FLASH
[23/01/2019] Nancy Pelosi a fait dépenser à la Force aérienne près de 200 000 $ pour transporter sa famille et d’autres législateurs en Italie et en Ukraine – comme elle est Démocrate, personne ne parlera de corruption  |  [22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 6 décembre 2018

Les forces de l’ordre pourraient avoir recours, samedi, à des véhicules blindés, notamment pour dégager des barricades. L’arsenal juridique sera renforcé pour faciliter l’interpellations de suspects.

Y aura-t-il samedi, à l’acte IV du mouvement des Gilets jaunes, des véhicules blindés de la gendarmerie déployés dans Paris ? La question était à l’étude ce mercredi. Seul le Premier ministre peut solliciter l’intervention de ces engins, appelés dans le jargon, VBRG, pour « véhicules blindés à roues de la gendarmerie ». Celle-ci dispose d’environ 80 exemplaires destinés à dégager les barricades.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’idée serait d’en positionner aussi quelques dizaines devant les bâtiments exposés pour dégager des effectifs de Compagnies républicaines de sécurité (CRS) chargées d’aller d’avantage au contact des casseurs. Priorité aux interpellations en amont des lieux de rassemblements.

Selon nos informations, la préfecture de police de Paris va mettre en place un pôle judiciaire, susceptible de traiter en temps réel 600 à 800 interpellations. « Les policiers de la PJ parisienne sont réquisitionnés sur la base du volontariat mais il y a 100 % de rappel dans les commissariats parmi les unités civiles », relève David Le Bars, secrétaire général du Syndicat national des commissaires de police (SNCP).

Le procureur de la République de Paris devrait autoriser les contrôles d’identité et de sacs sur des sites précis et pour un laps de temps donné (gares SNCF, stations RER, lignes de métro…). Par ailleurs, depuis la loi dite Silt (pour « sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ») d’octobre 2017, le préfet peut prendre des mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance pour des personnes dont le « comportement constitue une menace » pour la sécurité. L’équivalent des « assignations à résidence » dans le cadre de l’état d’urgence.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz