Quantcast
FLASH
[21/05/2019] La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  |  [16/05/2019] « J’espère ne pas entrer en guerre avec l’Iran » a déclaré Trump aujourd’hui  |  Une station de radio d’un Etat Démocrate s’est rebaptisée en « Trump 103.3 FM »  |  Échec total des #antisémites du #BDS : Madonna arrive en #Israël et aucun pays ne s’est retiré de l’#Eurovision à Tel Aviv !  |  Sorties scolaires : le Sénat français vote pour l’interdiction du port du voile pour les mères accompagnatrices  |  [15/05/2019] Israël : le tremblement de terre a été mesuré à 4.6 sur l’échelle de Richter  |  Israël : léger tremblement de terre à Tel-Aviv  |  Ah les clowns! l’Autorité palestinienne dépose plainte à la CPI pour le déplacement de l’ambassade des Etats-Unis à #Jérusalem. Ils vont se prendre la même claque qu’avec la Cour d’Appel de Versailles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 7 décembre 2018

La France et l’Allemagne ont présenté jeudi à Bruxelles une série de propositions pour tenter de débloquer la réforme du système d’asile européen, enlisée dans une querelle sur l’accueil obligatoire de demandeurs d’asile, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Pour sortir d’une impasse de plus de deux ans, Paris et Berlin suggèrent d’autoriser des pays à « déroger » à des mesures de répartition obligatoire de demandeurs d’asile dans l’UE, selon un document présenté lors d’une réunion de ministres de l’Intérieur européens. Une telle exception serait soumise à conditions : ces pays devraient « motiver chaque période de dérogation » et accepter des « mesures alternatives » et « significatives » de solidarité avec les pays européens débordés par des arrivées massives des demandeurs d’asile.

Selon le document franco-allemand, il faudrait également s’assurer qu’un « groupe suffisant d’Etats membres prennent effectivement part à des mesures de relocalisation obligatoire » de réfugiés.

Le principe d’une dérogation vise à convaincre les pays du groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovaquie), soutenus par l’Autriche, qui s’opposent catégoriquement à toute mesure d’accueil obligatoire.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Accueil obligatoire qu’en période de crise

Selon la proposition mise sur la table par la Commission européenne en 2016, cet accueil obligatoire ne serait déclenché qu’en période de crise, avec des arrivées massives comparables à celles enregistrées en Italie et en Grèce en 2015. Mais cela reste trop pour les opposants à toute « relocalisation obligatoire ».

Des pays réclament à l’inverse qu’une répartition des demandeurs d’asile ait lieu de manière permanente, et pas seulement en période de crise. Faute de l’avoir obtenu, l’Italie a fermé ses ports ces derniers mois aux navires ayant sauvé des candidats à l’asile en mer. Pour convaincre Rome de renoncer à cette mesure, Paris et Berlin proposent dans leur document de mettre en place une « règle spécifique de relocalisation pour les personnes en besoin de protection qui seraient sauvées en mer dans le cadre d’opérations européennes ».

Quel rôle pour les premiers pays d’entrée ?

Ces débats ont lieu dans le cadre de la vaste réforme du système européen d’asile. Celle-ci bute principalement sur la refonte du Réglement Dublin, cette législation qui confie la responsabilité du traitement d’une demande d’asile aux pays de première entrée. L’Italie demande que ce principe soit abandonné, mais la majorité des pays de l’UE s’y refusent. Plusieurs pays demandent au contraire que la responsabilité d’une demande d’asile, dès lors qu’elle est attribuée à un Etat, reste valable le plus longtemps possible.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

L’Allemagne, préoccupée par les « mouvements secondaires » de migrants (se déplaçant dans l’UE de leur pays d’arrivée vers d’autres), avait ainsi demandé une « durée de responsabilité » de 10 ans. Mais elle serait prête à la réduire à 8 ans, selon le document présenté jeudi. « Les propositions franco-allemandes ne sont pas à prendre ou à laisser, c’est une base de discussion pour avancer », en amont d’un sommet européen prévu les 13 et 14 décembre, a dit une source diplomatique.

Source : Lequotidien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz