FLASH
[12:11] Explosion entendue partout en région parisienne : c’est un avion qui a passé le mur du son  |  Les sénateurs Républicains élaborent un projet de loi pour protéger les femmes, et empêcher les transsexuels de participer aux compétitions sportives féminines  |  Le directeur politique de Biden au Texas impliqué dans une escroquerie de collecte de bulletins de vote par correspondance  |  Le FBI déclassifie un document alléguant que l’affaire de la collusion russe était l’idée d’Hillary Clinton, Obama a été informé  |  Un trafiquant de drogue belge détourne un hélicoptère loué à son PROPRE NOM pour libérer sa femme prisonnière, découvre que la prison est trop petite pour y atterrir  |  Plus de 3 100 victimes de coups de feu dans le Chicago démocrate cette année  |  De Blasio dit qu’il infligera une amende à toute personne à New York qui ne porte pas de masque – le taux d’infection dépasse les 3 %  |  Le mouvement Amal condamne Macron pour avoir accusé les chiites d’avoir provoqué l’échec de formation du gouvernement libanais  |  Nasrallah : Les accusations de trahison de Macron sont inacceptables et condamnables  |  Les troupes indiennes ouvrent le feu à la frontière dans la région himalayenne contestée du Cachemire  |  Arménie vs Azerbaïdjan. 4ème journée : les combats continuent, des Kurdes et des Turcs syriens auraient été recrutés  |  Portland : Une émeutière menace de déféquer devant la porte d’un policier si sa voiture est rayée  |  L’agresseur de Charlie Hebdo accusé de tentative d’assassinat terroriste  |  Le débat présidentiel commence. Suivez nos commentaires sur le fil Twitter de Dreuz  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bernard Martoia le 25 octobre 2018

Le parti Démocrate qui espérait une vague bleue revoit à la baisse ses prétentions. Il n’y aura vraisemblablement pas de raz-de-marée comme le confirment les derniers sondages. Mais la tension empire à l’approche du scrutin.

Après la sordide campagne qu’il a menée contre l’élection du juge Brett Kavanaugh à la Cour Suprême, le parti Démocrate poursuit, sans relâche, son œuvre de destruction. Trois caciques, et non des moindres, Eric Holder, Maxine Waters et l’inévitable Hillary Clinton, ont jeté de l’huile sur le feu en légitimant le recours à la violence contre les Républicains.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La découverte de lettres piégées qui ont été adressées au milliardaire et activiste George Soros, aux époux Clintons et à CNN pousse la tension à son paroxysme. Nul ne sait qui est l’auteur de ces lettres piégées mais Alexandre, le fils de George Soros, s’est empressé de dénoncer le président Trump pour le climat de tension. (1)

Si la gauche radicale est ce que l’est, vindicative, véhémente, vicieuse, hargneuse et combative, on ne peut lui contester le talent de savoir rejeter la faute sur l’adversaire. C’est elle qui crée la tension mais elle se défausse prestement sur un président dont elle conteste toujours l’élection. Le dicton « Qui sème le vent récolte la tempête » est le scénario jusqu’au-boutiste qu’elle a choisi de mener délibérément.

L’autre sujet de tension est la prochaine arrivée de la « caravane » à la frontière américaine. Téléguidée en douce par les mêmes activistes, la gauche radicale a choisi d’en faire un autre thème de combat pour les élections. La caravane est évidemment accompagnée par des journalistes acquis à sa cause. Il ne s’agit pas d’une paisible caravane de chameliers transportant des denrées à travers le désert, mais d’une bande d’hommes jeunes prêts à en découdre avec les forces de l’ordre. C’est le même scénario qui s’est joué en Europe, à l’automne 2015, après la découverte du cadavre d’un enfant sur une plage turque. Cela avait conduit à l’invasion d’un million de jeunes mâles musulmans en Europe avec la bénédiction de la chancelière allemande Angela Merkel. Il ne fallait pas s’étonner que cela conduise à des milliers de viols et de meurtres au nom d’une religion mortifère.

Cette caravane n’a donc rien de pacifique malgré son nom évoquant un décor apaisant de dunes de sable. La gauche radicale souhaite un affrontement ouvert avec l’armée que le président Trump va dépêcher à la frontière pour arrêter cette invasion. Elle veut du sang et des larmes pour faire basculer l’opinion publique en sa faveur. Les Américains sont-ils dupes ou passifs comme le sont les Européens ? C’est un enjeu majeur de cette élection qui ressemble à un référendum : « Êtes-vous pour ou contre l’invasion de votre pays ? » La correction politique pose la question différemment : « Êtes-vous pour ou contre l’asile politique ? » La bataille du langage est aussi importante que celle des idées. Les conservateurs ne sont pas matois comme le sont les progressistes. Ils ont perdu le combat idéologique.

Le parti Démocrate n’est plus démocrate mais fasciste parce qu’il n’accepte plus l’alternance politique. Il s’est enfermé dans une logique de contestation stérile et de violence. Si une nouvelle guerre civile venait à éclater, il est évident qu’il en porterait l’entière responsabilité. Ce serait une piètre consolation face aux millions de morts attendus.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Source
(1) https://www.washingtontimes.com/news/2018/oct/24/george-soros-son-attacks-trump-amid-bomb-threats-s/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz