Quantcast
FLASH
[13/11/2019] L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  |  Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes du Jihad islamique à #Gaza  |  Les citoyens israéliens ont été ciblés par plus d’une centaine de roquettes terroristes depuis ce matin.  |  Une roquette terroriste de #Gaza a atteint une entreprise de Sderot (sud d’Israël) – pas de victime  |  Précision pour les journalistes mal informés : le Jihad islamique est un groupe terroriste, pas un “groupe militant”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 novembre 2018

Un Syrien de 19 ans a été interpellé la semaine dernière au Mans avec six autres personnes. Entré illégalement en France en avril dernier, il aurait voulu passer à l’acte, sans évoquer de cibles précises. Il s’agit du sixième attentat déjoué depuis le début de l’année.

Des arrestations qui sont quasiment passées inaperçues et pourtant déterminantes. Mercredi dernier, sept personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une enquête sur la diffusion de vidéos mettant en scène un individu prêtant allégeance à Daesh. Parmi elles figure un jeune homme de 19 ans considéré comme le principal suspect. Mis en examen et écroué ce week-end, cet individu est soupçonné d’avoir projeté un attentat. Selon les autorités, il s’agit de la sixième attaque déjouée depuis le début de l’année.

Les enquêteurs ont acquis au fil de l’enquête la conviction que ce suspect a voulu passer à l’acte. Au domicile de ce Syrien de 19 ans, la DGSI a retrouvé plusieurs vidéos où non seulement il prête allégeance à l’Etat islamique, dénonce les « mécréants » et affirme qu’il faut s’en prendre aux croisés. Dans une autre séquence, il se met en scène à bord d’un véhicule, comme s’il allait commettre une attaque à la voiture piégée et mourir en martyr, sans évoquer de cibles précises. Une arme factice, arme longue, type kalachnikov, a été également découverte à son domicile.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une première depuis 2016

Le jeune homme de 19 ans est issue d’une famille de Syriens, arrivés légalement en France en 2016. Ils bénéficient de la protection subsidiaire au titre de leur statut de réfugiés. Lui a essayé d’entrer légalement, mais après un refus des autorités, il est entré illégalement en avril 2018, avec de faux papiers. Sa famille n’a pas été inquiétée par la DGSI, à l’exception de son frère qui est mis en examen dans cette enquête sur la mise en ligne de vidéos en faveur de Daesh. Soupçonné d’avoir tourné les vidéos, l’homme a été laissé libre.

L’arrestation de ce Syrien, entré illégalement sur le territoire et soupçonné d’avoir voulu passer à l’acte pour le compte de Daesh, est la première de ce type depuis 2016. L’enquête sur ce dossier se poursuit, avec notamment l’exploitation de tous les supports numériques retrouvés en perquisition, pour voir si le suspect a eu des contacts en Syrie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Bfmtv

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz