FLASH
[15:36] Le gouvernement français lance un groupe de réflexion sur la prostitution des mineures. Ils ont besoin d’un groupe de réflexion pour un sujet pareil ?  |  Le maire communiste de New York annonce une vague de 9 000 chômages techniques dans un contexte de crise budgétaire suite à sa gestion déplorable  |  Gavin Newsom, gouverneur de Californie, interdit les véhicules à essence à partir de 2035  |  Un rapport du Sénat lie Hunter Biden (le fils de Joe) à un « réseau de prostitution et de traite des êtres humains »  |  La Belgique passe au rouge sur la carte européenne du coronavirus  |  Pékin derrière la demande de la Barbade à abandonner la Reine d’Angleterre comme chef d’État  |  Un navire de guerre russe entre en collision avec un navire danois  |  Les États-Unis rejettent Loukachenko comme dirigeant légitimement élu du Belarus  |  Les électeurs de Biden attaquent la maison d’un supporter de Trump du Minnesota  |  Portland refuse l’autorisation de rassemblement des Proud Boys à cause du COVID, et autorise le rassemblement Black Lives Matter en raison de la liberté d’expression  |  Le Venezuela va expédier du pétrole à l’Iran malgré les menaces de sanction américaines  |  Les négociations à Abou Dhabi entre les États-Unis et le Soudan se sont terminées sans avancée sur la reconnaissance d’Israël par le Soudan  |  4 antifa, dont le partenaire d’un homme tué à Kenosha, poursuivent Facebook pour avoir « permis à des milices de droite de recruter »  |  Portland : Des émeutiers antifa et soutiens de Biden ont tiré un mortier sur le bâtiment de la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 novembre 2018

Une candidate Démocrate du Minnesota a été élue au Congrès. C’est la première Somalienne-Américaine d’origine palestinienne, antisémite et probablement illégalement entrée aux Etats-Unis jamais élue – et à gauche.

Elue à la Chambre des représentants, elle a nié les allégations selon lesquelles elle aurait épousé son frère pour obtenir la nationalité, et donc commis une fraude à l’immigration. Elle est également soupçonnée de violations du financement électoral et de fraude pour obtenir un prêt étudiant.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Elle ne nie pas en revanche avoir tweeté en 2012 : «Qu’Allah aide le peuple à voir la main du Diable dans les actes d’Israël». Charmante mentalité, dans un pays où seulement 13% des Américains ont des sympathies pour les Palestiniens (1).

Ilhan Omar, se présentait dans le 5e district du Minnesota.

Voici ce qu’il faut savoir des allégations contre Omar :

Mariages

Des blogueurs conservateurs ont affirmé en 2016 qu’Omar était marié à deux hommes en même temps. La polygamie, légale dans l’islam, est illégale aux États-Unis.

  • Selon les registres matrimoniaux du comté de Hennepin, dans le Minnesota, Omar a demandé une licence en 2002 pour épouser son mari actuel, Ahmed Abdisalan Hirsi, qu’Omar appelle Ahmed Abdisalan Aden à l’époque (4).
  • Les registres montrent qu’un certificat de mariage n’a pas été délivré et qu’Omar a dit qu’elle n’avait pas demandé un mariage civil, mais qu’elle s’était mariée dans sa « tradition religieuse » musulmane.
  • Les détails du mariage religieux d’Omar n’ont pas été rendus publics, mais les mariages musulmans et somaliens traditionnels impliquent généralement un processus qui comprend l’approbation par les anciens et une cérémonie menée par un imam.
  • Omar et Hirsi ont eu deux enfants, mais ont mis fin à leur relation en 2008, dit-elle.

 

  • Omar a ensuite épousé Ahmed Nur Said Elmi, qu’elle a dit être un citoyen britannique, le 12 février 2009, selon un certificat de mariage délivré dans le comté de Hennepin. Omar a dit que cette relation a pris fin en 2011 et que les deux ont divorcé dans leur tradition religieuse, mais Omar n’a pas intenté d’action en justice pour divorcer de lui avant 2017.
  • Les registres du divorce indiquent qu’Omar et Hirsi ont repris une vie commune et ont eu un troisième enfant en juin 2012.
  • Omar a légalement épousé Hirsi début de 2018, un mois après son divorce d’Elmi.

  • Selon l’enquête de David Steinberg de PJ Media (2), de nouvelles preuves provenant des archives officielles de son école secondaire appuient fortement l’affirmation selon laquelle Ahmed Nur Said Elmi est effectivement le frère d’Omar.
  • « J’ai ensuite contacté plusieurs membres de la promotion de 2003 – et on m’a dit qu’Eli « vivait avec son père » tout en fréquentant l’école secondaire d’Arlington. J’ai aussi obtenu l’adresse probable. De plus, le père d’Elmi a été identifié comme étant le même homme qu’Ilhan Omar a toujours publiquement appelé son propre père : Nur Said Elmi Mohamed. »
  • « Comme cela implique Omar dans plusieurs crimes d’état et fédéraux, j’ai contacté le bureau du procureur du Minnesota pour soumettre toutes les autres informations découvertes au cours de notre enquête » a déclaré Steinberg.
  • Dans un article publié le 8 août 2018, PJ Media présentait des preuves documentées qu’Omar semblait avoir commis un parjure à plusieurs reprises au cours de sa procédure de divorce en 2017 (3).

  • Sa campagne nie catégoriquement qu’Elmi est son frère. Ahmed Hirsi, qui est représenté dans les dépliants de campagne et qui est le père de leurs trois enfants, sont ensemble et élèvent une famille. Le Star Tribune n’a cependant pas pu trouver des dossiers au Minnesota montrant que les deux aient jamais été mariés (5).

Immigration

Les sites en ligne conservateurs ont allégué qu’Elmi est le frère d’Omar et qu’elle l’a épousé pour commettre une fraude en matière d’immigration.

La fraude matrimoniale est un crime fédéral et pourrait entraîner une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à cinq ans.

Il est difficile de trier ces demandes sans avoir accès aux dossiers d’immigration, aux certificats de naissance ou à d’autres documents qui pourraient prouver la filiation ou la lignée familiale.

En réponse à une demande en vertu de la Freedom of Information Act, les services de citoyenneté et d’immigration des États-Unis ont déclaré que les dossiers concernant des personnes ne peuvent être divulgués sans l’autorisation écrite de cette personne.

La campagne d’Omar a déclaré qu’elle et d’autres ne peuvent pas obtenir de certificats de naissance parce que l’infrastructure en Somalie s’est effondrée pendant une guerre civile qui a déplacé plus de 2 millions de Somaliens.

Omar et sa campagne ont refusé de fournir à l’AP une liste de ses frères et sœurs, mais elle a déclaré publiquement qu’elle est la plus jeune des sept enfants. La date de naissance d’Elmi sur le certificat de mariage du couple lui donnerait trois ans de moins qu’elle.

Omar a dit dans un communiqué de 2016 : « Insinuer qu’Ahmed Nur Said Elmi est mon frère est absurde et insultant. » Associated Press n’a pas réussi à contacter Elmi pour recueillir ses commentaires.

Le nouveau procureur fédéral nommé par le président Donald Trump a déclaré qu’il était contraire à la politique du ministère de la Justice de confirmer ou de nier publiquement l’existence d’une enquête.

Omar, quant à elle, était enfant lorsque sa famille a fui la Somalie.

Conclusion

Les journalistes en ont tellement plein la bouche qu’une musulmane somalienne soit élue au Congrès, qu’ils ne veulent pas faire leur métier et enquêter. Et ils ne veulent par regarder non plus qu’elle est, comme la plupart des musulmans, antisémite.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) theguardian.com
(2) pjmedia.com/official-school-records
(3) pjmedia.com
(4) apnews.com
(5) startribune.com

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz