Publié par Piotr Stammers le 4 novembre 2018

Lors d’un débat télévisé, Philippe de Villiers, homme politique de droite et fondateur du parc médiéval du Puy-du-Fou, a rapporté ce que son frère, le général Pierre de Villiers, qui a été poussé à la démission par le président, a dit à Emmanuel Macron.

Le frère de Philippe de Villier est Pierre de Villiers, et de 2014 à 2017, il a été chef du quartier général de l’état-major général des armées (en d’autres termes, il était responsable de l’armée française).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon le Point (1), lors d’un pré-enregistrement d’un débat télévisé diffusé le 3 novembre, lorsque Philippe de Villiers a été interrogé sur la « réalité de la situation politique française », le politicien a lâché une bombe qui fait écho à ce que Gérard Collomb a déclaré dans une interview au journal Valeurs Actuelles dont Dreuz.info a publié des passages (2).

Alors que le présentateur interroge son invité sur « la réalité de la situation politique en France », Philippe de Villiers raconte que son frère aurait dit au Président de la République :

« Si ça pète dans les banlieues, on n’est pas capable de faire face, on n’a ni les moyens de faire face, ni les hommes ».

Des propos qui font écho aux violences qui se produisent presque chaque semaine dans certains quartiers de banlieue et zones de non-droit, et ont culminé le soir de la « Purge » (3).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

(1) Le Point
(2) Dreuz.info
(3) Valeurs Actuelles

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz