Publié par Dreuz Info le 23 novembre 2018
Pierre Martinet, ancien officer des services secrets français

Un ancien officier français de renseignement dénonce la politique « à court-termie » de la France visant à aider les groupes militants pour des gains immédiats.

Dans un article publié par i24 news, la chaîne révèle que la France a travaillé en étroite collaboration avec l’Autorité palestinienne à la fin des années 1990 et dans les années 2000, y compris pendant la deuxième Intifada contre Israël, en fournissant une formation et des « renseignements sensibles » aux services de sécurité de l’AP.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La déclaration explosive vient d’un ancien officier des services secrets français, Pierre Martinet, qui répondait aux questions de Mattias Inbar, correspondant d’i24NEWS pour la défense, dans le cadre de son programme hebdomadaire.

Martinet a notamment déclaré :

« la France, par l’intermédiaire de ses services secrets, a formé des agents palestiniens en France » et le gouvernement français a livré « du matériel sensible à l’administration palestinienne par la valise diplomatique », une expression qui décrit un colis physique utilisé par une mission diplomatique pour échanger des lettres avec son pays d’origine.

La valise diplomatique peut être n’importe quel objet, mais il s’agit le plus souvent d’une véritable valise :

« Officieusement, nous avons collaboré avec différents services [étrangers], plus particulièrement avec la Palestine à différents moments ».

L’ancien officier des services secrets n’a pas confirmé qui avait donné l’ordre de livrer le matériel aux Palestiniens, bien qu’il ait précisé que, selon la chaîne de commande, ce type d’opération devait impliquer les plus hauts niveaux de l’exécutif français – entendre par là le président de la République.

« Ce n’est un secret pour personne que les puissances européennes, dont la France, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni, ont cherché à renforcer Yasser Arafat pendant la seconde Intifada contre le Hamas », dit Inbar.

En fait, les carnets secrets tenus par Arafat et publiés cette année par le magazine italien L’Expresso ont confirmé un accord de non-agression, qui fait l’objet de rumeurs depuis des décennies, entre l’Italie et l’OLP (Organisation pour la libération de la Palestine), dirigée pendant des décennies par Arafat, qui protègeait Rome des attaques terroristes palestiniennes en contrepartie de la libre circulation dans ce pays des factions terroristes.

M. Martinet, qui est aujourd’hui directeur de la société de sécurité privée londonienne Wincorp, a insisté sur le fait que les dossiers français étaient des affaires courantes dans le renseignement international, mais il a critiqué le fait que le gouvernement comptait sur une diplomatie détournée pour prévenir les attaques terroristes au pays, car c’était avoir une vision à court terme :

« La prévention directe par le contre-espionnage est cruciale pour arrêter les attaques terroristes. Mais pour obtenir des résultats plus rapides, nous nous sommes appuyés sur une diplomatie détournée. Cela conduit à une diplomatie très étroite et à court terme, qui se retournera contre la France », a-t-il dit, établissant un lien direct entre le terrorisme en France et les actions des services secrets français dans les années 1990.

Martinet a révélé que « le service extérieur français a une longue tradition de prise de positions différentes sur et hors dossier », montrant en exemple les pourparlers français avec le Hezbollah juste après le bombardement de la caserne de l’armée Drakkar à Beyrouth, où 241 soldats américains et 58 français ont été tués : « Pour beaucoup, il est difficile de comprendre que nous puissions mener une action militaire d’un côté et discuter de l’autre, cela semble presque irréel », dit Martinet.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

https://www.i24news.tv/en/news/israel/diplomacy-defense/189283-181122-exclusive-french-secret-service-trained-palestinians-gave-sensitive-materials

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz