Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 octobre 2018


Une centaine de combattants étrangers continuent de rejoindre chaque mois les rangs de l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie, malgré son repli sur le terrain, a déclaré mardi le chef d’état-major américain, Joe Dunford.

On est loin des 1.500 arrivées mensuelles comptabilisées il y a trois ans, mais ce flux, principalement via la frontière turque, « permet au groupe de rester actif », a estimé le général Dunford lors d’une conférence sur la lutte contre les violences extrémistes.

Après avoir contrôlé de vastes territoires en Irak et en Syrie à partir de 2014, l’EI est désormais acculé dans des réduits désertiques.

Les combattants de l’EI sont notamment retranchés dans la province de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, où une force arabo-kurde a lancé il y a un peu plus d’un mois une offensive pour les éradiquer.

Selon les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), quelque 3.000 combattants de l’EI, en grande partie des étrangers, sont retranchés dans le secteur de Hajine, proche de la frontière irakienne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les FDS détiennent par ailleurs 700 combattants étrangers originaires d’une quarantaine de pays.

Selon le général Dunford, pour mettre un terme à l’attractivité de l’EI il est essentiel de trouver les moyens d' »identifier, de juger, de déradicaliser et de réintégrer ces combattants étrangers ».

« Nous devons trouver un moyen pour empêcher ces prisonniers de devenir les futurs leaders des organisations extrémistes », a-t-il dit, en regrettant que leurs retours dans leurs pays d’origine soient retardés par « des considérations politiques et des cadres légaux inadaptés ».

Plusieurs pays refusent de récupérer leurs ressortissants, notamment ceux qui sont détenteurs de plusieurs nationalités, comme Alexanda Amon Kotey et El Shafee el-Sheikh, qui faisaient partie d’un quatuor surnommé par leurs otages « les Beatles » en raison de leur accent anglais.

Or Londres ne souhaite pas que ces deux prisonniers, accusés d’être responsables de la détention et de la décapitation d’environ une vingtaine d’otages, notamment des Occidentaux, reviennent sur le sol britannique.

Les Etats-Unis ont rapatrié un de leurs ressortissants qui s’était engagé dans les rangs de l’EI et prévoient de le juger, mais refuse de communiquer sur les autres jihadistes prisonniers possédant un passeport américain.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Tv5monde

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :