FLASH
[18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 13 novembre 2018

Mercredi 7 novembre, Justin Trudeau a présenté dans un long discours à la communauté juive des excuses officielles, au nom du Canada pour avoir refusé en 1939 le droit d’accoster à Halifax au MS St-Louis qui avait à son bord 907 réfugiés Juifs allemands tentant de fuir l’Allemagne nazie.

Même si quelques survivants de la Shoah ont été émus , certains estiment que ces excuses, louables mais tardives, s’inscrivent plutôt dans la manie de Justin Trudeau de se donner en spectacle et de racoler des votes.

C’est le cas de de Dora Marrache dont je cite l’article paru sur le site www.europe-israel.org, paru le 10 novembre dernier.

Le premier ministre canadien en 1939, William Lyon Mackenzie King, n’ignorait pas que Cuba et les États-Unis avaient déjà refoulé le paquebot, et que si le Canada, leur dernier espoir, en faisait autant, il condamnait ces malheureux à une mort certaine dans les camps de concentration. Rien ni personne ne réussit à convaincre le Premier ministre de leur ouvrir les portes du pays. Ce qui devait arriver arriva : le navire fit route vers l’Europe, certains passagers y trouvèrent refuge, mais 254 moururent dans les camps.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les excuses de Trudeau s’inscrivent dans une série d’excuses officielles, accompagnées parfois d’indemnisations, présentées à des groupes ou à des individus qui ont été victimes dans le passé des agissements de ses prédécesseurs. Si notre PM a permis au Canada d’être le premier pays du G7 à légaliser le cannabis, il est aussi sans doute le champion des excuses.

Rappel

  1. Mai 2016 : Excuses aux Indiens sikhs pour avoir refusé, en 1914, l’entrée au pays à un navire qui transportait 376 passagers indiens, en majorité des Sikhs.
  2. Juillet 2017 : Excuses à Omar Khadr pour avoir été torturé pendant 10 ans à Guantanamo avec un versement de 10 millions et demi de dollars.
  3. Novembre 2017 : Excuses aux anciens élèves des pensionnats indiens de Terre-Neuve-et-Labrador pour les avoir retirés de leurs familles. Et une compensation de 50 millions de dollars aux survivants. Il avait même invité le pape à lui emboîter le pas, mais a essuyé un refus poli. On note que les médias se sont bien gardés de rappeler qu’en 2008, Stephen Harper avait présenté des excuses historiques aux anciens élèves des pensionnats indiens et à leurs familles.
  4. Novembre 2017 : Excuses aux membres de la communauté LGBTQ2 pour « la persécution et les injustices » qu’ils ont subies. Un mémorial sera édifié à la mémoire des victimes et 3000 d’entre elles seront indemnisées, ce qui représente un total de plus de 100 millions de dollars.
  5. 3 novembre 2018 : Excuses à la communauté des Chilcotins (un peuple amérindien vivant sur le plateau Intérieur au centre-ouest de la Colombie-Britannique au Canada) pour la pendaison de six chefs il y a plus de 150 ans.
  6. 7 novembre 2018 : Excuses à la communauté juive pour avoir refusé au MS.St-Louis le droit d’accoster.

En 2107, le député libéral (de la circonscription montréalaise de Mont-Royal) Antony Housefather a suggéré à Trudeau de présenter des excuses pour le renvoi du St-Louis.

Alors, pourquoi le PM a-t-il tardé ?

Une seule explication : les élections approchent, il faut regagner les votes de la communauté juive qui a été à plusieurs reprises déçue par son comportement, que ce soit vis-à-vis d’Israël ou vis-à-vis des Juifs.

Le PM s’est sans doute souvenu que le député libéral avait mis toute son énergie à convaincre la communauté juive de voter pour lui, « le plus pro-israélien de tous les PM ».

Justin Trudeau a peut-être jugé qu’il a de nouveau besoin de l’aide de ce député pour les prochaines élections, et qu’il serait bon de répondre à sa demande en présentant des excuses pour le MS. St-Louis. Il n’a fait que lui renvoyer l’ascenseur.

Des excuses qui ne sont pas suivies d’actes, de gestes concrets et /ou de lois sont sans valeur. Va-t-il interdire dans les mosquées les prêches contre les Juifs? Ou bien au nom de la liberté d’opinion les imams pourront-ils continuer à distiller la haine dans le cœur des fidèles et, partant, à encourager les actes antijuifs? Va-t-il sanctionner les appels à adhérer au mouvement BDS, en particulier dans les campus? Va-t-il sanctionner les auteurs des actes antisémites? Et va-t-il enfin admettre que l’antisionisme n’est qu’un euphémisme synonyme d’antisémitisme?

Que le PM commence donc par éviter de condamner systématiquement l’État juif.

N’a-t-il pas sa part de responsabilité dans la montée de l’antisémitisme quand il ne rate pas une occasion de condamner Israël et de blanchir l’organisation terroriste qu’est le Hamas?

Conclusion

En mai dernier, un article de Piotr Stammers nous apprenait que Trudeau avait décidé de faciliter le retour au Canada d’anciens terroristes.

En effet, en raison des difficulté de poursuivre les personnes qui reviennent au Canada après avoir combattu pour des organisations terroristes à l’étranger, le gouvernement fournira « des conseils religieux [et] des conseils psychologiques normaux pour s’assurer que ces personnes ne pensent pas à mener une attaque».

Le gouvernement canadien a mis sur pied un groupe de travail interministériel qui coordonnera ses efforts avec la Gendarmerie royale du Canada.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Parce que les braves gendarmes royaux du Canada vont savoir ce que pensent ces ancien terroristes rapatriés… Mouarf !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

http://www.europe-israel.org/2018/11/les-excuses-de-justin-trudeau-a-la-communaute-juive/

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :