Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 novembre 2018

La moitié* des Américains affirment que les médias encouragent la violence à caractère politique dans la manière dont ils rapportent l’actualité.

Donald Trump a reproché aux médias d’avoir contribué à « la colère et à la division » dans le pays, et la moitié des personnes interrogées pense comme le président que la façon dont les médias rapportent les informations encourage la violence à motivation politique. Seulement 15 pour cent disent que les médias découragent cette violence ; 33 pour cent disent qu’ils ne l’encouragent ni ne la découragent.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • En juin 2017, un sondage sur le même sujet conduit par Harvard-Harris (2) avait constaté que 36% des électeurs américains pensaient que les médias étaient responsables de la violence politique.
  • En un an, ce chiffre a atteint la moitié due la population américaine, qui prend conscience de l’effet nocif du traitement de l’information par les journalistes.
  • Ceci est à rapprocher de deux autres indicateurs qui n’aideront certainement pas à dorer le blason terni de la presse :
    • 90% des sujets d’actualité sur le président Trump sont toujours négatifs (4), et
    • 77% des Américains pensent que les médias rapportent des Fake News – ce que les gens n’aiment évidemment pas (3).

Croyez-vous que les journalistes, en prenant connaissance de ce sondage, vont s’engager dans un travail d’introspection et se demander ce qui cloche dans leur façon de rapporter les informations pour que la moitié du public pense qu’ils incitent à la violence ? Je vous fiche mon billet que pas un ne le fera – en partie parce qu’ils sont trop arrogants, en partie parce qu’ils n’ont pas le potentiel intellectuel suffisant.

Cependant deux autres aspects intéressants ressortent de ce sondage :

  1. Presque autant d’Américains disent que c’est la façon dont Trump parle qui encourage la violence politique. (19 pour cent considèrent qu’il décourage la violence, 29 pour cent disent qu’il n’encourage ni ne la décourage).
  2. Si la moitié des électeurs inscrits pensent que le président Donald Trump encourage la violence, et qu’autant disent que les médias sont responsables de cette violence, pourquoi la quasi-totalité des titres des médias évoquent exclusivement la violence attribuée à Trump ?

* 47 %, avec une marge d’erreur de 3,5 points, selon le sondage ABC News/Washington Post (1) effectué par téléphone fixe et cellulaire du 29 octobre au 1er novembre 2018, en anglais et en espagnol, auprès d’un échantillon national aléatoire de 1 255 adultes, dont 1 041 électeurs inscrits. Les résultats ont une marge d’erreur d’échantillonnage de 3,5 points.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) Langer Research
(2) The Hill
(3) Politico
(4) Washington Times

 

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :