Quantcast
FLASH
[11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 novembre 2018

Le président Trump a accusé la Californie de la responsabilité des incendies en raison de sa mauvaise gestion des forêts, et menace de retenir l’argent du gouvernement fédéral en raison du nombre de morts – 44 à ce jour.

Plus de 250 000 personnes ont été chassées de chez elles à travers l’État alors que les incendies dans le nord et deux autres majeurs dans le sud de la Californie ont éclaté durant le week-end. Les incendies ont détruit des milliers de maisons et brûlé des centaines de kilomètres carrés de terres.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La pire dévastation a eu lieu à Paradis, une ville du nord de la Californie rayé de la carte :

Paradise, ville du nord de la Californie

« Il n’y a aucune raison à ces incendies massifs, mortels et coûteux en Californie », a tweeté le Président, ajoutant que « des milliards de dollars sont donnés chaque année, avec tant de vies perdues, tout cela à cause de la mauvaise gestion des forêts… »

En août, Trump affirmait que l’eau qui pouvait être utilisée pour combattre les incendies était « déviée bêtement vers l’océan Pacifique » et il blâmait les « mauvaises lois environnementales » pour les feux de forêt.

Non, le réchauffement climatique n’est pas la cause des incendies

Le Gouverneur Brown a mis la faute sur le dos du réchauffement de la planète. C’est une Fake News.

Une étude publiée dans la revue Science (1) a déterminé que la superficie mondiale brûlée par les incendies, plutôt que de croître, avait diminué d’environ 25 % entre 1999 et 2017.

Un autre article, celui-ci paru en 2016 dans la Royal Society B : Biological Sciences, conclut :

« Nombreux sont ceux qui considèrent les feux de forêt comme un problème qui s’accélère, les médias et les articles scientifiques étant largement répandus quant à l’augmentation de la fréquence et de la gravité des incendies et des pertes qui en résultent. Cependant, hormis d’importantes exceptions, les données quantitatives disponibles n’étayent pas ces tendances perçues. »

Mais qu’en est-il de la Californie ? Pas de doute, nous traversons une période de chaleur et de grands incendies. Mais une étude publiée l’an dernier a montré que, depuis 1970, le nombre de grands incendies – ceux de 300 acres ou plus – n’a cessé de diminuer (2).

Des mauvais choix politiques motivés par l’idéologie

Les principales causes des incendies destructeurs sont :

  • Premièrement, au cours des dernières décennies, nous avons construit des maisons et agrandi des villes dans des régions éloignées où il y avait auparavant peu ou pas de gens.
  • Plus grave encore, c’est la politique insensée du gouvernement en matière de lutte contre les incendies.

« L’un des plus gros problèmes est le surpeuplement des forêts d’arbres morts, et les zones entre les peuplements de graminées sèches et inflammables », note une analyse récente dans le Washington Examiner. « Une partie du problème est que l’exploitation forestière et le pâturage ont été interrompus ou découragés dans trop d’endroits. »

  • Pire encore, la politique du gouvernement en matière de lutte contre les incendies de forêt a, paradoxalement, contribué au problème. Avant que les humains ne vivent ici en grand nombre, le paysage a connu de nombreux petits incendies qui ont soudainement éclaté sous l’effet de la foudre et d’autres causes, puis se sont éteints. Mais au cours des dernières décennies, la politique a été d’arrêter immédiatement les incendies. Cela a laissé d’immenses zones d’accumulation de broussailles sèches qui s’enflamment rapidement et brûlent, le feu se propageant rapidement une fois allumé. Voilà où nous en sommes aujourd’hui.
  • De nombreuses méthodes efficaces de lutte contre les feux de forêt employées par le Service des forêts des États-Unis au début du XXe siècle ont été abandonnées en grande partie grâce aux efforts des militants écologistes, a soutenu le représentant Tom McClintock à la Chambre des représentants le 3 octobre 2017 (4).

    McClintock affirme que les lois des années 1970, comme la National Environmental Policy Act et la Endangered Species Act en particulier, ont entraîné une mauvaise gestion forestière.

    Le membre du Congrès a déclaré que ces lois « ont entraîné des restrictions et des exigences qui prennent beaucoup de temps et dont les coûts sont prohibitifs et qui ont rendu la gestion scientifique de nos forêts pratiquement impossible ».

    Lors d’une audience devant le Congrès en mai 2017 (5), McClintock a soutenu qu’il y a 45 ans, les États-Unis ont commencé à « imposer des lois qui ont rendu la gestion de nos forêts pratiquement impossible ».

    « À maintes reprises, nous voyons des frontières nettes entre les forêts jeunes, saines et en pleine croissance gérées par les propriétaires fonciers des États, locaux et privés, et les forêts fédérales étouffées, mourantes ou brûlées », a dit M. McClintock.

    « Les lois des 45 dernières années n’ont pas seulement échoué à protéger l’environnement forestier – elles ont causé des dommages incommensurables à nos forêts. »

    Le Daily Signal a fait état d’une étude de la Reason Foundation (6) qui a conclu qu’au cours des trois dernières décennies, la superficie brûlée chaque année par des feux de forêt aux États-Unis a augmenté de façon spectaculaire, tandis que le nombre d’incendies est demeuré à peu près constant, ayant atteint un sommet dans les années 1970.

  • Le comité de rédaction du journal San Diego Union-Tribune a convenu que le Service des forêts devrait mettre fin aux « tentatives d’extinction de tous les incendies ».

    « Les petits incendies qui ne constituent pas une menace pour la sécurité publique sont sains pour l’écologie de la nature sauvage », dit le journal. « En les supprimant tous, on augmente les risques de méga-incendies parce qu’il y a beaucoup plus de broussailles et de débris à brûler. »

    Le comité de rédaction a également appelé à « réviser les lois pour limiter les poursuites judiciaires intentées par des environnementalistes qui détestent l’exploitation forestière – et rend difficile l’éclaircissement des forêts sur les terres fédérales ».

    « Il est prouvé que les forêts privées éclaircies sont moins vulnérables aux incendies de forêt, et c’est pourquoi The Nature Conservancy utilise cette tactique dans l’État de Washington », indique le journal.

  • Randal O’Toole, un analyste des politiques à l’Institut Cato, a constaté que le travail du Service des forêts devenait plus coûteux et moins efficace, car il « récompense de plus en plus les gestionnaires forestiers qui perdent de l’argent avec des pratiques douteuses sur le plan environnemental ».

    Il a noté que les dépenses consacrées aux incendies sont passées de moins de 15 pour cent du budget du Service forestier au début des années 1990 à environ 50 pour cent aujourd’hui.

Les incendies ne devraient pas être politisés – mais c’est demander l’impossible à la gauche

Il y aura toujours des feux de forêt. Ils font partie intégrante de l’environnement naturel, même si bon nombre d’entre eux sont d’origine humaine. Heureusement, des milliers de pompiers ont rendu un service héroïque pour sauver des biens et des vies.

Même les médias commencent à éviter les histoires simplistes sur le réchauffement de la planète qui serait la cause des incendies de forêt (3).

« Nous devons avoir une discussion plus solide de la part des candidats [au poste de gouverneur] au sujet de l’eau », a expliqué le stratège républicain Rob Stutzman. « ….Nous avons conféré beaucoup trop de pouvoirs à des personnes anonymes qui ne rendent aucun compte aux services des eaux des États et des régions. Nous devons stocker plus d’eau pour l’approvisionnement et aussi pour la lutte contre les inondations dans la vallée de Sacramento. La question d’un transport du delta vers le sud continuera d’être un bourbier politique massif, comme cela a été le cas pendant des décennies. »

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) Science Mag
(2) ocrregister.com
(3) investors.com
(4) Rep. Tom Clintock on the House floor Oct. 3
(5) McClintock.house.gov
(6) Reason Foundation

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz