FLASH
[11/12/2018] Si Dreuz n’informe pas le Quai d’Orsay de ce qui se passe dans le monde, qui le fera ? Le chef du renseignement israélien indique que l’Iran réduit sa présence en Syrie  |  Lyon: trois interpellations après un incendie et l’agression de policiers  |  Le futur gouvernement brésilien prévoit de se retirer du pacte de Marrakech – bref, tous les gouvernement populistes prennent les bonnes décisions  |  [10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bernard Martoia le 7 décembre 2018

La fête des cigales s’est achevée au début de novembre 2018 avec la remontée des taux d’intérêt américains

 

[Dreuz-paypal]

Depuis la faillite de la banque d’investissement Lehman Brothers le 15 septembre 2008, la politique monétaire de la Federal Reserve Bank a été très accommodante pour relancer la croissance économique des États-Unis. Avec des taux d’intérêt réels qui sont restés négatifs un peu partout dans le monde, des cigales comme la France ont profité de l’aubaine en vivant largement au-dessus de leurs moyens. En 2018, le Trésor français a prévu de lever 195 milliards d’euros sur le marché obligataire. Comme disait Letitia Bonaparte, pourvou que ça doure.

 

source Finviz

La courbe du rendement des bons du trésor américains de 10 ans a fait un double creux (débuts octobre et novembre) comme l’indique le graphe de Finviz. Pour les chartistes, cela indique un renversement de tendance à long terme des taux d’intérêts.

Après la Grèce en 2011, les requins  flairent un carnage qui se prépare le long des côtes françaises si Macron démissionne et qu’un leader marxiste comme Mélenchon ou Le Pen est élu.

Que s’est-il passé en France ?

Le peuple s’est soulevé le 17 novembre car il n’arrive plus à finir ses fins de mois. Les énarques tardent à reconnaître que nous avons heurté le mur comme nombre d’analystes l’avaient prédit. C’est la remontée mécanique des taux d’intérêt par la Fed qui devait provoquer l’asphyxie de la France. Nous sommes arrivés à ce moment crucial de vérité qui a été longtemps tabou pour les cigales.

Le peuple demande à la nomenklatura de baisser les taxes mais cette dernière reste sourde à leur détresse

Après trois semaines de silence, l’énarque Philippe a annoncé un gel des taxes en 2019. Il avoue ainsi que le matraquage fiscal devait se poursuivre tranquillement pour que la France honore ses engagements internationaux en remboursant les dettes qui viennent à échéance. Mais comme l’a dit une femme représentant les gilets jaunes sur un plateau de télévision, nous gardons toujours la tête au-dessous de l’eau avec ce moratoire des taxes.

Face à l’asphyxie inexorable du peuple, la priorité serait de baisser immédiatement les dépenses publiques de 20% afin de retourner à l’équilibre budgétaire entre dépenses et recettes du budget de l’État.

Il n’y pas de solution pour deux raisons

La nomenklatura se repaît sur la bête depuis si longtemps que cette éventualité ne lui viendra jamais à l’esprit. Elle ne cédera pas car elle sait qu’elle joue sa survie dans le bras de fer qu’elle a engagée avec le peuple en refusant d’abaisser les dépenses publiques de 20%. Il y a  environ 450 comités Thédolule en doublon des ministères qui recasent les camarades qui ont perdu leur mandat.

De son côté, le peuple est immature sur un plan économique. Il exige le retour de l’impôt sur la fortune. L’envie est le carburant du socialisme. Il n’a pas compris que les riches sont partis après l’élection de l’énarque François Hollande en 2012 pour des cieux plus hospitaliers que notre enfer fiscal.

Il ne reste plus que la classe moyenne à tondre. Les Français rêvent d’égalité. Ils l’ont obtenu. Nous sommes tous pauvres aujourd’hui, à l’exception de la nomenklatura comme au bon vieux temps de l’Union Soviétique.

Le chaos et le désordre vont se poursuivre en raison de l’aveuglement et de l’ignorance des deux camps en matière économique. Les énarques ne connaissent que Keynes, le peuple que Marx.

Pauvre France !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

[Dreuz-newsletter]

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz