FLASH
[20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 novembre 2018

France 24 a publié une Fake News anti-Trump – encore une. La chaîne nationale accuse le président américain de s’être « engagé dans une querelle publique avec le chef de la Cour suprême ».

C’est une fausse nouvelle qui ne sera pas dénoncée par le Décodex.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le journaliste Eric de Salve, correspondant de RFI à San Francisco publie lui aussi une Fake News. Il écrit : « Donald Trump déclenche une polémique avec le président de la Cour suprême ». Comme de Salve est sur place, il sait comme moi que son information est fausse : c’est le président de la Cour suprême qui a déclenché la polémique et non l’inverse.

De nombreux médias – y compris de gauche (2) – ont qualifié de « fortement inhabituelle », la critique publique du juge Roberts contre Trump. « Le juge en chef Roberts fait une rare réprimande de Trump » a même concédé NPR, la seule radio d’état, classée très à gauche (3).

Ce qu’il s’est réellement passé

Je sais que nos lecteurs qui ont entendu et lu cette information anti-Trump attendaient que Dreuz rectifie le compte rendu des médias, car ils se doutaient que ces derniers ne sont pas blanc-bleu.

Voici la réalité, dûment sourcée – contrairement aux articles publiés par RFI, France 24, Ouest France, et celui de ma consoeur Stéphanie Le Bars du Monde, trop fainéante pour croiser l’information publiée par la dépêche de l’AFP qu’elle a reçue et reproduite sans la comprendre.

Dans USA Today, le premier journal des Etats-Unis  écrit ceci (4) :

« Le président de la Cour suprême John Roberts, un modéré, s’est opposé publiquement mercredi à ce que le président Donald Trump a qualifié de ‘juge d’Obama’ [en référence] au juge fédéral qui vient de se prononcer contre son administration. »

Des propres termes de Cummings, il apparaît bien que c’est Roberts et non Trump qui a déclenché la polémique publique contre Trump. Et vlan. On est loin de la fausse info de Le Bars disant que « le président américain a alimenté une querelle inédite, via Twitter, avec John Roberts »

Chronologie

  • Lundi, la Cour d’appel fédérale du 9e circuit et le juge de district américain Jon Tigar de San Francisco ont bloqué les efforts de l’administration Trump pour protéger la frontière américaine, faire respecter les lois du pays, et empêcher les migrants illégaux de la « caravane » de plusieurs milliers d’hommes venue du Honduras, dont plus de 500 ont été repérés comme étant des repris de justice et des criminels, d’entrer aux Etats-Unis.
  • Le président Trump a qualifié cette décision de la Cour du 9e circuit, qui a la réputation méritée de se situer très à gauche, de « honte », ajoutant : « C’est un juge d’Obama et je vais vous dire, ça ne va plus se passer comme ça. »

« Chaque fois qu’une affaire est jugée dans le 9e circuit, nous sommes battus. Et puis on doit aller à la Cour suprême, comme l’interdiction de voyager, et on gagne », a ajouté le président.

  • Alors qu’il n’a pas ouvert la bouche lorsque le juge Ginsburg a violemment critiqué le candidat Trump à la présidence, montrant qu’il n’est pas étranger au double standard de valeurs, le juge Roberts a déclenché une polémique publique en déclarant : « Nous n’avons ni juges Obama, ni juges Trump, ni juges Bush, ni juges Clinton. Nous avons un groupe extraordinaire de juges dévoués qui font de leur mieux pour être à la hauteur de ceux qui comparaissent devant eux. L’indépendance de la justice est une chose dont nous devrions tous être reconnaissants. »
  • Du tac au tac, Trump lui a répondu : « Désolé, John Roberts, mais vous avez effectivement des ‘juges d’Obama’, et ils ont un point de vue très différent de celui des gens qui sont chargés de la sécurité de notre pays », a déclaré M. Trump sur Twitter.
  • Dans un autre tweet, il a posé la question rhétorique suivante : « si le 9e Circuit est un pouvoir judiciaire indépendant, pourquoi tant d’affaires frontalières ont été déposées dans ce circuit et pourquoi un grand nombre de ces affaires ont été annulées ?
  • Trump a ajouté, à destination du juge Roberts : « Je vous en prie, étudiez les chiffres, ils sont choquants. Nous avons besoin de protection et de sécurité – ces décisions rendent notre pays dangereux ! Très dangereux et imprudent ! »

« Dédreuzex »

J’ai fait le Dédreuzex travail que le Monde n’est pas capable de faire : j’ai vérifié lequel, de Roberts ou de Trump, dit la vérité, et lequel ment.

Politifacts (5) a fait les comptes, et affirmait en avril 2017 que 79% des décisions du 9e circuit sont annulées par la Cour suprême !

De toutes les cours, elle est la 3e la plus politisée et dont les décisions sont le plus souvent rejetées par la Cour suprême :

  • 6th Circuit – 87 % ;
  • 11th Circuit – 85 % ;
  • 9th Circuit – 79 % ;
  • 3rd Circuit – 78 % ;
  • 2nd Circuit and Federal Circuit – 68 % ;
  • 8th Circuit – 67 % ;
  • 5th Circuit – 66 % ;
  • 7th Circuit – 48 % ;
  • DC Circuit – 45 % ;
  • 1st Circuit and 4th Circuit – 43 % ;
  • 10th Circuit – 42 % ;

Conclusion

La Cour fédérale du 9e circuit de San Francisco est bien une des plus à gauche des Etats-Unis. C’est elle qui avait bloqué l’interdiction d’entrée de 90 jours de ressortissants de 9 pays musulmans en 2017 – décision qui avait été annulée par une impressionnante décision de 9 contre 0 de la Cour suprême.

Dans son échange avec le président de la Cour suprême, c’est Donald Trump qui une fois de plus rapporte la vérité – et elle est hautement politiquement incorrecte.

Et les journalistes, une fois de plus, ont publié une fausse nouvelle, et eux ne seront jamais visés par les éventuelles lois contre les Fake News qui pourraient être votées parce que personne, à part quelques courageux et rarissimes journalistes – tous sur internet – osent dénoncer leurs fausses nouvelles. Quant au Decodex, tout le monde a maintenant compris parce que cela devenait trop visible, que ses deux animateurs, Samuel Laurent et Adrien Sénécat, sont des journalistes ratés et frustrés, qui tentent de soulager leur haine en faisant la chasse non pas aux fausses nouvelles, mais aux sites internet qui ne sont pas de gauche et contredisent leur rédaction.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) France 24
(2) ABC
(3) NPR
(4) USA Today
(5) Politifact

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :