Publié par Piotr Stammers le 11 novembre 2018

Mettons un point final à cette réécriture de l’histoire qui cherche à placer l’islam au cœur des plus grands événements du monde comme pour faire entrer dans le cerveau des gens influençables que nous leur devons tout ce que l’Occident est devenu (sans expliquer pourquoi eux sont restés sur la touche).

Non, les musulmans et Africains n’ont pas été si nombreux qu’on le dit, sur le front de la Première Guerre mondiale.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • Durant le premier conflit mondial, 7,8 millions de Français furent mobilisés, soit 20% de la population française totale.
    • Parmi ces 7,8 millions de Français figuraient 73.000 Français d’Algérie, soit environ 20% de la population « pied-noir ».
    • Les pertes françaises furent de 1.300 000 morts, soit 16,67% des effectifs.
    • Les pertes des Français d’Algérie furent de 12.000 morts, soit 16,44% des effectifs.
  • Effectifs africains
    • L’Afrique fournit dans son ensemble 407.000 hommes, soit 5,22 % de l’effectif global de l’armée française.
    • Sur ces 407.000 hommes, 218.000 étaient des « indigènes » originaires du Maroc, d’Algérie et de Tunisie, soit 2% de la population de ces trois pays.
    • Sur ces 218.000 hommes, on comptait 178.000 Algériens, soit 2,28 % de tous les effectifs français.
    • L’Afrique noire fournit quant à elle, 189.000 hommes, soit 1,6% de la population totale et 2,42% des effectifs français.
    • Les pertes des unités nord-africaines furent de 35.900 hommes, soit 16,47% des effectifs.
    • Sur ces 35.900 morts, 23.000 étaient Algériens. Les pertes algériennes atteignirent donc 17.98 % des effectifs mobilisés ou engagés.

Les chiffres des pertes au sein des unités composées d’Africains sud-sahariens sont imprécis.

L’estimation haute est de 35.000 morts, soit 18,51% des effectifs ; l’estimation basse est de 30 000 morts, soit 15.87%. (1)

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

(1) Bernard Lugan

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz