Quantcast
FLASH
[06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  |  La Reine d’Angleterre envisage d’abdiquer du trône d’ici 18 mois  |  [27/11/2019] Effet #Trump: Le PIB américain a augmenté de 2,1% au 3ème trimestre, plus que prévu  |  [26/11/2019] Le Hamas, le Fatah, l’OLP ont organisé une « journée de rage » en réponse à la décision américaine de soutenir les communautés juives en Judée et en Samarie. Entre 200 et 500 terroristes ont assisté à chaque émeute  |  L’Etat d’urgence de la Maison-Blanche a été décrété, puis rapidement levé, à la suite d’une « violation de l’espace aérien »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 18 octobre 2018

Une note confidentielle de l’UCLAT (Unité de coordination de la lutte anti-terroriste), en diffusion restreinte (Selon « Le quotidien Le Figaro »), qui analyse les actes commis, tentés ou déjoués depuis 2015, démontre que les individus présentant des troubles psychologiques, que l’on présente donc comme « déséquilibrés », sont surreprésentés parmi les auteurs d’actes terroristes.

Datée de novembre 2017, cette analyse tente de prouver que la majorité des terroristes qui répondent aux consignes de DAECH sont des « fous » et cela suscite l’inquiétude des forces de l’ordre car le vivier des radicalisations devient ainsi très important et difficile à contrôler.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

*Ce que ne dit pas cette note confidentielle c’est que les terroristes qui sont ainsi qualifiés de « déséquilibrés » sont le plus souvent dirigés vers des hôpitaux psychiatriques où des experts psychiatres les remettent en liberté quand ils estiment qu’ils ont retrouvé un semblant d’équilibre, ou qu’ils sont guéris.

Alors ils peuvent redevenir « déséquilibrés » et continuer à tuer !

Espagne : Madrid – Josep Lluis Trapero, chef d’escadron de la police catalane « Les Mossos », risque une condamnation à 25 ans de prison.

Il peut être inculpé de crime de sédition et de rébellion.

Expliqué par le quotidien espagnol « La Razon », l’accusation portée contre lui sera identique à celles déposées contre les dirigeants de l’indépendance qui seront jugés par la Cour Suprême à la fin de l’année ou au début de 2019.

C’est la juge Carmen Lamela qui poursuivra Trapero pour crimes d’organisation criminelle et deux crimes de sédition pour les évènements survenus les 20 et 21 septembre 2017, devant le ministère de l’Economie de Barcelone, ainsi que le jour du référendum illégal du 1er octobre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

D’après le procureur, Jocep Lluis Trapero a joué un rôle clé en tant que chef d’escadron des « Mossos », notamment le 20 septembre, lorsque les séparatistes catalans ont attaqué les gardes civiles espagnols, en bloquant une partie à l’intérieur du ministère, les empêchant d’intervenir et de prêter main-forte à leurs collègues en difficultés.

Bien qu’il n’ait fait aucune déclaration officielle ou publique, il est considéré comme l’un des principaux responsables de ce qui s’est passé ce jour-là, compte-tenu des ordres donnés à « ses » policiers !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz