FLASH
[19/02/2019] Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bernard Martoia le 7 décembre 2018

La fête des cigales s’est achevée au début de novembre 2018 avec la remontée des taux d’intérêt américains

 

[Dreuz-paypal]

Depuis la faillite de la banque d’investissement Lehman Brothers le 15 septembre 2008, la politique monétaire de la Federal Reserve Bank a été très accommodante pour relancer la croissance économique des États-Unis. Avec des taux d’intérêt réels qui sont restés négatifs un peu partout dans le monde, des cigales comme la France ont profité de l’aubaine en vivant largement au-dessus de leurs moyens. En 2018, le Trésor français a prévu de lever 195 milliards d’euros sur le marché obligataire. Comme disait Letitia Bonaparte, pourvou que ça doure.

 

source Finviz

La courbe du rendement des bons du trésor américains de 10 ans a fait un double creux (débuts octobre et novembre) comme l’indique le graphe de Finviz. Pour les chartistes, cela indique un renversement de tendance à long terme des taux d’intérêts.

Après la Grèce en 2011, les requins  flairent un carnage qui se prépare le long des côtes françaises si Macron démissionne et qu’un leader marxiste comme Mélenchon ou Le Pen est élu.

Que s’est-il passé en France ?

Le peuple s’est soulevé le 17 novembre car il n’arrive plus à finir ses fins de mois. Les énarques tardent à reconnaître que nous avons heurté le mur comme nombre d’analystes l’avaient prédit. C’est la remontée mécanique des taux d’intérêt par la Fed qui devait provoquer l’asphyxie de la France. Nous sommes arrivés à ce moment crucial de vérité qui a été longtemps tabou pour les cigales.

Le peuple demande à la nomenklatura de baisser les taxes mais cette dernière reste sourde à leur détresse

Après trois semaines de silence, l’énarque Philippe a annoncé un gel des taxes en 2019. Il avoue ainsi que le matraquage fiscal devait se poursuivre tranquillement pour que la France honore ses engagements internationaux en remboursant les dettes qui viennent à échéance. Mais comme l’a dit une femme représentant les gilets jaunes sur un plateau de télévision, nous gardons toujours la tête au-dessous de l’eau avec ce moratoire des taxes.

Face à l’asphyxie inexorable du peuple, la priorité serait de baisser immédiatement les dépenses publiques de 20% afin de retourner à l’équilibre budgétaire entre dépenses et recettes du budget de l’État.

Il n’y pas de solution pour deux raisons

La nomenklatura se repaît sur la bête depuis si longtemps que cette éventualité ne lui viendra jamais à l’esprit. Elle ne cédera pas car elle sait qu’elle joue sa survie dans le bras de fer qu’elle a engagée avec le peuple en refusant d’abaisser les dépenses publiques de 20%. Il y a  environ 450 comités Thédolule en doublon des ministères qui recasent les camarades qui ont perdu leur mandat.

De son côté, le peuple est immature sur un plan économique. Il exige le retour de l’impôt sur la fortune. L’envie est le carburant du socialisme. Il n’a pas compris que les riches sont partis après l’élection de l’énarque François Hollande en 2012 pour des cieux plus hospitaliers que notre enfer fiscal.

Il ne reste plus que la classe moyenne à tondre. Les Français rêvent d’égalité. Ils l’ont obtenu. Nous sommes tous pauvres aujourd’hui, à l’exception de la nomenklatura comme au bon vieux temps de l’Union Soviétique.

Le chaos et le désordre vont se poursuivre en raison de l’aveuglement et de l’ignorance des deux camps en matière économique. Les énarques ne connaissent que Keynes, le peuple que Marx.

Pauvre France !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

[Dreuz-newsletter]

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :