FLASH
[16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  |  Au Mali, 3 civils tués dans un attentat-suicide islamiste contre un sous-traitant de l’ONU  |  « Notre objectif est de presser l’#Iran jusqu’à la dernière goutte » déclare John Bolton, conseiller géopolitique de Donald #Trump  |  Arizona : la Républicaine Martha McSally concède la victoire sénatoriale à la Démocrate d’extrême gauche Krysten Sinema  |  Incendies proche de nous en #Californie: bilan : 44 morts, le plus lourd de l’histoire de l’État – politique écologiste et socialiste de « préservation » de la flore mise en cause  |  [12/11/2018] Des parents néo-nazis qui ont nommé leur fils Hitler emprisonnés en Grande-Bretagne  |  Twitter refuse de supprimer les tweets d’incitation contre le journaliste conservateur de Fox News Tucker Carlson  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Albert Bertold le 20 octobre 2018

Mercredi dernier, Twitter a annoncé qu’il ne suspendrait pas le compte de Louis Farrakhan, le leader de Nation of Islam, qui a publié un tweet comparant les juifs à des termites. Mais Dreuz a été censuré parce que les propos des conservateurs sont considérés aujourd’hui comme des incitations à la haine.

Louis Farrakhan est un antisémite notoire mais totalement protégé : on le voit en photo avec Bill Clinton à à la loge d’honneur pour l’enterrement d’Aretha Franklin en août dernier, et la gauche ignore, voire sympathise avec la haine, lorsqu’elle vient des noirs ou des musulmans, ce qui explique pourquoi Bill Clinton n’a pas été le moins du monde dérangé par sa présence.

 

Une autre photo de Farrakhan, qui a été cachée pendant 13 ans (1) le montre avec le sénateur Barack Obama en 2005 avant le lancement de sa campagne présidentielle.

 

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais la relation dépasse la simple photo, a expliqué Askia Muhammad, le photographe. En mai 2008, le journaliste a documenté les liens d’Obama avec Farrakhan, qui ont existé au travers du pasteur et conseiller spirituel de l’ancien président pendant 20 ans, le révérend Jeremiah Wright, Jr.

Pendant sa campagne pour la présidence, Obama a pris ses distances avec Wright lorsque ses sermons anti-américains et racistes ont fait surface, ce qui n’efface pas qu’il ait pendant deux décennies écouté les prêches ouvertement extrémistes du pasteur (2). Et Dreuz est accusé de diffuser des messages de haine…

Dreuz, shadow banned par Twitter

Dreuz a 20 000 followers sur Twitter. Nos articles sont retweetés entre 0 et 8 fois. Quand nous regardons d’autres comptes qui ont à peu près le même nombre de followers que Dreuz, ils sont retweetés entre 50 et 100 fois plus que nous. Ce qui n’est pas logique, puisque nos followers se sont inscrits à notre fil.

Aux Etats-Unis, il existe un vrai débat et des commissions du sénat sur la censure des comptes conservateurs. Twitter et d’autres utilisent un système de « shadow ban” qui consiste à censurer quelqu’un sans qu’il s’en rende compte, et c’est ce qui nous arrive.

Dreuz a fait un sondage auprès de ses followers :

  • Il ressort que seulement 20% d’entre eux reçoivent la totalité de 20 à 40 tweets quotidiens.
  • 53% n’en reçoivent que 1 à 5.
  • Et 27% n’ont rien reçu du tout.

Twitter nous doit de sérieuses explications

  • Le tweet de Farrakhan disant que les juifs sont comparables à des termites ne sera pas supprimé.
  • Alors qu’un tweet de Dreuz a été supprimé pour bien moins que ça.

Dans un email nous prévenant de la censure par eux d’un article, Twitter nous a expliqué :

« Nous vous contactons afin de vous informer que certains contenus publiés sur votre compte Twitter @Dreuz_1fo ont été signalés pour des violations éventuelles des règles de Twitter en matière de conduite haineuse (https://support.twitter.com/articles/20175054) et/ou du droit français. Conformément au droit applicable et à nos règles, Twitter a restreint l’accès au(x) Tweet(s) suivants:

  • Tout ce qui est contenu dans le tweet censuré appartient à la réalité, à l’information. Mais il est interdit d’attaquer l’islam, donc de dénoncer ses crimes, ses attentats, car c’est une conduite haineuse, mais pas le tweet de Farrakhan…

Notre régie publicitaire Taboola suspend Dreuz sous les dénonciations

Dreuz a été dénoncé par Le Monde auprès de la grosse régie publicitaire Taboola, qui pour faire taire les voix conservatrices, fait pression sur les annonceurs publicitaires pour qu’ils retirent leurs budgets. La ruse a fonctionné. Nous venons de perdre la moitié de nos ressources publicitaires.

Il faut bien comprendre que les annonceurs et leurs régies ne sont pas là pour faire de la politique, mais pour gagner de l’argent, et qu’ils ne sont pas intéressés à vérifier si les signalements pour propos haineux qu’ils reçoivent sont légitimes ou pas.

Des activistes ont d’abord accusé Dreuz de diffuser des fausses informations – sans pouvoir le prouver mais en s’appuyant sur des articles du Monde qui n’en apporte pas non plus la preuve. Le Monde a appuyé de tout son poids, et a accusé Dreuz auprès de Taboola de diffuser des messages haineux, racistes.

Dans un email, Taboola nous écrit :

« Veuillez noter que… nous résilions notre accord, avec effet immédiat, car nous avons appris que … le contenu [de votre site web] est, ou peut raisonnablement être considéré comme étant, faux ou trompeur ou destiné à fomenter la haine d’un groupe social en raison, entre autres, de l’origine ethnique, de la race ou de la religion. En conséquence … nous ne vous fournirons plus notre Service. »

Adrien Sélécat, du Decodex du Monde, et son obsession contre Dreuz

Est-ce parce que Dreuz est un site chrétien et qu’il est christianophobe, parce que Dreuz est pro-israélien et qu’il a la haine d’Israël (ou peut-être des juifs ?), ou parce que nous sommes un site conservateur et que ce fasciste de gauche considère que tout propos conservateur est un discours de haine, j’ignore la vraie raison, mais une chose est certaine, Adrien Sénécat, qui anime avec Samuel Laurent le Decodex du Monde, est obsédé par Dreuz. Lors d’une interview pour parler de son Decodex, il a cité plusieurs fois Dreuz en exemple. Hier, il s’est fendu d’un nouvel article accusateur dans le Monde – toujours sans preuve – contre Dreuz.

Ce qu’Adrien Scélérat chercher à accomplir maintenant, c’est d’étouffer Dreuz financièrement, puisqu’il a constaté que les insultes, les accusations d’extrême droite, le classement en rouge dans le Decodex, les accusations de Fake News, de conspiration, ne nous font pas perdre nos lecteurs – bien au contraire, et que nous avons gagné la guerre des idées – notre président s’appelant Donald Trump, et qu’en France, les accusations comme fachosphère, identitaires, extrême-droite, ne trompent plus une population fatiguée des mensonges des médias.

Dans un article intitulé « La publicité, première source de financement des sites de désinformation », le Scélérat considère que « quarante grands sites qui nous apparaissent peu fiables dans le Décodex … sont régulièrement pointés du doigt parce qu’ils nuisent au débat public… [et qu’ils] n’ont guère de difficultés à trouver des partenaires commerciaux. »

Et il appelle à « faire pression sur les marques pour les responsabiliser » – autrement dit, à retirer leurs budgets. Dans les années 30, les Allemands utilisaient les mêmes procédés, incitant les banques à faire un « geste responsable » en cessant de financer les entreprises appartenant aux juifs.

L’aveu est lourd de sens : toute opinion contraire à ce que Le Monde autorise nuit au « débat public ». Et ils se demandent pourquoi ils perdent des lecteurs et pourquoi les gens n’ont plus confiance dans la presse ! L’explication est pourtant simple : l’être humain, quel que soit son camp politique ou son degré de résistance à la désinformation des grands médias, n’aime pas qu’on lui dise quoi penser, il n’aime pas qu’on tente de le diaboliser s’il n’est pas d’accord avec la vision des journalistes du Monde sur l’immigration, sur l’islamisation, ou sur l’Europe.

Le scélérat Sénécat estime que Dreuz.info et Europe-israel.org. sont des « antennes de propagande d’extrême droite ». Il dit extrême droite parce qu’il croit encore que c’est un repoussoir, alors que c’est devenu, sur internet et les réseaux sociaux, le nom de code des sites qui diffusent des informations qu’on ne lit pas ailleurs. Quant à parler de propagande, si Fox news, le Wall Street Journal, The Daily Caller, The Gateway Pundit, le Washington Times, le Washington Examiner, le New York Post, Valeurs Actuelles, le Jerusalem Post ou encore Bild sont des sites de propagandes, alors Dreuz, qui prend une partie de ses informations auprès d’eux est sans aucun doute un site de propagande !

Conclusion

Une mention dans l’article du Sénécat a retenu notre attention. Il écrit :

« Contacté, le fondateur et directeur de Taboola, Adam Singolda, nous a assuré que « les fausses informations sont un sujet [qu’ils prennent] très au sérieux, tant [l’] entreprise que [lui] personnellement ».

Serait-ce Scélérat, drapé de l’honorabilité passée du journal crépusculaire, frappé de sa haine de Dreuz qui nous aurait dénoncé auprès de Taboola ?

Nous avons diligenté une l’enquête et posé des questions à nos partenaires. Nous vous tiendrons informés de ce que nous apprendrons.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour Dreuz.info.

(1) photo-of-obama-louis-farrakhan-to-be-released
(2) nytimes.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz