Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 novembre 2018

Ce n’est pas un secret, c’est même un drame : les juifs américains votent à 75% Démocrate, soit contre eux-mêmes et les valeurs qu’ils défendent, et ils sont hystériquement anti-Trump.

Ainsi, les statistiques de l’Anti-Defamation League (ADL) selon lesquelles les incidents antisémites ont augmenté de 57 % depuis que Donald Trump est devenu président ont attiré l’attention.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tablet Magazine s’est penché sur la question. Il a étudié la méthodologie de l’étude annuelle de l’ADL sur les incidents antisémites, et a découvert quelques bizarreries qui font douter que l’Amérique de Trump soit dangereuse pour les Juifs (1).

  • L’ADL a enregistré 1 986 actes d’antisémitisme en 2017, ce qui représente une augmentation de 57 % par rapport à l’année précédente.
  • Cependant, au moins 150 de ces incidents viennent d’un « adolescent juif israélien mentalement perturbé » qui a fait des fausses menaces à la bombe contre plusieurs institutions juives américaines, provoquant une panique massive au début de l’année dernière.
  • Une autre personne, un journaliste licencié du média The Intercept (il avait inventé et faussement attribué des citations) qui tentait d’intimider son ex-petite amie juive a proféré au moins huit menaces qu’il espérait en quelque sorte lui reprocher.
  • Ces deux personnes, qui n’agissaient certainement pas par haine personnelle des Juifs, représentent environ 24 % de l’augmentation totale d’une année à l’autre.
  • Concernant des actes de vandalisme dans des cimetières juifs, Tablet rapporte qu’au moins un des vandales n’avait aucune animosité envers les Juifs – l’auteur du crime était un récidiviste ivre et en colère qui a agi sur un coup de tête en état d’ébriété.

Aucune des menaces susmentionnées ou des menaces apparentes contre les Juifs n’avait quoi que ce soit à voir avec l’identité du président, même si, à l’époque, la culpabilité de Trump était présumée par les journalistes.

Rien de tout cela ne veut dire que l’antisémitisme n’est pas un problème dans la vie américaine, ajoute The Tablet. Toutefois, il s’agit de rester prudent à l’égard de la statistique souvent répétée d’une progression de 57% des actes antisémites :

  • En réalité, le nombre d’agressions antisémites est tombé de 36 à 19 entre 2016 et 2017 pour un total de 6 millions de juifs. Mais comme le vandalisme antisémite a presque doublé, quelque chose excite certainement les antisémites.

L’épicentre de l’antisémitisme : les universités les plus à gauche

Enfin, le secret bien gardé, le tabou que la presse ne divulguera pas, est que l’épicentre de l’antisémitisme est le campus universitaire américain, c’est-à-dire la gauche la plus radicale, et plus particulièrement les campus des régions très à gauche.

Sur les incidents publiés par l’ADL,

  • l’Université de Stanford a connu à elle seule six actes antisémites en 2017.
  • Princeton en avait cinq,
  • Rutgers en avait huit,
  • Georgetown en avait quatre,
  • et les collèges de la région de Portland, dans l’Oregon, en avaient cinq.
  • A la Rhode Island School of Design, un antisémite a fait une croix gammée « avec des excréments humains dans une salle de bains du campus. »

Et il semble qu’avec la montée de l’activisme de gauche dans les écoles, les antisémites se radicalisent de plus en plus jeunes.

Le plus grand nombre d’incidents antisémites s’est produit dans les écoles et les lycées, d’après les renseignements disponibles, et il semble même qu’une proportion importante se soit produite dans les collèges, et les auteurs étaient des élèves.

Clairement, quelque chose dans le milieu universitaire américain incite voire normalise l’antisémitisme. Et ça, les médias n’en parlent pas.

Mais pour la gauche, ça paye tellement mieux, politiquement, de laisser le public dans l’ignorance, et de le laisser croire que l’antisémitisme est le fait des « blancs suprémacistes », puis d’accoler immédiatement le nom de Trump à cette classe de dégoûtants individus.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.tabletmag.com/scroll/273777/correcting-the-adls-false-anti-semitism-statistic

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz