Publié par Gaia - Dreuz le 23 novembre 2018

Près de 8 Français sur 10 trouvent légitime l’appel à bloquer Paris ce samedi, révèle un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo.

Ni les risques d’attentat terroriste agités par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ni l’inventaire à la Prévert de débordements relatés par les élus LaREM dans les médias n’auront suffi. Non seulement les Français ne se détournent pas des «gilets jaunes», mais ils sont encore plus nombreux à trouver justifiée leur mobilisation.

Selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo, réalisé les 21 et 22 novembre sur un échantillon de plus de mille personnes, près de 8 Français sur 10 (77 %) trouvent l’appel à bloquer la capitale, ce samedi, légitime. Soit trois points de plus qu’ils ne l’étaient samedi dernier.

Preuve de l’échec de la récente stratégie de diabolisation du mouvement adoptée par le gouvernement, 62 % des sondés refusent de qualifier les «gilets jaunes» de «violents». Une grande majorité préférant les caractériser comme «populaires» (81 %), «courageux» (77 %), engagés dans «une lutte pour l’intérêt général» (78 %). Si les modes d’action à venir font débat dans les rangs du mouvement, deux Français sur trois (66 %) appellent à ce que la mobilisation se poursuive, catégories populaires en tête (78 %). Et ce, même s’ils sont une majorité à relativiser leur efficacité. 56 % des sondés expriment ainsi des doutes quant à la capacité des «gilets jaunes» d’arracher de nouvelles concessions au gouvernement, susceptible de produire de réels effets sur le pouvoir d’achat.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

 

Les sympathisants LaREM justifient aussi le mouvement

Alors que la proximité sociologique entre «gilets jaunes» et électeurs du Rassemblement national a fait couler beaucoup d’encre, 83 % des sympathisants du parti de Marine Le Pen soutiennent la poursuite du mouvement, contre 92 % de ceux de La France insoumise. «On observe une plus grande progression à gauche qu’à droite, souligne Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa. Cela s’explique notamment par une différence de culture. Le recours aux manifestations étant moins naturel à la droite de l’échiquier politique qu’à gauche.» Élément d’inquiétude supplémentaire pour le gouvernement, quatre sympathisants de LaREM sur dix trouvent le mouvement des «gilets jaunes» justifié.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les résultats de cette étude d’opinion comme de celle publiée dans nos colonnes, la semaine passée, «montrent à quel point le décompte de 280.000 manifestants réalisé par le ministère de l’Intérieur, samedi dernier, rend bien mal compte du nombre de Français qui soutiennent les “gilets jaunes” et même y participent», note Céline Bracq. Nombre de personnes préférant aux barrages arborer un gilet jaune à leur tableau de bord, notamment.

Source : Lefigaro

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz