Quantcast
FLASH
[25/05/2019] Arizona : Un immigrant illégal a été arrêté après avoir mis enceinte une fillette de 11 ans  |  Un hélicoptère militaire égyptien aide #Israël à éteindre un feu au sud d’Israël près d’Ashdod  |  #Européennes : une vague Verte en Irlande d’après les sondages en sortie des urnes  |  [24/05/2019] Attentat Lyon : au moins treize personnes ont été blessées  |  Explosion à Lyon après un colis piégé, le parquet anti-terroriste saisi  |  [23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 novembre 2018

Ce n’est pas un secret, c’est même un drame : les juifs américains votent à 75% Démocrate, soit contre eux-mêmes et les valeurs qu’ils défendent, et ils sont hystériquement anti-Trump.

Ainsi, les statistiques de l’Anti-Defamation League (ADL) selon lesquelles les incidents antisémites ont augmenté de 57 % depuis que Donald Trump est devenu président ont attiré l’attention.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tablet Magazine s’est penché sur la question. Il a étudié la méthodologie de l’étude annuelle de l’ADL sur les incidents antisémites, et a découvert quelques bizarreries qui font douter que l’Amérique de Trump soit dangereuse pour les Juifs (1).

  • L’ADL a enregistré 1 986 actes d’antisémitisme en 2017, ce qui représente une augmentation de 57 % par rapport à l’année précédente.
  • Cependant, au moins 150 de ces incidents viennent d’un « adolescent juif israélien mentalement perturbé » qui a fait des fausses menaces à la bombe contre plusieurs institutions juives américaines, provoquant une panique massive au début de l’année dernière.
  • Une autre personne, un journaliste licencié du média The Intercept (il avait inventé et faussement attribué des citations) qui tentait d’intimider son ex-petite amie juive a proféré au moins huit menaces qu’il espérait en quelque sorte lui reprocher.
  • Ces deux personnes, qui n’agissaient certainement pas par haine personnelle des Juifs, représentent environ 24 % de l’augmentation totale d’une année à l’autre.
  • Concernant des actes de vandalisme dans des cimetières juifs, Tablet rapporte qu’au moins un des vandales n’avait aucune animosité envers les Juifs – l’auteur du crime était un récidiviste ivre et en colère qui a agi sur un coup de tête en état d’ébriété.

Aucune des menaces susmentionnées ou des menaces apparentes contre les Juifs n’avait quoi que ce soit à voir avec l’identité du président, même si, à l’époque, la culpabilité de Trump était présumée par les journalistes.

Rien de tout cela ne veut dire que l’antisémitisme n’est pas un problème dans la vie américaine, ajoute The Tablet. Toutefois, il s’agit de rester prudent à l’égard de la statistique souvent répétée d’une progression de 57% des actes antisémites :

  • En réalité, le nombre d’agressions antisémites est tombé de 36 à 19 entre 2016 et 2017 pour un total de 6 millions de juifs. Mais comme le vandalisme antisémite a presque doublé, quelque chose excite certainement les antisémites.

L’épicentre de l’antisémitisme : les universités les plus à gauche

Enfin, le secret bien gardé, le tabou que la presse ne divulguera pas, est que l’épicentre de l’antisémitisme est le campus universitaire américain, c’est-à-dire la gauche la plus radicale, et plus particulièrement les campus des régions très à gauche.

Sur les incidents publiés par l’ADL,

  • l’Université de Stanford a connu à elle seule six actes antisémites en 2017.
  • Princeton en avait cinq,
  • Rutgers en avait huit,
  • Georgetown en avait quatre,
  • et les collèges de la région de Portland, dans l’Oregon, en avaient cinq.
  • A la Rhode Island School of Design, un antisémite a fait une croix gammée « avec des excréments humains dans une salle de bains du campus. »

Et il semble qu’avec la montée de l’activisme de gauche dans les écoles, les antisémites se radicalisent de plus en plus jeunes.

Le plus grand nombre d’incidents antisémites s’est produit dans les écoles et les lycées, d’après les renseignements disponibles, et il semble même qu’une proportion importante se soit produite dans les collèges, et les auteurs étaient des élèves.

Clairement, quelque chose dans le milieu universitaire américain incite voire normalise l’antisémitisme. Et ça, les médias n’en parlent pas.

Mais pour la gauche, ça paye tellement mieux, politiquement, de laisser le public dans l’ignorance, et de le laisser croire que l’antisémitisme est le fait des « blancs suprémacistes », puis d’accoler immédiatement le nom de Trump à cette classe de dégoûtants individus.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.tabletmag.com/scroll/273777/correcting-the-adls-false-anti-semitism-statistic

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz