FLASH
[09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  |  #GiletsJaunes : 34 personnes placées préventivement en garde à vue à Paris  |  [07/12/2018] Wall Street Journal : Les autorités françaises en pleine embrouille pour éviter que les émeutes de samedi dernier, qui ont plongé Paris dans le chaos, ne se reproduisent #GiletsJaunes  |  Alerte à la bombe à CNN, l’immeuble est évacué  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 octobre 2018


Cet article date de 2014 mais n’a pas pris une ride

«Nous, Palestiniens, ne pouvons plus nier notre part de responsabilité dans le massacre de notre propre peuple». Cri de colère d’un militant palestinien des droits de l’homme contre la politique du mouvement islamiste Hamas, qui n’apporte que la destruction à son peuple.

J’ai consacré vingt-six années de ma vie à la défense des droits de l’homme. J’ai connu la guerre et la terreur. Et pourtant, ce dernier mois a été l’un des plus difficiles de mon existence.

J’habite à Jérusalem-Est [arabe] et j’assiste à la destruction des vies qui m’entourent. L’autoroute 1 est redevenue une ligne de démarcation entre l’est et l’ouest [juif] de la ville. Les Palestiniens de la capitale ont vandalisé des feux tricolores, les équipements du tramway ainsi que des lignes électriques. Je refuse de voir dans ces gestes l’expression d’un mécontentement social. Il s’agit d’actes de pure vengeance. La coexistence pour laquelle j’ai milité toute ma vie a été liquidée sur une place publique.

Il est certain que la mort et la destruction se sont abattues comme un tsunami sur les habitants de Gaza. Les communautés souffrent des deux côtés, mais chacune nie la douleur de l’autre, et leurs tourments ne font qu’empirer.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les victoires avant les victimes

Néanmoins, en tant que Palestinien, je suis obligé de reconnaître une chose : je suis en partie responsable de ce qui se passe. Nous ne pouvons plus nier notre responsabilité dans le massacre de notre peuple.

La plupart des Palestiniens étaient opposés aux tirs de roquettes sur Israël. Ils savaient que ces tirs ne nous apporteraient rien. Ils ont demandé au Hamas d’y mettre fin, conscients que ces opérations déboucheraient sur le massacre de leur peuple.

Nous savions que le Hamas creusait des tunnels menant droit à notre destruction. Nous savions qu’à Gaza chaque mètre carré est occupé par trois habitants. Et le Hamas savait qu’une attaque contre Israël entraînerait de nombreux morts. Mais ses dirigeants se préoccupent davantage de leurs victoires que de leurs victimes.

Démilitarisation complète

Le fait est que le Hamas a besoin de morts, c’est ce qui lui permet d’accroître son influence, de trouver des fonds et de se procurer des armes. Le Hamas n’a jamais eu l’intention de libérer le peuple palestinien de l’occupation israélienne. Et Israël ne pourra jamais détruire les infrastructures de cette organisation. Seuls nous, peuple palestinien, pouvons y parvenir.

Il était de la responsabilité des habitants de Gaza de se soulever contre le pouvoir du Hamas. Nous savions ce qu’ils faisaient, et nous nous sommes laissé faire.

Tirerons-nous enfin les leçons de toutes ces morts ? Je l’espère. Nous devons nous débarrasser du Hamas et procéder à une démilitarisation complète de Gaza. Puis il faudra ouvrir les points de passage à la frontière [avec Israël].

J’écris aujourd’hui ces mots en tant que Palestinien loyal. Je les écris car je suis préoccupé par l’avenir de mon peuple.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Courrierinternational

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz