Quantcast
FLASH
[25/05/2019] Arizona : Un immigrant illégal a été arrêté après avoir mis enceinte une fillette de 11 ans  |  Un hélicoptère militaire égyptien aide #Israël à éteindre un feu au sud d’Israël près d’Ashdod  |  #Européennes : une vague Verte en Irlande d’après les sondages en sortie des urnes  |  [24/05/2019] Attentat Lyon : au moins treize personnes ont été blessées  |  Explosion à Lyon après un colis piégé, le parquet anti-terroriste saisi  |  [23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 novembre 2018

Julien Aubert, député LR du Vaucluse propose d’imposer aux prétendants à la nationalité française de choisir un prénom « adapté à la culture nationale ».

Le député LR du Vaucluse Julien Aubert propose de choisir un prénom « adapté à la culture nationale » pour obtenir la nationalité française, et d’élargir l’interdiction du port du voile qui aurait un impact « sur le développement physique » des mineures.

« Plus adapté à la culture nationale »
Dans un livret de 18 propositions sur l’islam publié vendredi, le député part du principe que « la distinction usuelle entre islam et islamisme (…) ne correspond à aucune réalité religieuse établie » et assume « une préférence » pour la culture française d’origine judéo-chrétienne et gréco-latine ».

Le volet « culturel et civilisationnel » de l’islam « pose plus de problèmes à la culture nationale » que le volet strictement religieux, estime l’élu, qui « assume défendre une position en faveur de l’assimilation républicaine », opposée « à une conception multiculturaliste ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pour les prétendants à la nationalité française, Julien Aubert suggère de leur « imposer (…) de choisir un de leurs prénoms parmi ceux issus des différents calendriers français, et ceux des personnages connus de l’histoire nationale », qui soit « plus adapté à la culture nationale ».

Le polémiste Eric Zemmour avait suscité une vive polémique lors d’une altercation avec la chroniqueuse Hapsatou Sy au sujet de son prénom, qui est, aux yeux de Eric Zemmour, une « insulte à la France ».

Le député Rassemblement national (RN, ex-FN) Louis Aliot considère lui aussi qu' »on s’intègre mieux en adoptant un prénom de son pays d’accueil ».

Carence en vitamine D

À propos du voile, Julien Aubert considère que « la coexistence de micro-nations sur un même territoire ne peut que conduire à l’affrontement » et prône de ce fait son interdiction dans tous les établissements publics, y compris les universités et les entreprises publiques. Mais il l’autorise dans la rue à condition qu’il y ait possibilité « d’enjoindre à quelqu’un de l’ôter ».

Citant une étude jordanienne, le député s’interroge sur le port du voile par les mineures, qui pourrait « avoir une impact sur (leur) développement physique », avec « une carence en vitamine D, et « une perte de cheveux en cas de port prolongé ».

Interrogé sur ces propositions par Sud Radio, le secrétaire général délégué des Républicains, Geoffroy Didier, a lui répondu : « Il faut que j’étudie ça de plus près. En tout cas, ma conviction c’est que chacun est libre de prénommer son enfant comme il le souhaite ». Concernant le voile, il a estimé qu’il n’y avait « pas de débat interdit ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Bfmtv

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz