Quantcast
FLASH
[08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 novembre 2018

C’est près de 4 millions de musulmans qui choisiraient le jihad plutôt que la république à la France, Allah plutôt que la Liberté, les lois islamiques plutôt que l’Egalité, la Oumma plutôt que la Fraternité. 4 millions d’ennemis de l’intérieur qui ne s’en cachent pas.

Les musulmans français seraient partagés entre majorité silencieuse et fondamentalisme. C’est ce que révèle ce dimanche l’enquête exclusive de l’Institut Montaigne publiée par RTL (1). Il existe en effet deux groupes très différents au sein des musulmans de France. D’un côté, une majorité silencieuse : 46% des personnes interrogées sont intégrées dans la République et à l’aise avec ses valeurs. À l’opposé, près de 29% des musulmans contestent la laïcité et considèrent qu’elle ne permet pas d’exprimer librement sa religion.

Le fondamentalisme, lui, progresse. Un groupe de 28% est qualifié d’autoritaire par le rapport. Ces musulmans sont pour le port du voile intégral, considèrent que la Charia est au-dessus des lois de la République et utilisent l’Islam comme instrument de révolte, écrit l’Institut Montaigne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

70% des musulmans de France déclarent toujours manger hallal

Les marqueurs identitaires progressent, 70% des musulmans de France déclarent toujours manger hallal et près de 35% des femmes disent porter le voile, c’était 10 points de moins en 2010. En revanche, le fait de se faire soigner par un médecin du sexe opposé est largement accepté à plus de 90%. L’idée d’un vote communautaire est quant à lui, relégué au rang du fantasme. 78% des enquêtés déclarent qu’ils ne votent pas systématiquement pour un candidat musulmans aux diverses élections.

Pour les auteurs du rapport, la construction d’un Islam français reste possible, mais représente un défi majeur. Une idée défendue par Mounir Lyame, conseiller général du cher Front de Gauche. Pour lui, foi musulmane et engagement républicain font bon ménage. « La question ne s’est jamais posée, c’est clair comme de l’eau de roche. Tant que la religion n’est pas ostentatoire, ça ne pose aucun problème », explique le franco-marocain au micro de RTL.

Des propositions débiles proposées par des politiques fébriles

Parmi les principales propositions du rapport pour « sortir l’islam de France de la minorité » : favoriser le financement français de l’Islam de France, créer un institut d’État de Formation des Imams, élire un Grand imam de France ou encore valoriser l’enseignement de l’Arabe classique à l’école. Les musulmans représentent aujourd’hui 15 % de la population française et 25% des moins de 25 ans.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) : RTL

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz