Quantcast
FLASH
[21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  |  [18/03/2019] Tsahal vient d’appréhender plusieurs Palestiniens qui se sont infiltrés en Israël depuis Gaza – ce qui n’est jamais bon signe pour la sécurité des innocents  |  Le terroriste islamique d’#Utrecht a été arrêté par la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 6 décembre 2018

Les forces de l’ordre pourraient avoir recours, samedi, à des véhicules blindés, notamment pour dégager des barricades. L’arsenal juridique sera renforcé pour faciliter l’interpellations de suspects.

Y aura-t-il samedi, à l’acte IV du mouvement des Gilets jaunes, des véhicules blindés de la gendarmerie déployés dans Paris ? La question était à l’étude ce mercredi. Seul le Premier ministre peut solliciter l’intervention de ces engins, appelés dans le jargon, VBRG, pour « véhicules blindés à roues de la gendarmerie ». Celle-ci dispose d’environ 80 exemplaires destinés à dégager les barricades.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’idée serait d’en positionner aussi quelques dizaines devant les bâtiments exposés pour dégager des effectifs de Compagnies républicaines de sécurité (CRS) chargées d’aller d’avantage au contact des casseurs. Priorité aux interpellations en amont des lieux de rassemblements.

Selon nos informations, la préfecture de police de Paris va mettre en place un pôle judiciaire, susceptible de traiter en temps réel 600 à 800 interpellations. « Les policiers de la PJ parisienne sont réquisitionnés sur la base du volontariat mais il y a 100 % de rappel dans les commissariats parmi les unités civiles », relève David Le Bars, secrétaire général du Syndicat national des commissaires de police (SNCP).

Le procureur de la République de Paris devrait autoriser les contrôles d’identité et de sacs sur des sites précis et pour un laps de temps donné (gares SNCF, stations RER, lignes de métro…). Par ailleurs, depuis la loi dite Silt (pour « sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ») d’octobre 2017, le préfet peut prendre des mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance pour des personnes dont le « comportement constitue une menace » pour la sécurité. L’équivalent des « assignations à résidence » dans le cadre de l’état d’urgence.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :