Quantcast
Publié par Dreuz Info le 21 octobre 2018
Yehuda Bauer

L’un des plus grands historiens de l’Holocauste au monde a attaqué le mouvement BDS et dénoncé l’antisionisme comme antisémitisme.

Yehuda Bauer, professeur d’études sur l’Holocauste à l’Université hébraïque, débattait avec Tulip Siddiq, député de Hampstead et Kilburn en Grande-Bretagne, au centre communautaire juif JW3.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

BDS aime les Juifs qui sont morts pendant l’Holocauste. Les Juifs vivants, c’est une autre histoire

Le professeur Bauer a dit que le mouvement de boycott ne voulait pas « un meilleur Israël, ce qu’ils veulent, c’est pas d’Israël ».

« Bien sûr, ils aiment les Juifs. Surtout les Juifs morts. Ceux qui sont morts pendant l’Holocauste, ils sont merveilleux, ils étaient formidables. Les Juifs vivants, c’est une autre histoire. »

Il ajoute :

« L’antisionisme est un slogan, il n’y a rien de réel derrière. C’est anti-juif, c’est antisémite. Ils veulent détruire l’État juif ; ils veulent le détruire parce que c’est un État juif. Cela signifie qu’ils sont antisémites. »

Lorsque Ken Livingstone avait provoqué la colère en répétant sa remarque selon laquelle Hitler avait soutenu le sionisme, le professeur Bauer a donné une leçon d’histoire sur la relation entre les Nazis et le mouvement pour créer un Etat juif :

« La politique nazie à partir de 1933, lorsqu’ils sont arrivés au pouvoir, était de se débarrasser des Juifs d’Allemagne.

Ils n’avaient pas encore planifié l’Holocauste. Ils voulaient que les Juifs émigrent et s’ils n’émigraient pas volontairement, les expulser.

Le mouvement sioniste en Palestine à l’époque voulait sauver ces Juifs. Ils sont donc parvenus à un accord avec le gouvernement nazi selon lequel un certain nombre de Juifs ayant une certaine richesse pourraient exporter une partie de leur richesse – en biens – vers la Palestine, et ainsi construire leur propre avenir et leur permettre d’émigrer, ce qu’ils auraient autrement eu de grandes difficultés à faire en raison de la politique britannique en Palestine.

Le gouvernement britannique, en 1938-1939, accepta l’absorption en Grande-Bretagne de près de 10 000 enfants juifs – les Kindertransport – d’Allemagne, d’Autriche et plus tard des terres tchèques occupées jusqu’au début de la guerre.

Cela a été fait avec l’accord du gouvernement allemand ; ils voulaient se débarrasser des Juifs, et les Britanniques voulaient, à ce moment-là, sauver les enfants. Cela signifie-t-il que les gouvernements britannique et nazi étaient de connivence ?

Quiconque dit cela, dans ce pays ou ailleurs, ne sait pas de quoi il parle. »

Traduit de l’anglais.

Source : https://www.thejc.com/news/uk-news/yehuda-bauer-sets-the-record-straight-on-hitler-and-zionism-1.52808

 

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz