Quantcast
FLASH
[17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  |  [02/06/2019] Suite à la débâcle des Républicains aux élections européennes, Laurent #Wauquiez annonce qu’il démissionne de la présidence du parti  |  Le socialisme a causé la mort de plus de 100 millions de personnes sous Lénine, Staline et Mao. Maintenant, les jeunes veulent réessayer  |  Le Conseil des députés des Juifs britanniques dénonce les commentaires antisémites de la candidate travailliste aux élections de Peterborough, Lisa Forbes  |  L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014, et le seul qui a été nommé risquait d’empêcher l’élection de Macron  |  Syrie: le nouveau bilan de la contre offensive israélienne est de 10 morts syriens  |  Si Dreuz n’en parle pas qui le fera? L’état de la victime juive d’un attentat islamiste au couteau à #Jérusalem s’améliore  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 octobre 2018

Pour qu’il y ait un jour un Donald Trump en France, il faut préalablement réunir un certain nombre de conditions et effectuer quelques petites réformes.

J’en cite quelques-unes, en vrac :

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il y aura un Trump en France quand les Français redeviendront amoureux de la liberté individuelle, rejetteront l’Etat providence, exigeront que l’Etat se retire des métiers de Sécurité sociale et de la gestion des retraites. Lesquels ne seront bien évidemment plus obligatoires. Ces métiers seront rendus à ceux qui les connaissent : respectivement, aux sociétés d’assurance qui seront en compétition pour offrir les meilleurs contrats aux meilleurs prix, et les retraites à des gestionnaires de capital.

Il y aura un Trump quand les Français comprendront et aimeront le capitalisme et le libéralisme, qu’ils applaudiront la réussite individuelle, traiteront les patrons comme les héros de la société moderne – héros parce qu’ils sont les seuls, dans nos sociétés hyper douillettes, à prendre chaque jour des risques – et sont les seuls pourvoyeurs des richesses du pays – quand ils encourageront les chefs d’entreprises à développer leurs entreprises car cela profite au bien commun, et que l’Administration cessera de se mêler de la marche des entreprises et de leur réglementation.

Quand le gouvernement arrêtera d’imposer les concepts prédateurs et confiscatoires que sont la redistribution sociale, la lutte contre les inégalités, la parité hommes-femmes, et plus généralement tout ce qui concourt au nivellement par le bas et à la discrimination positive, pour enfin récompenser la réussite, encourager l’excellence et la prise de risques.

Quand l’Etat et les entreprises cesseront tout financement des syndicats – tous les syndicats (qui ne doivent être financés que par les salariés qui désirent librement y adhérer) – des médias, des associations – toutes les associations – qu’il fermera l’ENA, privatisera France télévision et se retirera de l’AFP, et s’il conserve un média, que celui-ci représente toutes les opinions et pas uniquement celles de la gauche, et que son financement ne soit pas obligatoire.

Qu’il luttera sérieusement contre la corruption, mettra les députés et sénateurs au même régime de Sécurité sociale et de Retraite que les citoyens, interdira aux élus d’avoir plus d’un mandat, annulera le mandat des députés, sénateurs, élus européens coupables d’absentéisme, réduira de moitié l’appareil d’Etat, supprimera les chauffeurs, les voitures de fonction et plus généralement tous les avantages réservés aux élus.

Quand les Français demanderont une baisse de 50% de tous les impôts et taxes, la disparition de l’impôt sur l’héritage et sur la fortune ; que le nombre de réglementations soit divisé par deux, le nombre de fonctionnaires par quatre, et les charges sociales qui pèsent sur les salariés réduites à 10% du salaire.

Quand l’Etat imposera des salaires aux résultats aux fonctionnaires de l’Education nationale, que les profs seront notés par les élèves, et que le financement des écoles, lycées, collèges et universités soit proportionnel à leurs performances. Et qu’on puisse virer les professeurs incompétents.

Que les hôpitaux soient privatisés, les personnels administratifs improductifs dégraissés, ainsi que tous le système de santé, que les médecins retrouvent leur liberté de pratiquer leur métier et de fixer leurs honoraires.

Quand l’Etat interdira le scandaleux cadeau offert aux fonctionnaires de retrouver leurs emplois s’ils les ont quittés pour poursuivre une carrière électorale, qu’ils supprimeront la sécurité de l’emploi des fonctionnaires, réintroduiront le sens du service public avec la notation par le public de la qualité du service rendu, et appliqueront la notion de résultats inspirée des entreprises privées à la fonction publique.

Quand l’Education nationale fournira une connaissance solide en économie et en politique, afin que d’une part les Français cessent d’être aussi immatures lors des élections, qu’ils apprennent à faire la distinction entre la personnalité des candidats et leurs programmes, et acquièrent le réflexe d’examiner dans le détail ce que les candidats ont réellement accompli dans leurs mandats précédents. En matière économique, que soit enseigné que le capitalisme est le seul système qui permette de créer de la richesse et de l’emploi, que le socialisme a échoué partout où il a été tenté, et que le libéralisme est la seule façon de libérer les compétences et la créativité, et de rattraper les retards pour retrouver une compétitivité technologique.

Et que le nombre de fêlés qui votent socialiste – communiste – Front de gauche – Insoumis – appelez ça comme vous voulez – se compte sur les doigts d’une main amputée.

Comme vous le voyez, il y a du pain sur la planche.

Mais là, la France sera prête pour un Donald Trump qui pourra alors mener les réformes qui s’avéreront encore nécessaires :

  • la politique étrangère de la France,
  • le retrait des Accords de Paris sur le réchauffement climatique,
  • la fermeture des frontières aux illégaux,
  • l’annulation du droit du sol pour les immigrés,
  • une aide financière au retour pour les gens qui n’aiment pas vivre en France,
  • une politique fiscale d’encouragement à la natalité,
  • la dépendance des universités aux besoins d’emplois des entreprises,
  • la réduction en profondeur des aides sociales,
  • la réforme de la justice en passant par l’interdiction du Syndicat de la magistrature car la justice doit être aveugle,
  • la modernisation en profondeur du Droit,
  • le renforcement du droit à la légitime défense,
  • l’adoption du système démocratique de vote populaire suisse,
  • la quête du paradis fiscal pour chaque citoyen, etc.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Et toutes les autres petites choses que j’ai oubliées et qui font un grand pays.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz