FLASH
[16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  |  Au Mali, 3 civils tués dans un attentat-suicide islamiste contre un sous-traitant de l’ONU  |  « Notre objectif est de presser l’#Iran jusqu’à la dernière goutte » déclare John Bolton, conseiller géopolitique de Donald #Trump  |  Arizona : la Républicaine Martha McSally concède la victoire sénatoriale à la Démocrate d’extrême gauche Krysten Sinema  |  Incendies proche de nous en #Californie: bilan : 44 morts, le plus lourd de l’histoire de l’État – politique écologiste et socialiste de « préservation » de la flore mise en cause  |  [12/11/2018] Des parents néo-nazis qui ont nommé leur fils Hitler emprisonnés en Grande-Bretagne  |  Twitter refuse de supprimer les tweets d’incitation contre le journaliste conservateur de Fox News Tucker Carlson  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 octobre 2018
Le pire cauchemar des Démocrates : les jeunes Noirs acclament Trump à la Maison-Blanche

En 2016 pendant sa campagne, Donald Trump disait aux Noirs américains dont la situation économique et sociale est épouvantable, « qu’est ce que vous avez à perdre à voter pour moi ? »

Beaucoup ont entendu, et ont voté pour Trump – plus que pour Mitt Romney en 2012. Ils ne le regrettent pas. Le chômage des Afro-américains a reculé à 5,9%, son plus bas niveau de toute l’histoire des Etats-Unis. Ce mois-ci marque le plus petit écart entre l’emploi des Blancs et des Noirs jamais enregistré : 2,4%.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les Démocrates s’en mordent les doigts, et pour stopper l’hémorragie, débitent en boucle que Trump est raciste – sans la moindre petite preuve, mais sans grand succès.

La roue tourne

Robert Woodson, leader noir américain et ancien activiste pour l’égalité des droits civiques des Noirs dans les années 60, fondateur et président du Woodson Center :

« Il n’existe aucun endroit où les Noirs et les Hispaniques les plus défavorisés peuvent se réunir et dire au pays que les élus Démocrates, les « mouvements pour les droits civiques » actuels et les groupes noirs extrémistes [comme Black Lives Matter], qui sont constamment invités dans les médias, ne parlent pas pour eux.

Les mouvements antiracistes des années 60 ont été pervertis. Ils militaient pour l’inclusion, ils appelaient l’Amérique à être à la hauteur de leurs promesses.

Aujourd’hui, les Démocrates détruisent ces valeurs et incitent les Noirs à l’exclusion. Ils leur bourrent le crâne en leur disant qu’en raison de l’héritage esclavagiste de l’Amérique, les Etats-Unis sont éternellement coupables et doivent être condamnés et expier. »

Parce qu’il transmet ce message d’union, Woodson n’est jamais invité sur les chaînes de télévision qui promeuvent la gauche américaine, car ils préfèrent inciter les Noirs à la haine des Blancs pas pour défendre les Noirs, mais pour les emprisonner dans le vote Démocrate.

Blexit ou la révolution noire contre le parti Démocrate

L’élection de Donald Trump a permis de commencer à libérer les Noirs des chaînes idéologiques avec lesquelles les Démocrates les enchaînaient.

Candace Owens, cette jeune conservatrice noire qui a été propulsée sur le devant de la scène politique lorsque le rappeur et époux de Kim Kardashian Kanyes West a fait l’éloge de son message pour que les Noirs américains se libèrent du paradigme politique conventionnel, a créé « Blexit ! » pour Black Exit, un mouvement destiné mener la révolution noire contre le parti Démocrate, et dont les médias rechignent à parler, car il ne leur est pas tolérable – en toute neutralité bien entendu – que des Noirs quittent le parti Démocrate, confirmant l’argument selon lequel les Noirs sont enfermés dans un esclavage idéologique par la gauche.

« Faire partie de la minorité ne veut pas dire être Démocrate »

C’est le slogan que martèlent de plus en plus de leaders d’opinion noirs, et qui inquiète terriblement les Démocrates.

« Blexit est une renaissance », a expliqué Owens sur Fox News (1). « Blexit est la sortie des Noirs du Parti démocrate. C’est la sortie des Noirs de la victimisation permanente, la sortie des Noirs de l’idée fausse que nous sommes séparés du reste de l’Amérique. »

La campagne a récemment fait la une des journaux parce qu’il a été révélé que Kanye West, qui est également designer de mode à succès, l’a aidée à concevoir le logo Blexit.

« Kanye a vu mon dessin original et a dit : ‘Je peux faire mieux’, se souvient Owens. « C’est certain. Il a redessiné le logo avec des couleurs vibrantes inspirées de son voyage en Ouganda. »

Le mouvement vise les élections de 2020, pas les élections de mi-mandat. Mme Owens a déclaré qu’elle se concentre sur les élections de 2020 et qu’elle prévoit organiser des rassemblements dans toutes les grandes villes américaines qui, selon elle, ont été détruites par les politiques Démocrates, notamment Chicago, Philadelphie et Detroit.

« Il y a des gens qui veulent changer leur vie et à qui les médias ont menti », explique Owens. « Ils doivent en payer le prix quand ils prennent la décision de mentir, et maintenant, Blexit est là. »

Le président le plus pro-noir

Herman Cain, candidat malheureux aux primaires Républicaines de 2016, écrivait en août dernier dans l’Atlanta Journal (3) :

« Retenez-bien ces mots : Donald J. Trump sera le président le plus pro-noir de notre vivant.

Les Démocrates ont passé des décennies à s’intéresser en apparence à la communauté noire tout en ne faisant absolument rien pour nous. Ils se sont prosternés sans rien faire progresser.

Pendant ce temps, les politiques du président Trump apportent des changements réels et positifs dans la vie des Noirs américains partout au pays – et nous en prenons note. »

Le président Trump, qui a adopté une ligne extrêmement ferme concernant l’arrivée d’immigrants illégaux, est soutenu dans cette position par 40% des Noirs américains, alors que les Démocrates espéraient capitaliser sur la politique immigrationniste du président (4).

Un sondage Rasmussen publié en août a révélé que le soutien du président Trump parmi les Noirs américains a doublé au cours de la dernière année pour atteindre 36 % (5). Ce sondage a été rapidement contesté par CNN à qui il ne faisait pas plaisir. Cependant, même avec un soutien de 20 % des Afro-Américains, Trump démantèle les espoirs présidentiels Démocrates pour 2020. Hillary Clinton a perdu les élections de 2016 avec 88 % des voix noires. C’était un recul de six points par rapport à la part du vote noir de Barack Obama en 2012.

Candace Owens en a, et elle va gagner

  • Au mois d’août dernier, Candace Owens a apporté la preuve de l’hypocrisie et de la censure de la gauche.

Elle a remplacé les mots « blanc » et « hommes », par « juif » et « femmes » d’un tweet raciste publié par la journaliste du New York Times Sara Jeong. (2)

Jeong avait écrit : « Putain de crétins de Blancs qui marquent l’Internet avec leurs opinions comme des chiens qui pissent sur des bouches d’incendie. »

Candace Owens publia donc : « Les juifs sont des crétins, comme des chiens qui pissent sur des bouches d’incendie »

  • Twitter a mordu à l’hameçon et a immédiatement banni Owens pendant 12 heures. Le tweet de Jeong n’a jamais été interdit.

Quand Owens a révélé le pot-aux-roses, Twitter a rétabli son compte et prétexté « une erreur ».

Voilà de quoi est faite Candace Owens, et nous pensons qu’elle est armée pour démolir les mensonges de la gauche.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Sources :

(1) https://www.foxnews.com/politics/what-is-blexit-candace-owens-explains-plan-to-lead-black-exit-from-democratic-party-impact-2020
(2) https://www.cnsnews.com/news/article/natalia-mittelstadt/twitter-bans-candace-owens-12-hours-not-sarah-jeong-racist-tweets
(3) https://www.myajc.com/news/opinion/opinion-yes-donald-trump-the-most-pro-black-president/xy15nDwDFpDeirQyEque2K/
(4) https://www.dailywire.com/news/32271/poll-black-americans-prefer-deportation-illegal-paul-bois
(5) https://www.usatoday.com/story/news/politics/onpolitics/2018/08/16/trump-approval-rating-african-americans-rasmussen-poll/1013212002/

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz