FLASH
[18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Sidney Touati le 8 novembre 2018

Aujourd’hui est un grand jour. Un très grand jour. Le 8 novembre 1942 est le véritable tournant de la deuxième guerre mondiale. C’’est le jour où les Alliés ont débarqué en Afrique du Nord.

La conséquence première de cet évènement fut l’envahissement de la zone sud de la France par les Allemands qui mettra un terme définitif à l’illusion de la pseudo indépendance du gouvernement de Vichy. A partir de cette date, il n’est plus possible de tricher. Les masques tombent. Ceux qui sont avec le Maréchal, sont avec les Allemands et les Nazis.

Le doute n’est plus permis. Il n’y a plus de zone libre administrée par un gouvernement « français ». La France toute entière est sous le joug allemand et de ses sbires de Vichy.

Plus grave. C’est l’action d’une poignée de résistants, Juifs pour la plupart, qui a permis de neutraliser les forces de Vichy. Alger a été pris très facilement.

C’est par la ruse que ce petit groupe d’hommes dirigé par le Professeur Aboulker, a accompli cet exploit. Il s’est emparé du commissariat central d’Alger, de nuit. Puis, disposant du sceau officiel, a convoqué les principaux dignitaires du régime. Ceux-ci se ont répondu à cette convocation et ont été à tour de rôle, arrêtés. C’est également ce petit groupe de résistants qui décida de liquider Darlan.

Le jeune Bonnier de la Chapelle, âgé de 20 ans, fut désigné par le tirage au sort pour cette exécution capitale. Ce héros fut fusillé par les forces de Vichy encore virulentes en Algérie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

C’est ainsi que les forces de Vichy ont été neutralisées en grande partie et que les Alliés ont pu débarquer sans trop de difficulté : « Heureusement, l’effet de surprise fut complet et nous ne rencontrâmes aucune opposition sérieuse le long de la côte, dont nous nous rendîmes bientôt entièrement maîtres. » (Churchill, Mémoires).

Cet évènement dont la portée est considérable a été sinon oublié, du moins minoré. Et pour cause : Gaullistes et les communistes maîtres de la « mémoire officielle » n’ont guère apprécié d’avoir été tenus dans l’ignorance. De Gaulle était furieux, humilié, offensé. Il gardera une rancune tenace contre les Anglo-américains qui espéraient se débarrasser de lui au profit de Giraud. « Aucune information concernant l’opération « Torch » ne serait communiquée aux Français libres » (Churchill, mémoires).

De Gaulle dans ses Mémoires de guerre, rappelle que les Alliés devaient faire un choix crucial : soit intervenir en France, soit en Afrique du Nord. Il pense que ce choix a été dicté par la place que lui, de Gaulle occuperait. L’option débarquement en France a été écartée parce que dans ce cas « on aurait tout de suite besoin de la résistance française pour concourir à la bataille. Or, on n’ignorait pas, bien qu’on affectât d’en douter, quelle action le général de Gaulle serait en mesure d’exercer ».

Le point de vue de Churchill a triomphé. Ce dernier a accompli un véritable exploit en parvenant à convaincre Roosevelt d’ouvrir le second front demandé par Staline, non en Europe mais en Afrique du Nord. La TORCHE de la liberté a été allumée sur les rivages de l’Afrique du Nord et se répandra dans le monde… Italie, Normandie…

Cet évènement est considérable en ce qu’il représente la première défaite allemande. En prenant pied en Méditerranée, les Alliés allaient bouleverser le cours de la guerre. Churchill précise que la victoire de Tunis « était comparable à celle de Stalingrad ». Il ajoute « l’Axe était entièrement éliminé d’Afrique, et un continent entier venait d’être libéré ».

Cette immense victoire revêt une signification tout à fait particulière pour les Juifs. On peut même dire que le destin du peuple juif s’est joué ce 8 novembre 1942.

Les Allemands présents en Afrique du Nord ont reçu l’ordre de rejoindre le Caire. Une course de vitesse s’engage alors. Une sorte de miracle se produisit : en à peine huit jours, la terrible armée de Rommel et ses 300 000 Allemands s’effondra.

Les Anglais sont parvenus à barrer la route aux soldats de Rommel. On imagine sans peine ce qu’il serait advenu du Yichouv si les Allemands étaient parvenus à atteindre Jérusalem.

Les Juifs du Yichouv, dont les Ashkénazes qui avaient fui l’Europe nazie pour trouver refuge en Palestine, auraient été exterminés.

Il n’est pas exagéré de dire que la fondation d’Israël est en grande partie redevable à la libération de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, action dans laquelle les Juifs sépharades ont joué un rôle non-négligeable. « Les troupes françaises qui avaient alors rallié notre camp comptaient plus de 100 000 hommes ; c’étaient en majorité des troupes indigènes de bonne qualité »(Churchill id.) … c’est-à-dire en partie des Juifs qui s‘étaient enrôlés en masse, les Juifs ayant alors le statut d’indigènes. Les troupes françaises libres envoyèrent quant à elles 2500 hommes sous la direction de Leclerc…

Au beau milieu de ce grand trou noir, la lumière de l’opération Torch, est née ce 8 novembre 1942… une sorte de Menorah historique est venue apporter espoir au peuple Juif martyrisé.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il ne faut pas oublier que cet évènement qui a contribué au salut du monde Juif et à la naissance de la future nation « Israël » est venu du monde séfarade.

C’est sans doute là, le troisième motif pour lequel cet évènement important n’est pas fêté comme il se doit pas la mémoire officielle juive.

Pour réparer cette omission, il faudrait que le 8 novembre soit considérée comme un jour de fête nationale en Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :