Quantcast
FLASH
[23/05/2019] Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  |  [16/05/2019] « J’espère ne pas entrer en guerre avec l’Iran » a déclaré Trump aujourd’hui  |  Une station de radio d’un Etat Démocrate s’est rebaptisée en « Trump 103.3 FM »  |  Échec total des #antisémites du #BDS : Madonna arrive en #Israël et aucun pays ne s’est retiré de l’#Eurovision à Tel Aviv !  |  Sorties scolaires : le Sénat français vote pour l’interdiction du port du voile pour les mères accompagnatrices  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 novembre 2018

Les policiers s’interrogent sur le rôle de Kevin B., déjà condamné pour terrorisme. Lui et les trois suspects nient tout projet d’attentat lors du mouvement des Gilets jaunes.

A-t-on échappé au pire le 17 novembre ? Ou s’agissait-il de conversations mal interprétées ? Depuis samedi, quatre hommes âgés de 23 à 52 ans sont mis en examen pour « association de malfaiteurs terroristes criminelle » et écroués. L’un d’eux était déjà détenu. Une qualification particulièrement lourde à la mesure des charges qui, à ce stade, ont été retenues contre eux par la justice : un projet d’attentat.

« Les modalités du passage à l’acte restent imprécises », explique une source policière. Quant à la défense, elle conteste avec véhémence toute dimension terroriste à cette affaire qui ne relèverait, selon elle, que du droit commun : un banal projet de braquage. Et si la date du 17 novembre était envisagée, il s’agissait, selon un mis en cause, de profiter du désordre engendré par les Gilets jaunes, mais pas de viser les manifestants. Un fusil de chasse a été retrouvé en perquisition.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’un des suspects est déjà connu des services de l’antiterrorisme. Kevin B., 25 ans, a été condamné en mai 2017 à six ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir voulu rejoindre les rangs de Daech en Syrie en 2015 avec deux jeunes complices en passant par la Bulgarie. Incarcéré au centre pénitentiaire d’Uzerche (Corrèze), ce détenu aux convictions djihadistes enracinées conversait avec un téléphone portable depuis sa cellule avec deux frères âgés de 23 et 35 ans domiciliés à Saint-Etienne (Loire), ville dont il est originaire.

« Sa va saigné le 17 !!! »

Selon une source policière, il est décrit comme « le gourou » du groupe. « Il est certes prosélyte et on ne peut pas nier la radicalité de ses propos. Mais il n’a pas encouragé ses interlocuteurs à participer à un quelconque projet, objecte son avocate Me Louise Dumont Saint-Priest. On ne peut pas parler d’une organisation structurée avec un objectif précis. C’est de la fiction. » Sur une écoute, Kevin B. parlerait des policiers comme « des chiens ». Il est aussi évoqué un projet de départ pour le Yémen et l’achat d’une kalachnikov.

Les deux frères, qui ont grandi à Saint-Etienne comme Kevin B., sont eux aussi considérés comme radicalisés et fiché S. La teneur de leurs conversations interceptées par les enquêteurs est au cœur du dossier. « Le seul projet évoqué par le ministère public et reconnu par certains des mis en examen consistait à s’en prendre à un distributeur automatique de billets (DAB) », estime Me Léa Dordilly, l’avocate du plus jeune de la fratrie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le dernier mis en examen est un converti de 52 ans qui côtoyait les deux frères stéphanois. Son rôle apparaît central dans le déclenchement des interpellations mardi. Car, le 8 novembre, il envoie le SMS suivant à un proche : « Sa va saigné le 17 !!! » (sic). Pour les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT), le message matérialise l’imminence du passage à l’acte. Mais l’échange, dont nous avons pris connaissance, ne semble pas aussi clair. « De 13 euros la pièce est passée à 130 prix professionnel », peut-on lire en amont. « Ils évoquent le prix trop élevé de pièces automobiles. C’est une référence au mouvement des Gilets jaunes et pas à un acte terroriste », dénonce Me Michaël Bendavid, l’avocat du quinquagénaire.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz