FLASH
[18:06] L’ex-avocat du FBI qui a falsifié un mandat pour espionner la campagne Trump et son conseiller Carter Page a plaidé coupable : cela confirme que les responsables seront protégés  |  Erdogan dit que la Turquie envisage de fermer son ambassade à Abu Dhabi, de retirer son ambassadeur et de suspendre ses relations diplomatiques en raison de l’accord entre Israël et les Emirats  |  De l’eau dans le gaz : Selon le sondage Rasmussen, les Noirs n’aiment pas trop Kamala Harris. Un tiers hésitent maintenant à voter pour Biden  |  Sondage : les jeunes électeurs aiment le programme de Trump… quand on le leur présente en leur disant que c’est celui de Biden  |  Incroyable ! Joe Biden salue l’accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis et s’en attribue le mérite !  |  Les Démocrates ont acheté le non de domaine Antifa.com, et l’ont redirigé vers la campagne Biden pendant quelques heures  |  Un groupe marxiste prévoit de faire le siège de la Maison-Blanche pendant 50 jours jusqu’aux élections  |  Au Texas, les joueurs s’agenouillent pour protester contre l’hymne national et se font insulter par le public  |  Nous aurons peut-être des réponses : le FBI se joint à l’enquête sur l’explosion de Beyrouth  |  Le président israélien invite Mohammed bin Zayed des Emirats à visiter Jérusalem quelques heures après l’accord de normalisationLe président israélien invite Mohammed bin Zayed des EAU à visiter Jérusalem  |  La Lituanie désigne le Hezbollah comme une organisation terroriste  |  Ca va faire des étincelles : Les États-Unis ont pour la 1ère fois confisqué 4 navires de combustible iranien en violation des sanctions  |  Après Seattle, les Antifas planifient la création d’une « zone autonome » à Portland, Oregon. Les policiers et l’État Démocrate se sont retirés  |  Les Antifas de Richmond, en Virginie, ont créé une émeute pour soutenir les pilleurs de Chicago  |  Le numéro 2 des Frères musulmans Essam el-Erian meurt dans une prison égyptienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 octobre 2018


Cet article date de 2014 mais n’a pas pris une ride

«Nous, Palestiniens, ne pouvons plus nier notre part de responsabilité dans le massacre de notre propre peuple». Cri de colère d’un militant palestinien des droits de l’homme contre la politique du mouvement islamiste Hamas, qui n’apporte que la destruction à son peuple.

J’ai consacré vingt-six années de ma vie à la défense des droits de l’homme. J’ai connu la guerre et la terreur. Et pourtant, ce dernier mois a été l’un des plus difficiles de mon existence.

J’habite à Jérusalem-Est [arabe] et j’assiste à la destruction des vies qui m’entourent. L’autoroute 1 est redevenue une ligne de démarcation entre l’est et l’ouest [juif] de la ville. Les Palestiniens de la capitale ont vandalisé des feux tricolores, les équipements du tramway ainsi que des lignes électriques. Je refuse de voir dans ces gestes l’expression d’un mécontentement social. Il s’agit d’actes de pure vengeance. La coexistence pour laquelle j’ai milité toute ma vie a été liquidée sur une place publique.

Il est certain que la mort et la destruction se sont abattues comme un tsunami sur les habitants de Gaza. Les communautés souffrent des deux côtés, mais chacune nie la douleur de l’autre, et leurs tourments ne font qu’empirer.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les victoires avant les victimes

Néanmoins, en tant que Palestinien, je suis obligé de reconnaître une chose : je suis en partie responsable de ce qui se passe. Nous ne pouvons plus nier notre responsabilité dans le massacre de notre peuple.

La plupart des Palestiniens étaient opposés aux tirs de roquettes sur Israël. Ils savaient que ces tirs ne nous apporteraient rien. Ils ont demandé au Hamas d’y mettre fin, conscients que ces opérations déboucheraient sur le massacre de leur peuple.

Nous savions que le Hamas creusait des tunnels menant droit à notre destruction. Nous savions qu’à Gaza chaque mètre carré est occupé par trois habitants. Et le Hamas savait qu’une attaque contre Israël entraînerait de nombreux morts. Mais ses dirigeants se préoccupent davantage de leurs victoires que de leurs victimes.

Démilitarisation complète

Le fait est que le Hamas a besoin de morts, c’est ce qui lui permet d’accroître son influence, de trouver des fonds et de se procurer des armes. Le Hamas n’a jamais eu l’intention de libérer le peuple palestinien de l’occupation israélienne. Et Israël ne pourra jamais détruire les infrastructures de cette organisation. Seuls nous, peuple palestinien, pouvons y parvenir.

Il était de la responsabilité des habitants de Gaza de se soulever contre le pouvoir du Hamas. Nous savions ce qu’ils faisaient, et nous nous sommes laissé faire.

Tirerons-nous enfin les leçons de toutes ces morts ? Je l’espère. Nous devons nous débarrasser du Hamas et procéder à une démilitarisation complète de Gaza. Puis il faudra ouvrir les points de passage à la frontière [avec Israël].

J’écris aujourd’hui ces mots en tant que Palestinien loyal. Je les écris car je suis préoccupé par l’avenir de mon peuple.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Courrierinternational

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz