouvoir ouvrir la bouche.

Le juge qui présidait l’affaire a apparemment sauvé la face en condamnant Andrew Brunson et en lui infligeant une peine de trois ans d’emprisonnement correspondant au temps passé en prison. Le juge a également levé une interdiction de voyager contre Andrew Brunson, lui permettant de quitter la Turquie.

Par contraste, en janvier 2016 le président Obama avait envoyé un avion chargé de quatre cents millions de dollars en petites coupures pour la libération d’otages retenus par l’Iran.

Plus tôt cette année, Trump a fait libérer un otage détenu par la Corée du Nord, là encore sans rien payer pour sa libération, conformément à une longue tradition américaine que la mauviette Obama avait rompue.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz