FLASH
[12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  |  Attentat de #Strasbourg : juste pour se tenir informé, les journalistes ont-ils déjà commencé à parler de « dérangé mental » ?  |  #Strasbourg – info non confirmé : le terroriste devait être interpellé ce matin à son domicile pour homicide  |  #Strasbourg : selon BFM, le nouveau bilan est d’au moins 4 morts  |  Suède, Malmö : Le père d’un garçon de 7 ans a été arrêté pour avoir frappé un cambrioleur qui a mis une arme dans la bouche de l’enfant  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bernard Martoia le 17 novembre 2018

Les organisateurs de la journée de blocage des routes ont établi douze revendications contenues dans un feuillet jaune au format réduit A6.

Examinons les propositions accouchées par les gilets jaunes.

  • 1. réduction importante de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques. (TICPE)

C’est la mesure phare du mouvement de protestation. Il faudrait casser le principe d’universalité propre à la gestion budgétaire de l’État français qui veut que les recettes particulières ne soient pas affectées à des dépenses particulières. Pourquoi faire payer aux automobilistes des dépenses qui n’ont strictement rien à voir avec l’utilisation de leur véhicule ? Le consentement à l’impôt gagnerait à ce que la TICPE ne serve qu’à financer le réseau autoroutier et à racheter les autoroutes aux concessionnaires à la fin de la concession.

  • 2. Une consultation du peuple par voie de référendum mais également local plus fréquente, ainsi que la mise en place d’une assemblée citoyenne.

Lorsqu’il était président de la république, le fourbe Nicolas Sarkozy avait cadenassé l’initiative populaire dans la révision constitutionnelle de 2008 pour que cette liberté fondamentale ne puisse jamais être exercée par le peuple. Après l’échec retentissant du référendum sur la révision des traités européens, à l’initiative de l’inculte Jacques Chirac qui choisit le jour funèste de la prise de Constantinople par les Ottomans, la commission Vedel posa les conditions qui rendaient impossible le référendum d’initiative populaire. Mission accomplie.

Néanmoins, il faut se méfier du projet de mise en place d’une assemblée citoyenne lancée par les gilets jaunes. La révolution française commença dans la contestation lorsque le Tiers-État prit le titre d’assemblée nationale lorsqu’il se réunit dans la salle du jeu de paume le 20 juillet 1789, mais elle se termina par la Terreur cinq ans plus tard.

  • 3. Augmentation du budget alloué à la fonction publique territoriale.

Cette initiative pue le socialisme ! Il faut supprimer la fonction publique territoriale et ne conserver le statut de fonctionnaire que pour les quatre fonctions régaliennes, à savoir la défense, la diplomatie, la police et la justice. L’absentéisme dans la fonction publique territoriale est d’un mois par an en moyenne par agent. La privatisation des missions locales permettrait ainsi de faire baisser la taxe d’habitation et la taxe immobilière.

  • 4. Augmentation du SMIC de 15%

Encore une ineptie économique qui démontre que le mouvement des gilets jaunes est déjà noyauté par les camarades communistes.

  • 5. Baisse de 14% des charges patronales ainsi qu’une augmentation de l’aide financière versée par l’État pour embaucher des handicapés et favoriser l’apprentissage.

C’est le « en même temps que » du blanc-bec propulsé à l’Élysée par un coup d’État juridique que les gilets jaunes reprennent à leur compte. La diminution des charges patronales ou des charges salariales sont l’Arlésienne dont on parle tout le temps mais qui n’arrivera jamais.

La solution est de reconnaître la fin du monopole de la sécurité sociale par la Cour de Justice de l’Union européenne dans son arrêt BKK du 3 octobre 2013. Les charges patronales disparaîtront avec la liberté pour chacun de s’assurer où bon lui semble dans l’espace européen.

  • 6. Refonte proportionnelle du barème des droits de succession.

Une autre mesure communiste pour appauvrir davantage les Français. La solution est de supprimer la taxe sur la mort et de laisser aux héritiers le capital péniblement amassé par leurs aînés.

  • 7. Augmentation des retraites

Il y a beaucoup de têtes blanches parmi les gilets jaunes qui veulent le beurre et l’argent du beurre.

Le système de retraite par répartition est une pyramide de Ponzi. Il faut avoir le courage de le remplacer par le système de retraite par capitalisation où chaque épargnant aura une rente à la hauteur de sa frugalité pendant sa période active.

  • 8. Suppression des privilèges et présence physique obligatoire des parlementaires.

Une mesure symbolique mais impraticable car il n’y a pas de contrôle des deux chambres dans la V République.

  • 9. Suppression du sénat

Les gilets jaunes ne connaissent pas l’histoire de France. Le référendum de 1969 se solda par un échec cuisant et la démission de l’ombrageux général de Gaulle.
En revanche, il faut redonner au sénat la supériorité par rapport à la chambre basse dans le vote des lois comme c’est le cas aux Etats-Unis. Il faut aussi réduire le nombre de sénateurs à 106, un par département, qui seraient élus non plus indirectement par les élus locaux mais au suffrage universel direct.

  • 10. Abandon du projet de renouvellement du parc automobile et se concentrer sur le développement d’une transition écologique viable et réfléchie.

Tiens, il y aussi des écolos parmi les gilets jaunes dont il faut se méfier comme de la peste.

  • 11. Création d’un vrai système après le baccalauréat pour tout le monde, et mise en place d’un chèque culture.

Le baccalauréat pour tous, c’est demain avec un taux de réussite de 100% à cet examen d’illettrés.

Encore une utopie socialiste qui n’accepte pas la sélection des candidats et la mise en concurrence de l’enseignement public avec le chèque d’éducation versé aux parents d’élèves.

Quant au chèque culture, c’est un vœu pieux car les veaux préfèrent les émissions débiles de divertissement sur les chaînes de télévision.

  • 12. Annulation du biocarburant et protection du gasoil pour les agriculteurs.

Toujours le même esprit dirigiste de la caste honnie. Le laissez-faire du marché ne vient nullement à l’esprit des gilets jaunes dans leur cahier de doléances.

Conclusion

Ce mouvement de contestation n’est nullement en faveur de la liberté et de la responsabilité individuelle. C’est une jacquerie bêlante qui veut le beurre et l’argent du beurre alors que les caisses de l’État sont vides. Les gilets jaunes se plaignent de taxes trop élevées mais ne contestent pas L’État providence qui ne cesse de les appauvrir et de restreindre leurs libertés individuelles.
Ce qu’ils reprochent à Macron, ce n’est pas tant son incompétence avérée dans tous les domaines mais son mépris affiché pour le peuple.

Chasser Macron de Élysée ne résoudra pas les insurmontables problèmes de l’État providence face à l’impitoyable loi d’airain du marché international.

Pour fixer les idées aux utopistes gilets jaunes, la France représente moins de 1% de la population mondiale mais elle concentre 15% des dépenses sociales mondiales. Cherchez l’erreur…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz