Quantcast
FLASH
[13/11/2019] Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  |  Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes du Jihad islamique à #Gaza  |  Les citoyens israéliens ont été ciblés par plus d’une centaine de roquettes terroristes depuis ce matin.  |  Une roquette terroriste de #Gaza a atteint une entreprise de Sderot (sud d’Israël) – pas de victime  |  Précision pour les journalistes mal informés : le Jihad islamique est un groupe terroriste, pas un “groupe militant”  |  #Gaza : Sources sécuritaires à I24news : élimination d’une cellule à bord d’une moto prête à tirer des missiles. Deux morts. Trois blessés. Il s’agirait de la première opération de #Tsahal depuis l’élimination cette nuit  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 29 novembre 2018

De nombreux internautes se plaignent que Facebook ait supprimé leur publication du fameux cliché d’Emmanuel Macron aux Antilles. Il contreviendrait à la politique du réseau social concernant la «nudité et les actes sexuels».

La photographie d’Emmanuel Macron aux Antilles, sur laquelle il est entouré de deux jeunes hommes – dont l’un, torse nu, fait un doigt d’honneur – n’en a pas fini de hanter le président de la République. A l’origine d’une vive polémique en France, le Rassemblement national et les Républicains s’indignant de voir la représentation de l’Etat ainsi bafouée, le cliché pose désormais problème à Facebook.

De nombreux internautes ont en effet signalé le 27 novembre avoir reçu une notification du réseau social signifiant que leur publication de la photo du président français avait été supprimée. La raison invoquée, selon une multitude de témoignages dont celui de l’attaché parlementaire Julien Ibos, est que cette publication serait «contraire aux standards de la communauté concernant la nudité et les actes sexuels».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Bonjour @EmmanuelMacron. Je viens de recevoir un avertissement de #Facebook pour la publication de votre photo avec ces 2 personnes. Ils évoquent de la « nudité » de votre part & des « actes sexuels » avec ces gentils monsieurs. Que s’est-il passé après la photo M. #Macron ? 🤭🔞 pic.twitter.com/wOkf5cmGRD— Julien Ibos (@julienibos) 27 novembre 2018
Facebook censure ma publication sur Macron aux Antilles au motif « nudite et actes sexuels » 🤔😂 pic.twitter.com/08qBeK0Gbp— Charles Aslangul (@CharlesAslangul) 27 novembre 2018
L’avocat au barreau de Paris Régis de Castelnau s’est insurgé dans un tweet que Facebook «censure les photos qui ont fait le tour du monde».

Deux mois après les papouilles de Macron à Saint Martin avec torsepoil et doigt d’honneur, Facebook censure les photos qui ont fait le tour du monde. En prétendant qu’elle représente de l’activité sexuelle.
Oscours! Je n’avais rien dit de tel. #Macron#MacronDemissionpic.twitter.com/kYpv3iYj53— Régis De Castelnau (@R_DeCastelnau) 27 novembre 2018
Constatant la suppression de sa publication, un autre internaute l’a republiée sur Twitter agrémentée d’un commentaire : «Motif : nudité ! Ces gens sont fous.»

Figurez vous que ma publication du 30 septembre sur #Macron avec cette photographie a été censurée par #Facebook .
Mon commentaire était le suivant : « Drôle de façon de fêter le 60 ème anniversaire de la Ve République ».
Motif : nudité ! Ces gens sont fous. pic.twitter.com/tbjrjTZTTT— Vincent G. RICHARD (@V_G_Richard) 27 novembre 2018
«Selon Facebook, cette photo de Emmanuel Macron est donc… classée XXXX !», s’est de son côté amusée la journaliste Nora Hamadi.

Selon Facebook, cette photo de Emmanuel Macron est donc… classée XXXX ! #JPPpic.twitter.com/6XkT6YBew3— Nora Hamadi (@NoraHamadi) 27 novembre 2018
Une censure qui ne concernerait pas que la France, un internaute signalant par exemple avoir été confronté au même problème au Brésil.

How funny: this pic I uploaded on facebook 2 months ago of Macron with a bare chested thug got removed because « showing nudity »… #Macron#censorshippic.twitter.com/NfLrrGcKAL— Jonas Vets 🇧🇷 🇧🇪 (@jonasvets) 27 novembre 2018
Selon toute vraisemblance, l’algorithme de Facebook, qui vise à chasser la nudité de la plateforme, a une nouvelle fois fait des siennes. En octobre dernier, le réseau social avait déjà fait scandale en supprimant une photographie du New York Times qui montrait une Yéménite de 7 ans souffrant des conséquences de la famine, au motif qu’elle était nue.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Quelques mois plus tôt, en juillet, la responsable communication du tourisme en Flandre dénonçait sur RT France la politique de Facebook en la matière, expliquant qu’elle empêchait la promotion des tableaux de maîtres flamands, le réseau social n’arrivant pas à faire la différence entre l’art et des images pornographiques. Une récrimination en écho à la mésaventure d’une internaute française, dont le compte avait été fermé pour avoir posté une photographie du tableau de Gustave Courbet L’Origine du monde.

Source : Rt

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz