Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 29 novembre 2018

De nombreux internautes se plaignent que Facebook ait supprimé leur publication du fameux cliché d’Emmanuel Macron aux Antilles. Il contreviendrait à la politique du réseau social concernant la «nudité et les actes sexuels».

La photographie d’Emmanuel Macron aux Antilles, sur laquelle il est entouré de deux jeunes hommes – dont l’un, torse nu, fait un doigt d’honneur – n’en a pas fini de hanter le président de la République. A l’origine d’une vive polémique en France, le Rassemblement national et les Républicains s’indignant de voir la représentation de l’Etat ainsi bafouée, le cliché pose désormais problème à Facebook.

De nombreux internautes ont en effet signalé le 27 novembre avoir reçu une notification du réseau social signifiant que leur publication de la photo du président français avait été supprimée. La raison invoquée, selon une multitude de témoignages dont celui de l’attaché parlementaire Julien Ibos, est que cette publication serait «contraire aux standards de la communauté concernant la nudité et les actes sexuels».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Bonjour @EmmanuelMacron. Je viens de recevoir un avertissement de #Facebook pour la publication de votre photo avec ces 2 personnes. Ils évoquent de la « nudité » de votre part & des « actes sexuels » avec ces gentils monsieurs. Que s’est-il passé après la photo M. #Macron ? 🤭🔞 pic.twitter.com/wOkf5cmGRD— Julien Ibos (@julienibos) 27 novembre 2018
Facebook censure ma publication sur Macron aux Antilles au motif « nudite et actes sexuels » 🤔😂 pic.twitter.com/08qBeK0Gbp— Charles Aslangul (@CharlesAslangul) 27 novembre 2018
L’avocat au barreau de Paris Régis de Castelnau s’est insurgé dans un tweet que Facebook «censure les photos qui ont fait le tour du monde».

Deux mois après les papouilles de Macron à Saint Martin avec torsepoil et doigt d’honneur, Facebook censure les photos qui ont fait le tour du monde. En prétendant qu’elle représente de l’activité sexuelle.
Oscours! Je n’avais rien dit de tel. #Macron#MacronDemissionpic.twitter.com/kYpv3iYj53— Régis De Castelnau (@R_DeCastelnau) 27 novembre 2018
Constatant la suppression de sa publication, un autre internaute l’a republiée sur Twitter agrémentée d’un commentaire : «Motif : nudité ! Ces gens sont fous.»

Figurez vous que ma publication du 30 septembre sur #Macron avec cette photographie a été censurée par #Facebook .
Mon commentaire était le suivant : « Drôle de façon de fêter le 60 ème anniversaire de la Ve République ».
Motif : nudité ! Ces gens sont fous. pic.twitter.com/tbjrjTZTTT— Vincent G. RICHARD (@V_G_Richard) 27 novembre 2018
«Selon Facebook, cette photo de Emmanuel Macron est donc… classée XXXX !», s’est de son côté amusée la journaliste Nora Hamadi.

Selon Facebook, cette photo de Emmanuel Macron est donc… classée XXXX ! #JPPpic.twitter.com/6XkT6YBew3— Nora Hamadi (@NoraHamadi) 27 novembre 2018
Une censure qui ne concernerait pas que la France, un internaute signalant par exemple avoir été confronté au même problème au Brésil.

How funny: this pic I uploaded on facebook 2 months ago of Macron with a bare chested thug got removed because « showing nudity »… #Macron#censorshippic.twitter.com/NfLrrGcKAL— Jonas Vets 🇧🇷 🇧🇪 (@jonasvets) 27 novembre 2018
Selon toute vraisemblance, l’algorithme de Facebook, qui vise à chasser la nudité de la plateforme, a une nouvelle fois fait des siennes. En octobre dernier, le réseau social avait déjà fait scandale en supprimant une photographie du New York Times qui montrait une Yéménite de 7 ans souffrant des conséquences de la famine, au motif qu’elle était nue.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Quelques mois plus tôt, en juillet, la responsable communication du tourisme en Flandre dénonçait sur RT France la politique de Facebook en la matière, expliquant qu’elle empêchait la promotion des tableaux de maîtres flamands, le réseau social n’arrivant pas à faire la différence entre l’art et des images pornographiques. Une récrimination en écho à la mésaventure d’une internaute française, dont le compte avait été fermé pour avoir posté une photographie du tableau de Gustave Courbet L’Origine du monde.

Source : Rt

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :