Quantcast
FLASH
[18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  |  Incendie de Notre-Dame : la mairie de Paris débloque 50 millions d’euros pour la reconstruction. N’est ce pas formidable que la mairie ait autant d’argent bloqué !  |  Ca a du bon d’avoir des riches. Un milliardaire français offre 100 millions pour réparer Notre Dame  |  [15/04/2019] L’antisémite Alain Soral condamné à 1 an de prison pour négationnisme – un peu dommage, les autres vont maintenant être plus discrets au lieu d’être repérés et rééduqués  |  [11/04/2019] Effet #Trump : 55% des Américains approuvent la politique de Trump. 58% approuvent l’économie sous Trump (sondage Georgetown)  |  Le président soudanais Ahmad Al Bashir, criminel de guerre du Jihad, évincé par un coup d’État  |  La Haute Cour israélienne approuve la démolition de la maison du tueur de l’adolescente juive israélienne Ori Ansbacher  |  Julian Assange (WikiLeaks) a été arrêté par la police britannique  |  [10/04/2019] Transparence : Les consultations entre le président Rivlin et les chefs des partis seront retransmises en direct pour la première fois dans l’histoire israélienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 novembre 2018

Le plus mortel incendie que la Californie ait connu est contenu à 95%, grâce au formidable travail des pompiers et aux pluies des derniers jours. Merci aux lecteurs qui m’ont posé la question : je n’ai pas été affecté.

Tragiquement, ce n’est pas le cas de tout le monde : 86 personnes sont mortes, 475 sont rapportées comme disparues, près de 19 000 constructions, principalement des maisons individuelles, ont été détruites (1).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans un article publié le 12 novembre (2) dont le sous-titre explicite dit « Trump a raison [d’avoir accusé] la mauvaise gestion des forets », le comité éditorial du Wall Street Journal pointe un doigt accusateur sur les mauvaises décisions écologiques et les morts qui en résultent.

Le WSJ explique que les mesures de protection de l’environnement prises par le gouvernement fédéral et les États ont fait que les forêts touchées par la sécheresse sont devenues vulnérables à ces incendies.

  • Près de 130 millions d’arbres sont morts par la sécheresse et les maladies microbiennes entre 2010 et 2017. Le gouvernement fédéral, qui est propriétaire de 57% des forêts, a empêché l’élimination de ces arbres, qui deviennent de formidables combustibles pour les incendies.
  • La Loi sur les espèces menacées d’extinction, la Loi sur la politique nationale de l’environnement, et d’autres lois votées ces 50 dernières années sous l’influence des écologistes qui prétendent contrôler ce qui est naturel (oui, comme le changement climatique) au mépris de la nature, a entravé le déboisement, les incendies contrôlés et la vente de bois sur les terres fédérales.

L’article du WSJ continue :

  • « La Californie restreint également la récolte du bois et exige une myriade de permis (3) et d’études d’impact environnemental pour élaguer les forêts envahies par la végétation ».
  • En Californie, « pour brûler des feuilles, des branches d’arbres, les propriétaires fonciers doivent obtenir des permis pour la qualité de l’air ».

Ces permis sont extrêmement restrictifs, et ils sont difficiles à obtenir, voire même redondants d’une administration à l’autre. L’entretien contrôlé de la forêt californienne est par conséquent quasiment impossible.

Comme l’a fait remarquer le bureau de l’analyste législatif de l’État (LAO) en avril dernier, « les promoteurs de projets qui cherchent à mener des activités pour améliorer la santé des forêts de la Californie indiquent que, dans certains cas, les exigences réglementaires de l’État peuvent faire double emploi, être trop longues et trop coûteuses ».

  • Un problème pour les propriétaires fonciers est l’élimination du bois mort. Des douzaines d’installations de biomasse qui brûlent des parties d’arbres qui ne peuvent être utilisées pour le bois de construction ont fermé en raison des réglementations sur les émissions d’air, la concurrence des énergies renouvelables subventionnées par l’Etat, et le gaz naturel bon marché.
  • Pour brûler des feuilles et des branches d’arbres, les propriétaires fonciers doivent obtenir :
    • des permis de qualité de l’air auprès des districts d’air locaux,
    • des permis de brûlage auprès des services d’incendie locaux,
    • et éventuellement d’autres permis selon l’emplacement, la taille et le type de brûlage explique le bureau du LAO.
  • Les permis pour brûler les feuilles mortes et les branches d’arbres tombées sont en réalité des interdictions déguisées :
    • Ils limitent la taille des tas de brûlage,
    • la végétation qui peut être brûlée,
    • les heures disponibles pour les brûlages,
    • et les niveaux d’humidité admissibles dans les matériaux.

Conclusion

Le bureau du LAO recommande que la Californie élague sa réglementation, facilite la vente de bois d’œuvre et facilite la délivrance de permis pour la combustion de la biomasse.

Les écologistes s’y opposent, et il est ironique de constater que leur extrême rigidité idéologique et leur totalitarisme, qui puise ses racines dans la culture de gauche, mettent bien plus en péril les espèces qu’ils disent vouloir protéger que le défrichement des arbres qu’ils font interdire. Tout comme nous avons constaté leur silence face aux catastrophes écologiques provoquées par les dizaines de milliers de pneus brûlés par les musulmans palestiniens à la frontière de Gaza, là où ils ont fait voter des lois strictes pour la protection des espèces végétales et animales rares.

« L’éclaircissement des forêts pourrait également permettre aux Californiens d’économiser des milliards de litres d’eau chaque année », poursuit le WSJ, selon une étude réalisée en avril par la National Science Foundation.

La bonne nouvelle, c’est que l’Administration Trump a augmenté les autorisations de ventes de bois d’œuvre sur les terres fédérales, et la récolte de cette année sera la plus importante depuis 20 ans.

« Le rétablissement de la santé des forêts californiennes pourrait prendre des années, mais la leçon à tirer de ces incendies est que le gouvernement fédéral et l’État devraient lâcher son emprise politique » conclut l’éditorial.

Ces incendies causent des dommages à l’environnement bien plus graves que les potentiels et théoriques dommages évités par les lois environnementales. Faudra-t-il un autre incendie majeur pour que les lois soient ajustées ? L’incendie que nous venons de subir ne semble pas avoir sensibilisé les écologistes à leurs responsabilités ni réveillé leur sentiment de culpabilité : la règle auto-proclamée est qu’ils ne font jamais d’erreurs, car ils sont le camp du bien qui sauve la planète, et si jamais ils en font, ils ne sont coupables de rien car ils les ont commises avec le bien général en tête.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

 

(1) Pahome Page
(2) WSJ
(3) Air Quality, Valley Air, Fremont.gov, MendocinoArb.ca.gov, Fire.ca.govSimcoemuskokahealthEPA

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :