Publié par Gaia - Dreuz le 20 novembre 2018

Le directeur général de la police nationale fait pression sur les forces de l’ordre avec la publication d’une note de service spécifique en lien avec le mouvement social des gilets jaunes prévu demain dans toute la France.

France Police – Policiers en colère dénonce les positions à géométrie variable de notre hiérarchie en matière de sécurité.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Hier, il ne fallait surtout pas ennuyer les délinquants (note de service récente relative à l’interdiction des courses-poursuites avec les délinquants).

Avant-hier, il était impératif de ne surtout pas compter de blessé parmi les casseurs du Black bloc ou les zadistes.

Dans le même temps, il était essentiel de ne surtout pas trop importuner les jeunes dealers de cités pour éviter les vagues.

En revanche, aujourd’hui, il faut être intraitable avec les gilets jaunes et ne rien laisser passer…

France Police – Policiers en colère s’étonne de cette note de service que nous considérons comme insultante dans la mesure où elle témoigne d’un manque de confiance de la part de notre hiérarchie dans le professionnalisme de nos collègues.

Espérons qu’à l’avenir, le même type de notes de fermeté soient émises à l’encontre des dealers, des zadistes, des casseurs de cités et du Black bloc…

Source : France Police

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz