FLASH
[19/11/2018] Avec 53 sièges au sénat, Trump remporte une victoire éclatante aux élections de mi-mandat  |  Tsahal a arrêté hier soir dans la ville juive illégalement occupée par des colons arabes d’Hébron 22 musulmans palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes  |  [18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 octobre 2018


Une centaine de combattants étrangers continuent de rejoindre chaque mois les rangs de l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie, malgré son repli sur le terrain, a déclaré mardi le chef d’état-major américain, Joe Dunford.

On est loin des 1.500 arrivées mensuelles comptabilisées il y a trois ans, mais ce flux, principalement via la frontière turque, « permet au groupe de rester actif », a estimé le général Dunford lors d’une conférence sur la lutte contre les violences extrémistes.

Après avoir contrôlé de vastes territoires en Irak et en Syrie à partir de 2014, l’EI est désormais acculé dans des réduits désertiques.

Les combattants de l’EI sont notamment retranchés dans la province de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, où une force arabo-kurde a lancé il y a un peu plus d’un mois une offensive pour les éradiquer.

Selon les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), quelque 3.000 combattants de l’EI, en grande partie des étrangers, sont retranchés dans le secteur de Hajine, proche de la frontière irakienne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les FDS détiennent par ailleurs 700 combattants étrangers originaires d’une quarantaine de pays.

Selon le général Dunford, pour mettre un terme à l’attractivité de l’EI il est essentiel de trouver les moyens d' »identifier, de juger, de déradicaliser et de réintégrer ces combattants étrangers ».

« Nous devons trouver un moyen pour empêcher ces prisonniers de devenir les futurs leaders des organisations extrémistes », a-t-il dit, en regrettant que leurs retours dans leurs pays d’origine soient retardés par « des considérations politiques et des cadres légaux inadaptés ».

Plusieurs pays refusent de récupérer leurs ressortissants, notamment ceux qui sont détenteurs de plusieurs nationalités, comme Alexanda Amon Kotey et El Shafee el-Sheikh, qui faisaient partie d’un quatuor surnommé par leurs otages « les Beatles » en raison de leur accent anglais.

Or Londres ne souhaite pas que ces deux prisonniers, accusés d’être responsables de la détention et de la décapitation d’environ une vingtaine d’otages, notamment des Occidentaux, reviennent sur le sol britannique.

Les Etats-Unis ont rapatrié un de leurs ressortissants qui s’était engagé dans les rangs de l’EI et prévoient de le juger, mais refuse de communiquer sur les autres jihadistes prisonniers possédant un passeport américain.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Tv5monde

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz