FLASH
[16/12/2018] L’UE rejette la nouvelle demande du Hamas, et soutient que le Hamas est une organisation terroriste  |  Israël a découvert un 4e tunnel du Hezbollah qui viole les traités internationaux et menace la sécurité  |  Tsahal va démolir la maison d’un terroriste palestinien qui a assassiné Ari Fuld, un Israélien d’origine américaine  |  [15/12/2018] Gilets jaunes : une chaîne humaine prévue dans les Alpes-de-Haute-Provence samedi  |  [14/12/2018] Le Weekly Standard, un magazine conservateur psycho-rigide et anti-Trump, ferme après 23 ans d’existence  |  Effet trump : La Chine annonce que sa croissance économique est beaucoup + lente que prévu : elle perd la guerre commerciale contre les USA et a suspendu ses hausses de tarifaires contre les USA. Les États-Unis, en revanche, se portent très bien  |  Israël : un colon musulman palestinien s’est infiltré par la clôture de protection de Gaza et a attaqué un soldat, qui a été légèrement blessé à la tête  |  [13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 18 novembre 2018
Armée américaine en Europe

Les Pays-Bas ne soutiennent pas l’idée d’une armée européenne, promue activement par la France et l’Allemagne, et considèrent que l’OTAN doit rester le pilier de la défense du continent, a déclaré vendredi le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. D’autres nations européennes devraient lui emboîter le pas.

«La France et l’Allemagne mettent la charrue avant les bœufs. L’idée d’une armée européenne va trop loin pour les Pays-Bas. L’OTAN est et demeurera le pilier de notre politique de défense», a déclaré Mark Rutte à l’issue d’une réunion du gouvernement néerlandais.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le président français Emmanuel Macron a relancé le débat sur la constitution d’une nouvelle armée commune alors que la France ne paye déjà pas ses cotisations pour l’armée de l’OTAN – tout comme l’Allemagne d’ailleurs, ce qui place la chancelière allemande, Angela Merkel, qui a apporté son soutien, dans la même situation utopique que son équivalent français.

Angela Merkel a insisté, lors d’un discours sur « l’avenir de l’Union européenne » prononcé mardi devant le Parlement européen à Strasbourg, qu’une telle armée ne ferait pas concurrence à l’OTAN mais « compléterait » son action.

Ce projet, longtemps combattu par le Royaume-Uni qui s’apprête à sortir de l’Union européenne, ne fait cependant toujours pas l’unanimité parmi les pays européens, dont certains privilégient leur excellente relation avec les États-Unis.

La Chine avait démenti être une menace pour l’Europe, après les propos du président français Emmanuel Macron sur la nécessité de protéger le continent face à Pékin, Moscou et même Washington.

« Nous n’avons jamais été une menace pour l’Europe », a déclaré la porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying, interrogée lors d’un point de presse.

« L’Europe a le droit de définir sa propre politique étrangère et de défense », a-t-elle ajouté, tout en remarquant que les dirigeants européens avaient fait part de leur souhait d’une plus grande coopération avec la Chine dans ces domaines.

Et le 11 novembre 2018, Vladimir Poutine a soutenu publiquement l’idée de la création d’une armée européenne. Il sait parfaitement que si elle voit jamais le jour, sa puissance de dissuasion sera tout juste symbolique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz