FLASH
[09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  |  #GiletsJaunes : 34 personnes placées préventivement en garde à vue à Paris  |  [07/12/2018] Wall Street Journal : Les autorités françaises en pleine embrouille pour éviter que les émeutes de samedi dernier, qui ont plongé Paris dans le chaos, ne se reproduisent #GiletsJaunes  |  Alerte à la bombe à CNN, l’immeuble est évacué  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Piotr Stammers le 4 novembre 2018

Lors d’un débat télévisé, Philippe de Villiers, homme politique de droite et fondateur du parc médiéval du Puy-du-Fou, a rapporté ce que son frère, le général Pierre de Villiers, qui a été poussé à la démission par le président, a dit à Emmanuel Macron.

Le frère de Philippe de Villier est Pierre de Villiers, et de 2014 à 2017, il a été chef du quartier général de l’état-major général des armées (en d’autres termes, il était responsable de l’armée française).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon le Point (1), lors d’un pré-enregistrement d’un débat télévisé diffusé le 3 novembre, lorsque Philippe de Villiers a été interrogé sur la « réalité de la situation politique française », le politicien a lâché une bombe qui fait écho à ce que Gérard Collomb a déclaré dans une interview au journal Valeurs Actuelles dont Dreuz.info a publié des passages (2).

Alors que le présentateur interroge son invité sur « la réalité de la situation politique en France », Philippe de Villiers raconte que son frère aurait dit au Président de la République :

« Si ça pète dans les banlieues, on n’est pas capable de faire face, on n’a ni les moyens de faire face, ni les hommes ».

Des propos qui font écho aux violences qui se produisent presque chaque semaine dans certains quartiers de banlieue et zones de non-droit, et ont culminé le soir de la « Purge » (3).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

(1) Le Point
(2) Dreuz.info
(3) Valeurs Actuelles

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz