Publié par Dreuz Info le 16 novembre 2018
Président Reuven Rivlin et Angela Merkel à Berlin. Photo: Amos Ben Gershom GPO

C’est une information exclusive rapportée (1) par notre ami et journaliste du Jerusalem Post, Benjamin Weinthal.

En avril dernier, la chancelière allemande Angela Merkel a appelé le président roumain Klaus Iohannis pour tenter de l’empêcher de déplacer son ambassade à Jérusalem.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Elle lui a demandé d’arrêter immédiatement l’annonce faite par Bucarest de déplacer son ambassade dans la capitale israélienne.

Une source occidentale a déclaré à Weinthal que Mme Merkel a fait pression sur le président roumain pour qu’il mette un terme au transfert de son ambassade à Jérusalem. Il semble d’ailleurs que Mme Merkel ait appelé d’autres politiciens européens pour bloquer la relocalisation des ambassades européennes à Jérusalem.

Le président de la Chambre des députés roumaine et membre du parti au pouvoir en Roumanie, l’homme politique social-démocrate Liviu Dragnea, a déclaré à la chaîne de télévision Antena 3 en avril que :

« le gouvernement a adopté un mémorandum décidant d’entamer la procédure pour déplacer effectivement l’ambassade de Tel Aviv à Jérusalem ».

L’intervention autoritaire et anti-israélienne de Mme Merkel, qui avait donc hypocritement proclamé, dans un discours à la Knesset en 2008, que les intérêts sécuritaires d’Israël sont « non négociables » et « font partie de la raison d’être de l’Allemagne », n’a été niée ni par le gouvernement de la Roumanie ni par la République fédérale.

  • Un porte-parole du ministère roumain des Affaires étrangères a écrit au Jerusalem Post, vendredi, par courrier électronique :

« En ce qui concerne votre question, le ministère des Affaires étrangères ne peut commenter les discussions présumées entre Angela Merkel et le président roumain. Nous vous conseillons de contacter l’administration présidentielle si vous avez besoin de plus amples informations. »

Le bureau d’Iohannis n’a pas encore répondu aux demandes du journaliste.

  • Une porte-parole de l’administration Merkel a écrit au Post jeudi :

« Nous ne pouvons pas rendre compte des entretiens confidentiels. »

  • Lorsque nous lui avons demandé si Jérusalem était la capitale d’Israël, la porte-parole de l’administration Merkel a refusé de répondre. Elle a dit que le :

« statut de Jérusalem devrait, dans le cadre d’un accord, être clarifié ».

La porte-parole a ajouté qu’une solution au conflit entre les Palestiniens et les Israéliens peut être trouvée avec une solution concertée à deux États, ajoutant que « tant qu’un tel accord n’aura pas été conclu, toutes les parties devraient éviter les mesures qui aggravent les tensions existantes et compliquent une solution pacifique du conflit ».

  • Shir Gideon, porte-parole de l’ambassadeur d’Israël à Berlin, a écrit au Post par email :

« Nous n’avons aucun commentaire à faire sur cette question. »

En avril, le président roumain a demandé au premier ministre roumain pro-israélien Viorica Dancila de démissionner en raison de l’approbation par le gouvernement de la relocalisation de l’ambassade. Il n’est pas clair si l’appel de Merkel à Iohannis a joué un rôle dans sa décision de pousser Dancila à la démission.

  • Les États-Unis ont transféré leur ambassade à Jérusalem en mai.
  • Le Guatemala a suivi l’exemple des États-Unis et a maintenant son ambassade là-bas.
  • Le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré qu’il allait transférer l’ambassade de son pays dans la capitale israélienne.
  • En avril, le Congrès national du Honduras a appuyé une résolution en faveur du transfert de son ambassade à Jérusalem.

En plus de mener une campagne ostensible pour mettre un terme à la délocalisation des ambassades européennes à Jérusalem, Mme Merkel a rejeté la demande du président Reuven Rivlin le mois dernier, lors de sa visite à Jérusalem, de se joindre aux sanctions américaines contre le régime iranien, signalant une position résolument de plus en plus hostile à Israël.

 

(1) https://www.jpost.com/Israel-News/Angela-Merkel-urged-Romanian-president-to-not-move-embassy-to-Jerusalem-572032

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

26
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz