Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 octobre 2018

On ne sait pas qui est l’auteur des colis piégés envoyés aux Démocrates, ni quelle est sa motivation. On le saura bientôt, d’après les éléments qui me parviennent.

Certains, à droite, s’étonnent et affichent leur dégoût de voir les médias, CNN en tête, faire porter au président Trump la responsabilité de cette attaque. Je m’étonne qu’ils s’étonnent. Comment douter, avec la haine hideuse qu’ils projettent, le Trump Derangement Syndrome qui les a atteints et qu’ils déversent sur les téléspectateurs jour après jour depuis deux ans, comment s’étonner qu’ils réagiraient autrement qu’en se servant de ce prétexte nouveau pour attaquer Trump.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mes lecteurs savent que je m’abstiens, autant que ma résistance me le permet, de faire des prévisions sur les résultats électoraux.

Je vais cependant ici vous faire une prévision dont je suis certains de l’occurrence.

  1. Supposons que le ou les auteurs des colis piégés – on sait maintenant que ces bombes artisanales sont destinées à effrayer et non à tuer car elles sont construites par une main experte qui a intentionnellement omis tout système de mise à feu – supposons donc que le ou les auteurs soient des activistes de gauche qui ont tenté de faire porter le chapeau aux Républicains à quelques jours des élections. Il se passera que les médias sombreront dans l’occultation totale et ils enterreront le sujet en quelques heures comme s’il n’avait jamais existé.
  2. Si à l’inverse le responsable de cet acte terroriste (car l’intention est bien de terroriser) appartient à un groupuscule blanc suprématiste, les journalistes, qui ne renoncent à aucun effort pour affirmer que les attentats islamistes ne sont absolument pas influencés par le coran, expliqueront pendant des jours et des jours – jusqu’à la veille de l’élection en fait – que la main du terroriste était guidée par les propos du président Trump.

Voilà comment et pourquoi Newt Gingrich a en partie raison de dire que les médias sont l’ennemi du peuple.

J’abonde dans son sens, mais avec une importante nuance : ils sont l’ennemi du peuple parce qu’ils sont à gauche.

Les quelques médias qui se situent à droite sont beaucoup plus honnêtes : Fox news est le plus important exemple, mais le Wall Street Journal ou le Washington Times le sont tout autant, car – rien d’étonnant c’est inscrit dans leur ADN – les hommes de droite sont bien plus respectueux des normes et des valeurs traditionnelles, en fait ils les défendent, alors qu’à gauche on revendique fièrement leur destruction.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

24
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz