Publié par Dreuz Info le 31 octobre 2018

Valeurs Actuelles publie dans son édition papier d’aujourd’hui 31 octobre, le texte inédit d’une interview avec Gerard Collomb, quand il était ministre de l’Intérieur, où il déclare que «d’ici à cinq ans, la situation pourrait devenir irréversible» parce que «les gens ne veulent pas vivre ensemble».

Voici l’extrait publié sur son compte Twitter (1) par le journaliste et directeur adjoint de la rédaction Tugdual Denis :

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Gerard Collomb : C’est très inquiétant. Ce que je lis tous les matins dans les notes de police reflète une situation très pessimiste. Les rapports entre les gens sont très durs, les gens ne veulent pas vivre ensemble…

Valeurs Actuelles : Quelle est la part de responsabilité de l’immigration ?

Enorme. C’est pour ça qu’avec Emmanuel Macron nous avons voulu faire changer la loi…

Votre loi ne s’attaque qu’à l’immigration illégale. La légale permet de faire entrer plus de 200 000 personnes sur le territoire chaque année…

C’est vrai. On fait étape par étape. Mais ça reste un problème…

Vous pensez qu’on n’a plus besoin d’immigration en France ?

Oui, absolument.

Vous parliez du vivre-ensemble, tout à l’heure. Que se passe-t-il ?

Je ne veux pas faire peur, mais je pense qu’il reste peu de temps avant le pire

Des communautés en France s’affrontent de plus en plus et ça devient très violent…

Que craignez-vous ? Une partition ? Une sécession ?

Oui, je pense à cela, c’est ce qui me préoccupe.

Combien de temps reste-t-il avant qu’il ne soit trop tard ?

Je ne veux pas faire peur, mais je pense qu’il reste peu de temps.

Combien ?

C’est difficile à estimer, mais je dirais que, d’ici à cinq ans, la situation pourrait devenir irréversible. Oui, on a cinq, six ans, pour éviter le pire. Après…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) @TugdualDenis

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz