FLASH
[18:06] L’ex-avocat du FBI qui a falsifié un mandat pour espionner la campagne Trump et son conseiller Carter Page a plaidé coupable : cela confirme que les responsables seront protégés  |  Erdogan dit que la Turquie envisage de fermer son ambassade à Abu Dhabi, de retirer son ambassadeur et de suspendre ses relations diplomatiques en raison de l’accord entre Israël et les Emirats  |  De l’eau dans le gaz : Selon le sondage Rasmussen, les Noirs n’aiment pas trop Kamala Harris. Un tiers hésitent maintenant à voter pour Biden  |  Sondage : les jeunes électeurs aiment le programme de Trump… quand on le leur présente en leur disant que c’est celui de Biden  |  Incroyable ! Joe Biden salue l’accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis et s’en attribue le mérite !  |  Les Démocrates ont acheté le non de domaine Antifa.com, et l’ont redirigé vers la campagne Biden pendant quelques heures  |  Un groupe marxiste prévoit de faire le siège de la Maison-Blanche pendant 50 jours jusqu’aux élections  |  Au Texas, les joueurs s’agenouillent pour protester contre l’hymne national et se font insulter par le public  |  Nous aurons peut-être des réponses : le FBI se joint à l’enquête sur l’explosion de Beyrouth  |  Le président israélien invite Mohammed bin Zayed des Emirats à visiter Jérusalem quelques heures après l’accord de normalisationLe président israélien invite Mohammed bin Zayed des EAU à visiter Jérusalem  |  La Lituanie désigne le Hezbollah comme une organisation terroriste  |  Ca va faire des étincelles : Les États-Unis ont pour la 1ère fois confisqué 4 navires de combustible iranien en violation des sanctions  |  Après Seattle, les Antifas planifient la création d’une « zone autonome » à Portland, Oregon. Les policiers et l’État Démocrate se sont retirés  |  Les Antifas de Richmond, en Virginie, ont créé une émeute pour soutenir les pilleurs de Chicago  |  Le numéro 2 des Frères musulmans Essam el-Erian meurt dans une prison égyptienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 novembre 2018

C’est près de 4 millions de musulmans qui choisiraient le jihad plutôt que la république à la France, Allah plutôt que la Liberté, les lois islamiques plutôt que l’Egalité, la Oumma plutôt que la Fraternité. 4 millions d’ennemis de l’intérieur qui ne s’en cachent pas.

Les musulmans français seraient partagés entre majorité silencieuse et fondamentalisme. C’est ce que révèle ce dimanche l’enquête exclusive de l’Institut Montaigne publiée par RTL (1). Il existe en effet deux groupes très différents au sein des musulmans de France. D’un côté, une majorité silencieuse : 46% des personnes interrogées sont intégrées dans la République et à l’aise avec ses valeurs. À l’opposé, près de 29% des musulmans contestent la laïcité et considèrent qu’elle ne permet pas d’exprimer librement sa religion.

Le fondamentalisme, lui, progresse. Un groupe de 28% est qualifié d’autoritaire par le rapport. Ces musulmans sont pour le port du voile intégral, considèrent que la Charia est au-dessus des lois de la République et utilisent l’Islam comme instrument de révolte, écrit l’Institut Montaigne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

70% des musulmans de France déclarent toujours manger hallal

Les marqueurs identitaires progressent, 70% des musulmans de France déclarent toujours manger hallal et près de 35% des femmes disent porter le voile, c’était 10 points de moins en 2010. En revanche, le fait de se faire soigner par un médecin du sexe opposé est largement accepté à plus de 90%. L’idée d’un vote communautaire est quant à lui, relégué au rang du fantasme. 78% des enquêtés déclarent qu’ils ne votent pas systématiquement pour un candidat musulmans aux diverses élections.

Pour les auteurs du rapport, la construction d’un Islam français reste possible, mais représente un défi majeur. Une idée défendue par Mounir Lyame, conseiller général du cher Front de Gauche. Pour lui, foi musulmane et engagement républicain font bon ménage. « La question ne s’est jamais posée, c’est clair comme de l’eau de roche. Tant que la religion n’est pas ostentatoire, ça ne pose aucun problème », explique le franco-marocain au micro de RTL.

Des propositions débiles proposées par des politiques fébriles

Parmi les principales propositions du rapport pour « sortir l’islam de France de la minorité » : favoriser le financement français de l’Islam de France, créer un institut d’État de Formation des Imams, élire un Grand imam de France ou encore valoriser l’enseignement de l’Arabe classique à l’école. Les musulmans représentent aujourd’hui 15 % de la population française et 25% des moins de 25 ans.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(1) : RTL

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz